[#ETC en vidéo] L’Histoire des chats à travers les siècles

L’homme et le chat vivent en ce moment une grande histoire d’amour, mais il n’en a pas toujours été ainsi!
J’espère que cette toute première vidéo vous plaira… D’autres suivront si c’est le cas!

Pour ceux qui préfèrent la lecture:

0

Intro
Je t’aime, moi non plus

Peut-être que vous faites partie de ces quelques 12 millions de français qui possèdent un chat. Si ce n’est pas le cas, vous l’avez de toute façon sans doute remarquer, l’homme et le chat vivent en ce moment une grande histoire d’amour, à grand coup de lolcat et de détournements humoristiques. Mais les chats n’ont pas toujours été en odeur de sainteté… Déifiés durant l’Egypte antique ou déclarés démoniaques durant le Moyen-Age… rares sont les animaux qui ont à ce point suscité des émotions contraires!

Aujourd’hui, nous allons nous plonger dans 5000 ans de relations en dents de scie entre l’homme et le chat.

1

La Révolution néolithique
Le chat protecteur du grain

Les premiers contacts coïncident avec le début de l’agriculture. Le stockage des grains se développe durant la révolution néolithique, environ 3 à 8000 ans avant notre ère. En toute logique, les grains attirent les rongeurs, qui eux-mêmes attirent les chats. Les hommes commencent donc à voir un intérêt à cohabiter avec ces bêtes sauvages qui protègent leur récolte, mais les premiers contacts sont frileux et pleins de méfiance réciproque. Il faut dire que la plupart des chats sont encore des bêtes sauvages capables de vous sauter à la figure toutes griffes dehors…

2

L’Egypte antique
Call me God

Ce sont les Egyptiens qui, les premiers, découvrent à quel point les chats peuvent être utiles. Non seulement ils nettoient les rives du Nil des rongeurs et des serpents mais, en plus, bah… il sont super mignons. Il n’en faut pas plus aux Egyptiens pour carrément diviniser le chat. Ils donnent à Bastet, la déesse de la joie du foyer et de la chaleur du soleil, les traits d’un félin.

Et la loi du Pharaon est très claire: quiconque fait du mal à un chat, que ça soit volontaire ou non, est sévèrement puni. Interdiction également de faire sortir un chat égyptien en dehors des frontières du pays.

3

La jalousie des Grecs
Nous aussi on en veut!

Pendant ce temps-là, les Grecs, eux, pigent pas vraiment l’intérêt de leur voisin pour ces bêtes à poil. Ils ont des fouines et des furets pour protéger leur stock de grains des rongeurs, et ça leur convient très bien. Leur chat à eux, ils sont sauvages et donnent des grands coups de griffes dès qu’ils les approchent, alors non merci. Mais ça les énerve quand même un peu que les Egyptiens aient un truc qu’eux ils n’ont pas. Du coup, ils se mettent à vouloir des chats, parce que y’a pas de raisons.

De riches familles grecques demandent à des marchands phéniciens de leur ramener clandestinement des couples de chats depuis l’Egypte. Les marchands acceptent mais demandent beaucoup d’argent parce que si ils se font prendre, c’est la peine de mort assurée.

Et c’est comme ça que les chats apprivoisés font leur entrée triomphante en Europe et qu’ils colonisent petit à petit toute la Grèce.

4

La conquête romaine
Animal de compagnie des soldats

Bientôt, ce sont les Romains qui, en 146 avant Jésus-Christ, vont s’emparer de la Grèce. Comme ils n’ont pas beaucoup d’imagination, ils vont s’approprier les Dieux Grecs, l’art grec, la culture grecque, la bouffe grecque, et… les chats. Et les petites jupettes à lamelles, aussi, mais faut pas trop se moquer, parce que ça les énerve. Soucieux de montrer à quel point ils étaient virils en toute circonstance, les soldats romains arboraient donc fièrement leur petite jupette et… des chats tout mignons pour leur tenir compagnie durant les longues campagnes militaires. C’est ainsi que le chat se répandit dans toute l’Europe au gré des conquêtes militaires romaines.

5

Moyen-Age et chasse aux sorcières
Le chat, créature du diable

C’est vers le XIIIe siècle qu l’on assiste à un revirement de situation. L’Eglise catholique doit faire face à une montée en puissance des cultes païens et durcit son discours envers tout ce qui n’est pas bien chrétien. Et comment le chat pourrait-il être un bon chrétien alors qu’il passe son temps à dormir et à forniquer! Paresse et luxure, deux pêchers capitaux pour le prix d’un!

