Zhu devient Hongwu, l’Empereur devient fou

Djinnzz

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture

Vous aimerez aussi...

7 Réponses

  1. Arthur O. dit :

    En voilà un qui est bien vrillé du cerveau.
    Et dire que, pendant ce temps-là, la guerre de cent ans faisait rage en France.

  2. Colonel dit :

    Je ne vois pas le rapport avec la guerre de Cent ans 😕

    (et non, il n’y a que nos gentils dirigeants UMPS pour accorder allocs’ et CMU à n’importe qui…)

  3. Kokolasticot dit :

    3357 coups de couteau! 😯
    Deux secondes, je vais vomir…

    • saracomptenimportequoi dit :

      le plus dure était de garder la victime en vie pendant les 3356 1er coup de couteau…

  4. Palat dit :

    Que ce soit Zhu ou Hongwu, ça reste deux noms de merde!!!
    Il pouvait pas s’appeler François ou Nicolas, comme tout le monde? 😆

  5. Ignard dit :

    Et le « supplice des cent morceaux » c’est de cette époque aussi ?

    • Plantu dit :

      Wikipedia nous dit que:
      « Le lingchi (en chinois 凌遲) était un supplice en usage en Chine, infligé dans le cadre d’une condamnation à mort pour certains crimes exceptionnels (rébellion contre l’empereur, parricide, etc.), mais aussi pour d’autres délits tels la propagation d’une religion ressentie comme perverse. Également connu sous l’appellation de « huit couteaux » ou « cent morceaux », traduit aussi parfois par « mort languissante » ou « mort des mille coupures », le lingchi consiste à entailler et retirer successivement des parties et des membres du condamné avant de lui trancher la tête. L’utilisation d’opium permettait aux bourreaux de maintenir en vie le supplicié plus longtemps.

      Cette forme d’exécution a été pratiquée en Chine entre le début du xe siècle et 19051. »

      Les dates ont donc l’air de correspondre!
      La torture est un art délicat. Les différentes techniques et leurs évolutions seraient d’ailleurs le sujet d’un excellent article! (Djinnzz, si vous passez dans le coin…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.