Les Centaures : leur origine… et leur fin

Avatar

Djinnzz

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture

Vous aimerez aussi...

11 Réponses

  1. AvatarLokudo dit :

    Passionnant et bien écrit, comme d’habitude ! 🙂

  2. AvatarCassie dit :

    C’est très complet, seule la guerre contre les Lapithes aurait pu être mentionnée pour être exhaustif.
    Cette guerre très célèbre se situe avant l’intervention d’Hercule.

    Les centaures du Mont Pélion avaient pour voisins le peuple des Lapithes. Invités à l’occasion du mariage du roi Pirithoos avec Hippodamie, les centaures se conduisent mal durant le banquet : certains s’enivrent et le centaure Eurytion tente même de violer la mariée !
    Les noces se transforment en pugilat durant lequel de nombreux centaures sont tués. Les survivants se réunissent auprès de Pholos sur le mont Pholoé.

    Quelque temps après cette « guerre », Hercule vient dire bonjour à son ami Pholos. La suite, on la connaît…

    Pour bien comprendre la portée de ce conflit, il faut aussi savoir que Lapithes comme Centaures sont de la même famille : les Lapithes tirent leur nom de Lapithès, le demi-frère de Centauros. Y a-t-il un peu de jalousie de la part des Centaures d’être ainsi la partie « maudite » et « monstrueuse » de la famille ? Possible…

    • AvatarLettresClassiques dit :

      Cassie : sans doute pour tenter de donner un peu d’humanité aux Centaures, toujours dépeint comme des dépravés, Ovide imagine l’histoire de Cyllare, un Centaure tué au cours de la guerre contre les Lapithes. Son épouse, une centauresse (ça se dit ?) nommée Hylonomé, smeurt de chagrin dans ses bras.

      Voilà le texte d’Ovide (Métamorphoses, XII, 390) :

      Et toi, Cyllaros, au combat, tu ne fus pas préservé par ta beauté,
      si du moins l’on peut concéder de la beauté à un être de ta nature.

      (…)

      Son visage était charmant, il respirait la force ; sa nuque, ses épaules,
      ses mains, son torse et tous ses traits humains le rapprochaient
      des statues célèbres créées par des artistes. Sous ce torse humain,
      la part chevaline en lui n’était ni décevante, ni moins belle.
      Une encolure et une tête de cheval le rendraient digne de Castor ;
      sa croupe offrait une belle assise, il avait le poitrail musclé, la robe
      plus noire que la poix sombre, mais la queue blanche, et aussi les pattes.

      Nombreuses étaient celles de sa race qui le recherchaient, mais seule
      Hylonomé le conquit : nulle parmi les hôtes des forêts profondes,
      mi-humains, mi-animaux, n’avait plus de beauté qu’elle.

      (…)

      Leur amour est réciproque ; ensemble ils errent dans les montagnes,
      ensemble se glissent dans les cavernes. Ce jour-là, ils étaient entrés
      ensemble chez un Lapithe, et ensemble ils prenaient part au combat cruel.
      Celui qui l’a lancé est inconnu, mais un javelot, arrivé de gauche,
      te transperce, Cyllaros, sous la jointure du cou et du buste.
      Frappé par une blessure légère, ton coeur devint froid
      de même que tout ton corps, une fois le trait retiré.

      Tout de suite, Hylonomé soulève le corps du mourant,
      couvre la blessure en y posant la main, approche sa bouche
      de la sienne, et tente de faire barrage à l’âme qui s’échappe.
      Dès qu’elle le vit mort, elle prononça des paroles qui, à cause des cris,
      ne purent parvenir à mes oreilles ; puis elle se jeta sur le trait
      qui avait transpercé son mari et mourut en le serrant dans ses bras.