Le chat, surtout quand il est noir, est donc désormais associé aux cultes infernaux. L’Eglise est catégorique: C’est par une bulle du pape Grégoire IX, en 1233, que le chat fut déclaré « serviteur du Diable ». Et cette saloperie de félin est d’autant plus difficile à tuer qu’il possède neuf vies, tout le monde le sait.

Dorénavant, toute personne nourrissant ou abritant un chat noir risque le bucher.

Et la chasse aux chats est maintenant ouverte: des millions de chats sont exterminés dans l’Europe entière.

6

La peste noire
Vengeance!

Mais le chat tient sa revanche! Entre 1347 et 1352, une grande épidémie de peste noire s’abat sur l’Europe. Bien sûr, les médecins de l’époque ne le savent pas encore, mais les vecteurs de la maladie sont les rats… Les historiens sont formels: si les chats n’avaient pas été exterminés, l’épidémie aurait fait beaucoup moins de victimes.
En attendant, ce sont plus de 25 millions de personnes, soit un peu moins de la moitié de la population européenne, qui décèdent dans d’atroces souffrances.

Mais cela n’empêche pas le pape Innocent VIII de remettre le couvert en 1484 en incitant le sacrifice des chats durant les fêtes populaires. Des bûchers sont allumés lors des feux de la Saint Jean dans lesquels on brule indifféremment les chats… et les sorcières.

7

La Renaissance
Et le chat gagne enfin ses lettres de noblesse

C’est seulement durant la Renaissance que le chat est peu à peu réhabilité. Les artistes s’en mêlent et Théophile Gautier, Charles Baudelaire, Chateaubriand, Colette ou encore Marcel Aymé leur rendent de vibrants hommages.

Aujourd’hui, les chats coulent des jours heureux dans les sphères internétiques et font la joie et la richesse de leurs propriétaires qui empochent les royalties. Grumpy Cat, ce chat qui fait tout le temps la tête, en est l’exemple frappant. Il dispose d’un agent qui gère ces contrats publicitaires et aurait fait gagner, dit-on, plus de 80 millions d’euros à sa propriétaire en quelques années. Si vous voulez mon avis, ce monde est complétement cinglé….

____________________________________

Vous avez aimé cet article ? Alors j'ai besoin de vous ! Vous pouvez soutenir le blog sur Tipeee. Un beau geste, facile à faire, et qui permettra à EtaleTaCulture de garder son indépendance et d'assurer sa survie...

Objectif: 50 donateurs
Récompense: du contenu exclusif et/ou en avant-première

Je vous remercie pour tout le soutien que vous m'apportez depuis maintenant 5 ans, amis lecteurs!
Djinnzz

PS: ça marche aussi en cliquant sur l'image juste en dessous ↓↓↓↓

Djinnzz

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture

Vous aimerez aussi...

24 Réponses

  1. MaX dit :

    Super sympa, j’adore les chats en plus 😉

    Pour la video c’est super bien fait, juste une petite suggestion :

    – Un peu moins fort la musique de font lorsque tu parles.

    Sinon c’est génial 😉

    • Djinnzz dit :

      OK, merci pour ton retour! J’en tiendrai compte pour le n°2 🙂

  2. Cacahuete dit :

    Très sympa, j’adore.
    Je ne vous imaginais pas comme ça 🙂

    • Rapido dit :

      Bonne vidéo, bien rythmée!
      Je vous souhaite beacuoup de succès!! (la concurrence est rude sur Youtube)

    • Djinnzz dit :

      @Cacahuete: juste par curiosité, vous m’imaginiez comment? (j’ai peur :))

    • rambeuX dit :

      Peut-être avec une tête de mouton?
      LOL

  3. karma100 dit :

    Ca change de d’habitude où on est obligés de lire!
    Ca fait du bien de ne rien avoir à faire lol

  4. Gerald23 dit :

    De toute façon, les chats c’est des connards!

    Bonne vidéo, hâte d’en voir plus du même style!

    • Rapido dit :

      Régis Robert, sors de ce corps!

    • Gerald23 dit :

      Je pensais pas que je croiserai un autre fan de Nerdz ici!

  5. Olivier dit :

    Je me suis essayé il y a quelques mois à faire des vidéos sur Youtube, et j’ai eu en moyenne 30 vues sur chacune de mes vidéos à tout casser. Ca m’a vite découragé.
    Je vois pas comment on peut réussir à percer quand on est débutants.

    Ceux qui disent: « c’est parce que tes vidéos sont pourries », déjà je trouve que c’était pas pourri et il y a des chaines vraiment très nulles qui font plus de 100.000 vues à chaque vidéo. Et de toute façon, les gens ne puvent pas savoir si c’est pourri ou pas avant de la regarder. Et comme personne ne la regarde, autant ça serait la meilleure vidéo de tous les temps que personne le saurait!

