[Mythologie grecque] La passionnante légende de Thésée, un héros pas si parfait…

Le roi d’Athènes, Egée, ne comprend pas pourquoi il n’arrive pas à concevoir un héritier. Ce n’est pourtant pas faute d’essayer! Il se rend à Delphes pour demander son avis à l’oracle et, comme d’habitude, le conseil de ce dernier est sibyllin: « Prends garde de ne pas ouvrir ton outre de vin avant d’arriver à Athènes! » C’est tout? Oui, c’est tout. Égée s’empresse pourtant, sur le chemin du retour, de se bourrer la gueule chez un pote à lui, Pitthée. Et comme il ne fait pas la fête à moitié, il couche également avec la fille de ce dernier, Aethra, qu’il met enceinte.

Le lendemain, avant de repartir à Athènes où le devoir l’appelle, Égée cache ses sandales et son épée sous un rocher et demande à Aethra de prêter serment: si un fils devait naître de leur union de la veille, alors elle devra lui révéler cet emplacement lorsque celui-ci sera adulte. Le jour où l’enfant sera capable de soulever le rocher, alors il sera prêt pour affronter sa destinée.

Aithra montrant à Thésée le rocher de son père

Aethra montrant à son fils Thésée l’endroit où son père avait caché les armes, Nicolas-Guy Brenet, 1768

Thésée, un enfant à la destinée exceptionnelle

Bien sûr, un fils naîtra effectivement neuf mois plus tard. Les années passent, Thésée devient rapidement très fort, soulève le fameux rocher et part à Athènes rejoindre son père. Mythologie oblige, sa route est pleine de dangers! Il ne tarde pas à faire la rencontre d’un certain Pityocamptès dont la spécialité est de courber les cimes de deux pins, d’y attacher ses victimes et, en relâchant le tout, de les écarteler. Sympatoche, non? En héros digne de ce nom, Thésée parvient à vaincre Pityocamptès et, pour venger tous les écartelés de la Terre, lui fait subir le même sort (oui, oui, il est vachement fort Thésée, il arrive à courber les sapins!).

Une fois arrivé au palais du roi, Thésée est accueilli par Égée sans que celui-ci ne soupçonne qu’il est son fils. La reine, la terrible magicienne Médée, veille au grain… Elle devine la véritable identité de l’étranger, prend peur qu’il ne s’empare du trône destiné à son propre fils et tente de l’empoisonner (elle est comme ça, Médée, faut pas la faire chier). Mais son complot est très vite éventé et elle est contrainte de s’exiler.

Les cinquante cousins de Thésée (oui, oui, cinquante! – on les appelle les Palantides) voient également d’un très mauvais œil l’arrivée de ce nouvel héritier qui, même si c’est un bâtard, passe avant eux dans l’ordre de succession au trône. Un petit massacre arrangera vite le problème! Thésée, ayant eu vent du complot des Palantides contre lui, en tue une bonne partie d’entre eux! Il sera par la suite jugé innocent par le tribunal athénien qui considérera qu’il a agi en légitime défense…

Arrive maintenant le fameux épisode qui fit entrer Thésée dans la légende!

– Ah, oui! Ses fameux douze travaux!
– Euh… non, les douze travaux, c’est Hercule
– Ah, mince. La conquête de la Toison d’or, peut-être?
– Non plus! Ça, c’est Jason et les Argonautes!
– Ah… Il a résolu l’énigme du Sphinx?
– Non… C’est Œdipe.
– Euh…
– Thésée, lui, il a vaincu le Minotaure!

thesee-et-le-minotaure

Thésée combattant le Minotaure, Etienne-Jules Ramey, 1821-1827, Jardin des Tuileries

