[Cosmogonie] L’origine du Monde selon les Scandinaves

odin

Vous le savez, les différentes façons dont les peuples expliquent la création du Monde et de la Vie, autrement appelées cosmogonies, sont tout à fait passionnantes. Et la mythologie nordique ne déroge pas à la règle!

Au commencement étaient deux mondes séparés par un immense abîme à la profondeur insondable, le Ginnungagap (l’équivalent du Noun égyptien ou du Chaos grec, en quelque sorte). Au nord de ce gouffre était le Nilfheim, le pays du froid et de la glace. D’immenses rivières y coulaient, mais elles se transformaient en d’énormes blocs de glace aussitôt qu’elles se déversaient dans le Ginnungagap. Au sud était le territoire du feu et de la fournaise, le Muspellheim gardé par un géant de feu du nom de Surt.

Surt était le seul être vivant dans ce bas-monde. Il existait depuis toujours et la solitude commençait sérieusement à lui peser sur les épaules. A l’aide de son épée de feu, il passait le temps comme il pouvait, en s’amusant par exemple à lancer des gerbes enflammées sur les blocs de glace de l’autre côté du gouffre pour créer d’immenses nuages de vapeur. C’était rigolo.
Mais ce que n’avait pas prévu Surt, c’est que la vapeur qu’il s’amusait à créer se condensait au contact de l’air froid du Néant, et de minuscules gouttelettes de givre se formaient et tombaient tout au fond du gouffre, à des kilomètres et des kilomètres de profondeur.

Surt était le seul être vivant dans ce bas-monde. Il existait depuis toujours, et la solitude commençait sérieusement à lui peser sur les épaules.

De ces gouttelettes de givre naquirent au fond du gouffre Ymir, un Géant pas très gentil et Audhumla, une Vache géante aux pis chargés de lait. Ymir se nourrissait du lait qui jaillissait de l’animal en quatre rivières immenses. Et plus il se nourrissait, plus il transpirait. Et de sa transpiration naquirent d’autres géants. La Vache, elle, n’avait rien d’autre que la glace tout autour d’elle à se mettre sous la dent. Alors elle se mit à lécher, lécher, lécher, les gigantesques blocs de glace tout autour d’elle.

La vache primordiale Audhumla

La vache primordiale Audhumla dont le lait nourrit le géant Ymir (manuscrit islandais du XVIIIe siècle)

Elle lécha tant et si bien qu’elle libéra bientôt le dieu Buri (« le créateur ») qui vint leur tenir compagnie. Buri épousa bientôt une géante provenant de la transpiration d’Ymir et eut un fils, Bor, qui à sont tour eut trois fils: Odin, Vili et Ve, les premiers Ases – c’est à dire les dieux principaux.

Le fond du gouffre commençait à être sur-peuplé. Et Ymir continuait à transpirer, et de sa transpiration de nouveaux géants continuaient à naître. Alors Odin et ses deux frères prirent la décision de tuer Ymir. Au terme d’un combat épique, ils parvinrent à lui trancher la tête et un torrent de sang s’écoula du corps de leur ennemi dans lequel les fils de Bor réussirent à noyer toute la race des Géants. Seuls deux d’entre eux parvinrent à échapper au massacre en se réfugiant dans un tronc d’arbre creux qui flottait sur le fleuve de sang. Ils parvinrent à faire perdurer leur race et les Géants devinrent dès lors les ennemis mortels des Dieux.

Et Ymir continuait à transpirer, et de sa transpiration de nouveaux géants continuaient à naître.

Alors Odin s’empara du corps d’Ymir et à partir de sa dépouille il forma Midgard, le monde des Hommes. Ses cheveux servirent à créer les arbres, ses dents se transformèrent en rochers, son sang emplit les lits des rivières et les océans. Quant à la voûte céleste, elle fut formée à partir de son crâne. Mais Midgard ne se fabriqua pas en un jour. Déjà le corps d’Ymir commençait à se putréfier et de nombreuses larves se délectaient de ses chairs pourries. Alors on se servit de ces larves pour créer la race des Nains. Quatre d’entre eux furent choisis pour tenir la voûte céleste: Nordri, Sudri, Austri et Westri qui donnèrent leurs noms aux quatre points cardinaux.

Odin-chevauchant-Sleipnir

Odin chevauchant Sleipnir. Avez-vous remarqué que le Dieu est borgne? Il a sacrifié son œil pour avoir le droit de boire à la fontaine de Mimir, recélant sagesse et intelligence.

Pour créer la notion du temps qui s’écoule, on organisa des courses d’astres dans le ciel, chacun tiré par des chevaux. Épuisés par cette course acharnée, les chevaux transpiraient et de leur écume qui tombait sur Midgard fut formée la rosée du matin. Pour motiver les chevaux à courir encore et encore, leurs chars étaient poursuivis par des loups géants, Hati et Skoll symbolisant la Haine et la Répulsion. Le jour du Ragnarök, le Crépuscule des Dieux, alors Skoll parviendra enfin à dévorer le Soleil et les Ténèbres s’abattront sur la Terre des Hommes.

Et les Hommes justement dans tout ça? Ils furent sculptés dans des troncs d’arbres par les Dieux primordiaux. Odin leur insuffla ensuite la vie.