    Donc voilà, je me pose plein de questions parce que c’est super frustrant de bosser dur pour faire des trucs qui sortent de l’ordinaire et notre travail n’est pas récompensé.

    PS/ je ne mettrais pas le lien vers ma chaîne ici parcequ’ après on va dire que je cherche à me faire de la publicité, ce qui n’est pas du tout le cas je cherche juste à comprendre comment je pourrais faire pour augmenter mon audience.

    • Djinnzz dit :

      Bonjour Olivier,
      Etant donné que je me lance tout juste sur Youtube, je n’ai pas assez de recul pour te répondre…
      Mais je pense que les mécanismes de « popularité » doivent être assez similaires que ceux d’un blog. Si j’ai un seul conseil à donner, c’est donc: persévérance (si la qualité est au rendez-vous, ça finira par se savoir) et passion (sans passion, impossible de se motiver pour continuer pendant les périodes « creuses »!)

      Bonne chance et bon courage à toi!

    • Olivier dit :

      Oui, c’est vrai…
      De mon côté, j’ai abandonné et je suis passé à autre chose. Internet ne veut pas de moi ;(

      Bonne chance à toi pour le succès de votre chaîne et merci pour ta réponse

    • rambeuX dit :

      Olivier: c’est pas nouveau, il faut bosser pour réussir! C’est pas en postant quelques vidéos sur internet et en se lamentant parce qu’on ne devient pas riche et célèbre en quelques semaines que le système est pourri!
      C’est comme dans la vie IRL, quand t’achetes un commerce ou que tu montés une entreprise, t’es jamais sur que ça va marcher.
      Certains réussissent, d’autres non… c’est le jeu ma pau’ Lucette!

  6. Racel08 dit :

    Tres classe!
    Clair, concis, agreable… le passage à la vidéo est réussi!

  7. lzi dit :

    Le site est magnifique, le magazine et magnifique, et cette vidéo, même si elle n’est parfaite, est de bon augure pour la suite.
    Crée une communauté autour de partage du svoir et de la connaissance, je trouve ça génial personnellement.

  8. parris dit :

    Bon concept et bonne réa!
    Des petits passages moins rythmés que d’autre. Peut-etre une piste d’amelioration pour la suite.
    Super en tout cas de voir ETC se décliner sur différents formats!

  9. ARTHUR dit :

    Une video excellente!

  10. charlie dit :

    Viens, mon beau chat, sur mon coeur amoureux;
    Retiens les griffes de ta patte,(…)
    Et que ma main s’enivre du plaisir
    De palper ton corps électrique.

    Charles Baudelaire, les Fleurs du Mal

  11. Claude dit :

    Malraux aussi aimait passionnément les chats. Il attribuait au chat un rôle considérable dans l’histoire de l’Humanité.
    Une de ses dernières volontés a d’ailleurs été d’avoir ses obsèques célébrées en présence d’un chat!

  12. Lison dit :

    Et c’est au XVIIe siècle que le sexe féminin est désigné par le mot « chatte » par l’écrivain Béralde de Verville dans son livre Le Moyen de parvenir.

    #CultureEtalée

  13. Baudelaire à la renaissance?! dit :

    Article sympa et synthétique, mais peut être même un peu trop :

    « C’est seulement durant la Renaissance que le chat est peu à peu réhabilité. Les artistes s’en mêlent et Théophile Gautier, Charles Baudelaire, Chateaubriand, Colette ou encore Marcel Aymé leur rendent de vibrants hommages. »

    Gautier, Baudelaire, et tous les autres artistes cités dans cette phrase sont du XIXe siècle… quelle ellipse ! Je trouve la phrase un peu maladroite!

  14. Baudelaire à la renaissance?! dit :

    Je précise : « tous les autres artistes cités dans cette phrase sont du XIXe siècle… » ou postérieurs ! ( Colette est née au XIXe, mais a vécu au XXe, Marcel Aymé est né au début du XXe)

  15. Esnope dit :

    Super contenu très instructif et le tout de façon ludique !

    Les chats n’ont pas fini de nous enchanter. Il y a même un musée du Chat qui ouvert en 2017 à Bruxelles ! https://www.mowwgli.com/8392/2017/02/09/premiere-exposition-musee-chat-ouvre-portes-a-bruxelles/

    Y’a aussi une chouette expo en ligne où les chats occupent le devant de la scène artisitique : https://the-uma.org/fr/exposition/cats-art-history/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.