Les origines du Minotaure

Minos est le fils de Zeus, rien de moins. À la tête d’une immense flotte, il règne en maître sur les Cyclades et fonde des colonies aux quatre coins de la Grèce. Quand Astérion, le roi de Crète, meurt sans laisser de descendance, Minos voit là l’occasion rêvée pour devenir enfin roi. Il présente aussitôt sa candidature qui est rejetée par l’aristocratie crétoise. Qui sont donc ces misérables pécores qui osent s’opposer au fils de Zeus en personne? Minos est légèrement remonté et assure que les Dieux lui accordent tout ce qu’il souhaite. Pour le prouver, il demande à Poséidon de faire surgir un taureau de la mer qu’il lui offrira ensuite en sacrifice. Sous les yeux émerveillés des Crétois, un magnifique taureau d’un blanc immaculé jaillit des flots. « Les Dieux sont avec Minos! », « Gloire à Minos! », « Minos, Président! »… Des voix s’élèvent d’un peu partout dans l’assemblée. Sans surprise, Minos est aussitôt proclamé roi de Crète. Après un tel prodige, comment pourrait-il en être autrement?

Minos doit maintenant tenir sa promesse à Poséidon et lui sacrifier la bête. Mais le taureau est si beau, si pur qu’il ne peut se résoudre à l’égorger. Poséidon entre dans une colère noire! Le roi récemment nommé paiera cher de ne pas avoir tenu les termes de son contrat! En guise de vengeance, le Dieu s’arrange pour que Pasiphaé, l’épouse de Minos, tombe amoureuse du taureau. Et la ruse fonctionne assez bien: cette dernière va trouver Dédale dans l’espoir que celui-ci trouve une solution pour que son union avec la bête sauvage devienne possible. Ingénieux, ce dernier conçoit et fabrique une vache en bois montée sur des roulettes dans laquelle vient se cacher Pasiphaé. Laissons un peu d’intimité à nos deux tourtereaux… Derrière la porte, entendez-vous les cris mêlant douleur et jouissance? Ouch, c’est que ça doit faire vachement mal… mais Pasiphaé en redemande!

La vache en bois de Pasiphae

Dédale présente à Pasiphae la vache en bois qui lui permettra de s’accoupler avec le taureau. Coquine! Casa dei Vettii, Pompei

Neuf mois plus tard naît le fruit de cette union un peu bizarre: le Minotaure, au corps humain et à la tête de taureau. Forcément, Minos a un peu honte… Se faire cocufier par un taureau, c’est quand même pas très glorieux. Pour cacher le fruit de l’infidélité de son épouse aux yeux de ses sujets, il enferme ce monstre contre-nature dans un labyrinthe construit par l’architecte Dédale, encore lui.

Petit problème, il faut bien le nourrir, ce Minotaure! Minos déclare la guerre à Athènes, la gagne et lui impose un lourd tribut: la cité vaincue devra envoyer chaque année sept garçons et sept filles donnés en pâture au Minotaure.

L’exploit de Thésée

Et nous voilà de retour avec Thésée! Jugeant qu’il n’est pas possible de faire endurer cette infamie à son peuple, le fier Thésée se porte volontaire pour être parmi les quatorze sacrificiés… avec la ferme intention d’en découdre avec le Minotaure! À peine a-t-il posé le pied en terre crétoise, Ariane, la fille de Minos, tombe instantanément amoureuse de lui. Le coup de foudre est réciproque. Thésée explique à sa douce son projet de tuer le Minotaure et Ariane lui propose de l’aider à une condition: qu’il l’emmène avec lui à Athènes pour l’épouser. Thésée accepte et Ariane lui donne une pelote de fil qu’il attache à l’entrée du labyrinthe pour pouvoir retrouver facilement son chemin. Que le lecteur qui se demande comment Thésée n’a pas été foutu d’avoir cette idée tout seul retiendra que les héros de la mythologie grecque ont souvent beaucoup de muscles et très peu de cervelle… Qu’on se rappelle d’Ulysse!

representation-medievale-thesee_et_le_minotaure

Représentation médiévale de la légende de Thésée et du Minotaure, Maître Massini de Campana, Coffre de mariage, ± 1500-1525

La suite, on la connaît: Thésée tue le Minotaure, ressort du labyrinthe, vole un bateau, sabote le reste de la flotte crétoise et rentre chez lui avec Ariane. Où ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants? Non, pas vraiment en fait… Sur le chemin du retour, Thésée fait une escale et tombe amoureux d’une autre femme avec laquelle il repart en laissant Ariane endormie sur le rivage! Quel salaud! Mais que les lectrices scandalisées pensent que le MLF n’existait pas encore à l’époque… La pauvre Ariane a tout perdu: elle vient de trahir son propre père pour un homme sans honneur. Plutarque nous apprend qu’elle se pend. Que pourrait-elle bien faire d’autre, de toute façon?