Une fois qu’ils eurent finis de façonner le monde des Hommes, les Dieux s’attaquèrent aux huit autres Mondes. Tous les Mondes étaient placées plus ou moins haut sur l’immense frêne Yggdrasil, le pilier cosmique. Dans les étages supérieurs d’Yggdrasil on retrouve bien sûr Asgard, le Royaume des Dieux Ases mais aussi Vanaheim, le royaume des Dieux Vanes et Alfheim, le Royaume des Elfes. Plus bas, on retrouve Midgard (ou Mannheim), le Monde des Hommes, Utgard, le royaume des Géants ainsi que le royaume des Nains et des elfes noirs, Svartalfheim. Encore plus bas sont situées le monde de la Glace, celui du Feu ainsi que Helheim, le royaume des Morts.

Les neufs mondes de la mythologie scandinave

Les neufs mondes de la mythologie scandinave (illustration par Satanoy)

Les Scandinaves ont une façon bien à eux de justifier le principe des castes qui régissaient leur société. Au moment de la création des Mondes, le Dieu Heimdall fut envoyé sur Midgard pour y organiser la société des Hommes. Vêtu en mendiant, il se rendit dans une modeste chaumière où il ne fut pas bien reçu. Il engrossa alors la mère de famille qui mit au monde neuf mois plus tard un bébé aux traits grossiers. Toute sa descendance appartiendra dorénavant à la caste des esclaves. Au contraire, il rentra dans une autre demeure où il fu accueilli chaleureusement et il remercia ses hôtes en engendrant la caste des hommes libres.

Et voilà comment les Vikings (mais pas seulement!) s’imaginaient l’ordre cosmique. C’est poétique – c’est surtout violent – et cette cosmogonie sert de socle à une mythologie riche et passionnante dont vous connaissez certainement déjà les noms les plus célèbres: Thor et son marteau Mjöllnir, Loki, les Valkyries et bien d’autres. Par Odin, d’autres articles sur la mythologie scandinave arrivent bientôt. Restez connectés!

____________________________________

Vous avez aimé cet article ? Alors j'ai besoin de vous ! Vous pouvez soutenir le blog sur Tipeee. Un beau geste, facile à faire, et qui permettra à EtaleTaCulture de garder son indépendance et d'assurer sa survie...

Objectif: 50 donateurs
Récompense: du contenu exclusif et/ou en avant-première

Je vous remercie pour tout le soutien que vous m'apportez depuis maintenant 5 ans, amis lecteurs!
Djinnzz

PS: ça marche aussi en cliquant sur l'image juste en dessous ↓↓↓↓

Djinnzz

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture

Vous aimerez aussi...

9 Réponses

  1. Laurent AK dit :

    Génial!!!!
    Je ne peux que vous incitez à continuer à nous faire rêver avec la mythologie des Vikings qui me fascine littéralement alors que je ne la connais que très peu.

  2. Rorschach dit :

    Les illustrations de cet article sont particulièrement belles, notamment celle de l’arbre Yggdrasil.

    Connaissez-vous la série Vikings? Si vous appréciez la culture Viking, cela devrait vous ravir.

    • Djinnzz dit :

      Oui, je connais cette excellente série! J’attends d’ailleurs la saison 2 avec impatience 😉

  3. MeaCulpa dit :

    Je n’y connaissais rien, me voilà maintenant comblé.
    C’est ballot, parce que maintenant j’ai envie d’en savoir plus… A quand les prochains articles. 😀

  4. Ymir dit :

    Ymir, en langue germanique, peut être traduit par le mot « jumeau ».
    On peut ainsi dresser le parallèle avec les jumeaux fondateurs de la ville de Rome, Rémus et Romulus qui, tout comme Ymir, ont également été allaité par un anima sauvage.

  5. MrV dit :

    Donc, en fait, c’est autant le bordel dans la mythologie nordique que dans la mythologie gréco-romaine… C’est bon à savoir!
    Personnellement, je devrais mettre au point un récit qui expliquerait la création du Monde, je n’aurais même pas idée d’aller chercher des trucs aussi compliqués. Je dois manquer d’une sacrée dose d’imagination!
    C’est peut-être ça aussi qui a fait le succès des religions monothéistes: un seul Dieu démiurge, c’est quand même plus crédible que des flopées de divinités qui passent leurs journées à se taper sur la gueule!

    • phenomenon dit :

      salut MrV,

      pourrais-tu préciser ce qui est plus attrayant dans le monothéisme que dans le polythéisme? et pourrais-tu aussi expliquer ce qui est pertinent dans la religion en soi, n’importe laquelle?

      en lisant p.e. deutéronome 13 versé 6-10, où il m’est clairement ordonné d’assassiner tous ceux qui ne veulent pas adhérer à MA croyance (l’équivalent existe aussi dans le coran), je me dis que dans la mythologie au moins les dieux était participatifs, au lieu d’être seul et de n’avoir rien d’autre à faire que de compter ses moutons ……………..

      je ne te parle pas de la corrélation entre la religion et la richesse ou l’éducation …………….

  6. Sophie dit :

    Génial !! J’aimerais bien voir une suite avec Thor,Odin et Cie 😉 !!

  7. Manon dit :

    Je viens de dévorer l’article et ça m’a vraiment fascinée ! Après un article aussi passionnant j’attends la suite avec impatience !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.