    • AvatarMaszimo dit :

      Je n’y connais pas grand chose en mythologie, mais un peu plus en astronomie… Et dans ce domaine, un centaure est un petit corps glacé qui gravite autour du Soleil entre Jupiter et Neptune (ce sont des sortes d’astéroïdes un peu particuliers)

      Et bien sûr les astronomes les ont nommés en fonction des noms des centaures de la mythologie… on retrouve donc Chiron, Nessos, Pholos, Hylonomé et plein d’autres dans le ciel !

      Par contre, je ne sais pas pourquoi le nom de « centaure » leur a été attribué. Sans doute parce que le nom des dieux avaient déjà été pris.

  3. AvatarJules dit :

    Dans le tableau de Pietro Benvenuti, on voit qu’il ya Hercule (on le reconnaît avec sa peau du lion de Némée) mais il y a un autre humain à ses côtés (avec un casque genre Spartiate) et une femme aussi est présente, qui semble se faire kidnapper.

    Ce n’est pourtant pas mentionné dans le texte. C’est le peintre qui a inventé de toutes pièces histoire de donner plus de consistance à son tableau ou il y a autre chose ?

    • AvatarLettresClassiques dit :

      J’ai l’impression que le tableau mélange les deux épisodes :
      – Guerre des Lapithes contre les Centaures (au second plan, avec Eurytion qui tente de violer Hippodamie – tu remarqueras qu’il y a toute une armée avec le même casque en arrière-plan, ce qui colle avec l’histoire)
      – Guerre d’Hercule contre les Centaures (au premier plan, avec Hercule et la fameuse amphore de vin)

  4. AvatarLangevin dit :

    Je me permets de vous signaler une erreur (assez grave, malheureusement) dans votre texte :

    Vous dites que Prométhée hérite de l’immortalité de Chiron et que cette immortalité se retourne contre lui étant donné qu’il est ensuite supplicié pour l’éternité, un aigle venant lui dévorer le foie.

    En réalité, Prométhée gagne l’immortalité de Chiron après avoir été délivré par Hercule (il en besoin pour localiser les pommes des Hespérides). Zeus devrait être en colère, mais Prométhée parvient à le calmer en prédisant que, s’il Zeus s’était uni avec la Néréide Thétis, le fils qu’ils auraient eu ensemble aurait été plus puissant que lui et l’aurait détrôné.

    C’est pour le remercier de cet oracle que Zeus lui accorde le transfert de l’immortalité de Chiron. L’immortalité est un donc bien ici un bienfait pour Prométhée et ne se retourne pas contre lui.

    Néanmoins, on peut noter une incohérence dans le récit : Prométhée est bel et bien condamné à un supplice pour l’éternité par Zeus. Certaines versions disent d’ailleurs qu’il va être enchaîné pendant 30.000 ans avant d’être libéré par Hercule. Mais on se demande bien comment il peut vivre aussi longtemps étant donné qu’il n’est pas encore immortel ! En complément, il n’est pas enchaîné dans le Tartare (le royaume des morts), mais dans une montagne du Caucase, qui fait bel et bien partie du monde des Vivants…

    Mais bon, des incohérences de ce genre se comptent par dizaines dans les textes mythologiques.

    • AvatarLangevin dit :

      Désolé, il y a beaucoup de fautes dans mon texte, mais impossible de les éditer !!

  5. AvatarRouff dit :

    L’image d’illustration tout en haut est juste… waahou !!!
    Le Centaure dans la brume est magnifique. Bravo à l’artiste !

  6. AvatarOli dit :

    Chiron est un personnage central de la mythologie, que l’on retrouve dans l’enfance de beaucoup de héros.
    Je ne savais pas qu’il descendait directement de Cronos, ça change totalement la perspective qu’on peut avoir du personnage. Le mec est quand même le demi-frère aîné de Zeus ! Et pourtant la plupart des gens le prennent pour un centaure comme un autre…

  7. Avatarlips dit :

    Le tableau d’Ixion est magnifique. Je ne serais pas étonné d’apprendre que le peintre José Ribera était un disciple du Caravage… Le clair-obscur est magnifique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.