Le retour triomphal de Thésée (et la boulette qui coûte cher!)

C’est ainsi que Thésée rentre triomphalement à Athènes. Mais il oublie les recommandations que lui avaient laissées son père avant de partir: il doit attacher des voiles blanches à son bateau en cas de succès, faire attacher par le capitaine du navire des voiles noires au cas où il ne reviendrait pas vivant. Et ce crétin de Thésée navigue avec des voiles noires sur son bateau… Son père, voyant depuis l’Acropole un bateau à voiles noires s’approcher, pense bien sûr que son fils est mort et se jette dans la mer du haut d’une falaise… Cette même mer qui porte aujourd’hui son nom: la mer Egée.

Phedre-Alexandre-Cabanel

Phèdre, Alexandre Cabanel, huile sur toile, 1880

Son père mort, Thésée monte à son tour sur le trône. Il sera un très bon roi, dont le but ultime est de réunifier toute la Grèce et stopper les guerres fratricides entre cités. Allez, je ne résiste pas à l’envie de vous raconter une dernière petite anecdote pour la route: Thésée épousera Phèdre, une autre fille du roi Minos (une petite pensée émue pour sa sœur qu’il a laissée comme une merde sur le rivage siouplé…). Les histoires d’amour finissent en général mal, paraît-il, et l’histoire de Phèdre ne déroge pas à la règle. Quand elle voit pour la première fois Hippolyte, le fils de son nouvel époux, Phèdre en tombe immédiatement amoureuse… Elle lui écrit une lettre d’amour enflammée mais Hippolyte est choqué par cette déclaration! Loin d’être amoureux d’elle, il repousse les avances de sa belle-mère et s’empresse d’en faire part à son père. Phèdre se rend alors compte qu’elle a fait une grosse boulette… La seule issue possible est le suicide. Pour expliquer son geste, elle laisse une lettre où elle explique qu’Hippolyte lui a fait des propositions indécentes… La garce!

Fou de chagrin, Thésée bannit son fils de la cité. Celui-ci trouvera la mort peu de temps après… Mais ça, c’est une autre histoire.

____________________________________

Vous avez aimé cet article ? Alors j'ai besoin de vous ! Vous pouvez soutenir le blog sur Tipeee. Un beau geste, facile à faire, et qui permettra à EtaleTaCulture de garder son indépendance et d'assurer sa survie...

Objectif: 50 donateurs
Récompense: du contenu exclusif et/ou en avant-première

Je vous remercie pour tout le soutien que vous m'apportez depuis maintenant 5 ans, amis lecteurs!
Djinnzz

PS: ça marche aussi en cliquant sur l'image juste en dessous ↓↓↓↓

Djinnzz

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture

Vous aimerez aussi...

29 Réponses

  1. NULOR dit :

    ➡ c’est un devoirs au CDI pour le college putain j’ai pas trouver la flemme de traviller

  2. Djinnzz dit :

    @NULOR: J’ai pas tout compris, là… (mais visiblement, tu portes bien ton pseudo! :lol:)

    • Spip dit :

      LOL!!
      C’est pas gentil de se moquer, mais il l’a bien cherché 😆

    • Tyle dit :

      Oui tu as raison

  3. Rymer dit :

    Parfait!
    C’est très complet et bien raconté, j’aime beaucoup. Difficile de se démarquer en racontant de la mythologie, tant de sites et de livres l’ayant déjà fait avant vous.
    Bravo pour votre courage d’écrire à un rythme si soutenu. Il y a bien longtemps que j’aurais jeté l’éponge quant à moi…

    Bonne continuation,
    Cordialement,
    Rymer

    • FOURNIER dit :

      Je vis en Crète, ai étudié à fond ce mythe sur les lieux et avec des spécialistes…. le récit est « amusant » car il contient pas mal d’approximations…. mais globalement, cela colle…..

  4. Raskar Kapak dit :

    Excellent article…

    La légende veut que fou de rage, le roi Minos enferma Dédale dans son labyrinthe en compagnie de son fils (un certain Icare)! De là il imagina, une évasion à la prison break… (sauf que personne n’a les plans du labyrinthe tatoués sur le corps), il conçut des pairs d’ailes avec des plumes de pigeons (ou de mouettes, mais on en est pas sur) et de la cire de bougie (habile Bill!!!)… et hop volez jeunesse… sauf que ce con d’Icare, en voulant fanfaronner, s’est envolé trop haut en tentant un super looping… Du coup la cire a fondu, les plumes se sont barrés et plouf plouf, Icare tombe et se noie! Le pauvre Dédale a bien tenté de rebaptisé le nom de la mer, la Mer Icard (tient, c’est l’heure de l’apéro), mais Egée avait déja déposé le nom de domaine…

    • Djinnzz dit :

      😆

  5. Nusakan dit :

    Cher Djinnzz,

    Moi-même férue de mythologie grecque, c’est avec délectation que j’ai découvert ton site il y a quelques temps.
    Je me décide aujourd’hui à laisser un commentaire pour apporter quelques compléments à ton billet : je n’ai pas les sources en tête mais
    – Certains auteurs évoquent un « oubli » plutôt volontaire de la part de Thésée en ce qui concerne le changement de voile. En digne fils de roi, il aurait convoité le trône… et le suicide de son père désespéré tombait à pic (c’est le cas de le dire !)
    – Je suis rarement tombée sur des textes mentionnant la mort d’Ariane de cette façon. Il est plus généralement indiqué que Dionysos rencontra Ariane abandonnée sur l’île et en pleurs. Il en serait tombé amoureux et l’aurait épousée (on dit d’ailleurs qu’Ariane parvenait à calmer un peu la part de folie de son époux). Dionysos lui offrit une couronne forgée par Héphaïstos. A la mort d’Ariane (restée mortelle donc), Dionysos plaça la couronne dans les étoiles : elle forme aujourd’hui la constellation de la Couronne boréale.

    • FOURNIER dit :

      Voilà qui est déjà plus juste que ce qui est dit dans le récit initial

    • La Perle du Web dit :

      A part l’oubli de Thèse pour le voile, car je pense que ce dernier avait vraiment oublier, je suis entièrement d’accord avec toi

  6. Nonobi dit :

    Aller, je fais mon grammar nazi mais Djinnzz a un petit souci avec les participe passés et tout ce qui se finit en « é », 🙂 ce que j’ai remarqué car j’ai lu avec le plus grand intérêt la plupart des fiches qui sont des trésors de culture générale à portée de tous!

    Lorsque deux verbes se suivent, le deuxième est à l’infinitif.
    **Se faire cocufié ** bon celui-là peut passer s’il s’agit d’un participe passé utilisé comme adjectif car il me semble que cocufier peut-être un verbe de forme réflexive (petit jargon grammatical qui ne veut pas dire grand chose à part peut-être « il me semble »)
    **la cité vaincue devra envoyée**

    Sur cette fiche-ci je ne vois rien d’autre. Je sens que je vais me faire houspiller pour avoir pointé du doigt deux erreurs somme toute assez légères mais ban, tout le monde a le droit de s’exprimer!
    Ah et puis qui aime bien châtie bien hors j’adore ce site…

    • Djinnzz dit :

      Quelle horreur!
      Merci d’avoir relevé ces vilaines fautes que je corrige de ce pas!!!

    • illys dit :

      J’arrive tard, mais je ne résiste pas :
      « **hors** j’adore ce site », c’est pour tendre le flanc à un retour de châtiment ou pour torturer le célèbre Ornicar ?

  7. Naja dit :

    Bravo pour l’article.
    Une grosse critique cependant sur l’orthographe et la soit-disant pendaison d’Ariane à Naxos
    mais je constate avec plaisir que Nanobi et Nasukan ont déjà relevé ces erreurs !

  8. agrich dit :

    Bonjour,
    j’aimerai me renseigner un peu plus sur l’histoire de Phedre et Thésée ( j’ai bien evidemment lu le livre de Racine « Phedre » Mais j’aimerai savoir quand Thésée a été déclaré mort (ou porté disparu) ou etait il et comment est il revenu c’est le seul point que je n’est pas compris. Par ailleur votre texte est très bien écrit et facile a comprendre

  9. Inès Poumot dit :

    bonjour j’ai aimé ce texte mais c’était un peu trop vulgaire et il y a beaucoup de faute d’ortographe mais sinon j’ai bien compris l’histoire c’était bien et j’éspère que vous pourrez faire mieux la prochaine fois et encore merci
    aurevoir

    • Djinnzz dit :

      Je suis d’accord ! J’ai écrit ce texte il y a bien longtemps et il mériterait un bon ravalement !
      (ça arrivera sûrement bientôt)

  10. Egal dit :

    C’est très vivant ! Merci pour cette modernisation !

  11. Minettila dit :

    Je pense que ce site n’est pas très bien documenté:
    – Thésée est le fils de Poséidon
    -C’est Dédale qui donne l’idée du fil à Ariane
    -Et si Thésée est obligé de saboter la flore crétoise et de voler un bateau c’est que Minos veut sa mort
    -Thésée doit faire escale sur une île et la le dieu Dyonisos tombe amoureux d’Ariane et l’oblige à la laisser sur l’île
    Mais sinon le reste est bien fait, mais la prochaine fois regarde plusieurs sources avant de raconter une histoire!

  12. HIND dit :

    J AI VRAIMENT BIEN AIMER COMMENT IL RACONTE L HISTOIRE SURTOUT AVEC LES GROS MOTS SA CHANGE DES VRAI HISTOIRE OU ON DOIT RESTER POLIS. JE DOIS JUSTE DIRE UN DERNIER TRUC BRAVO AU CRÉATEUR !!! POUR CE CHANGEMENT

  13. escash dit :

    je n ai absolument rien trouver sur se site trop pourrit

    • GILAN dit :

      Vous avez probablement voulu écrire  » Je n’ai absolument rien trouvé sur ce site trop pourri  » et non  » je (J majuscule) n ai (apostrophe manquante) absolument rien trouver (sans R) sur se (au lieu de C) site trop pourrit (sans T). Ce n’est pas bien grave en soit, sauf que c’est bêtement dénigrant. Voyez un autre site, comme par ex http://www.bled.hachette-education.com/

  14. Squeezip dit :

    Si je devais mettre un note /20 à ce site, ça serait… 1 !! 1/20 !! Je cherchais une dizaine d’information sur le mythe de Thésée et là, j’ai rien trouver… Franchement, il manque beaucoup, beaucoup, beaucoup de détails !!

  15. Martin Rose dit :

    je suis une grand-mère qui fait réviser un texte en latin(dernière épreuve du bac 2017 demain) texte sur Phèdre,Inutile de dire que je n’y comprends pas grand chose.En cherchant l’histoire du Minotaure je suis tombée sur votre site ,je suis charmée de voir que l’on peut lire, décontractée cette histoire d’un autre monde, du coup ma petite fille continue toute seule son texte en latin, moi dans ces conditions je veux bien connaitre toute l’histoire!

  16. momart jacques dit :

    enfin un écrit a ma portée ,, enfin,, a la portée de Monsieur tout le monde ,, les fautes d’orthographe sont comme le charme des petites griffures sur les vieux disques vinyles,, j’espère encore trouver d’autres publications aussi claires ??

  17. Nounou dit :

    Peux-tu me parler des héroines et de leur place au sein de cette légende?

  18. sadjida dit :

    c’est vraiment defficile pour un exposer 6eme faut que je trouve des autre site

  19. caca boudin dit :

    j’ai rien comprie portans ya des mots tres interessant mais merci comeme pour le site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.