Zhu, le paysan devenu Empereur

Zhu Yuanzhang, premier empereur Ming

Il ne fait pas bon vivre en Chine en cette année 1340. Cinquante ans auparavant, les Mongols envahirent l’ensemble des provinces chinoises et installèrent sur le trône la dynastie Yuan qui règnent depuis en maître sur le pays. Les paysans chinois sont réduits à l’état de bêtes de somme, se tuant à la tâche aux champs et devant payer des tributs énormes à l’Empereur mongol.

Mais le joug de l’envahisseur n’est pas la seule calamité à craindre! La nature fait également des siennes: en cette année 1340, une terrible crue du fleuve jaune vient s’ajouter au malheur des habitants. Les Yuan sont aussitôt pointés du doigt… après tout, ne sont-ils pas ceux qui interdirent l’entretien des digues jugé trop coûteux en temps et en argent?

Trop, c’est trop. Partout, un vent de révolte souffle sur la Chine. Les plus téméraires se rassemblent au sein d’une société secrète: la secte du Lotus blanc. Parmi eux, une branche plus radicale se forme dont le but est de former une véritable armée capable de s’opposer à la tyrannie mongole. Ainsi naît en 1352 le mouvement des Turbans rouges.

Rien ne prédestine le jeune Zhu Yuanzhang à prendre la tête de cette armée révolutionnaire. Quelques années auparavant, ce jeune orphelin d’une quinzaine d’années rentre dans les ordres pour échapper à la misère. Là commence sa deuxième vie qu’il veut mettre au service de la libération de son pays. Bercé par les discours endiablés des orateurs du Lotus Blanc, il décide lui aussi de passer à l’action et rejoint l’armée rebelle des Turbans rouges.

D’abord simple soldat parmi les soldats, le jeune Zhu joue des coudes et parvient à s’imposer auprès de ses compagnons. Il grimpe un à un tous les échelons de la hiérarchie, forçant le respect de tous par son sens de la stratégie. Surtout, il interdit à ses hommes le pillage des régions reconquises gagnant du même coup le soutien de la population. En 1367, son destin bascule définitivement: il prend la tête des Turbans rouges, s’auto-proclame Empereur et marche sur Pékin. Tremblez, Mongols! L’heure de la vengeance a sonné!

Hélas pour vous, cher lecteur, vous n’assisterez pas à une bataille épique entre les deux ennemis… Devant la menace qui se profile à l’horizon, l’empereur mongol Toghan Temour (aussi appelé Shundi en chinois) et ses acolytes ne demandent pas leurs restes et fuient avant même de combattre

Zhu vient d’avoir 40 ans et il est à la tête d’un des plus grands royaumes du monde. Il prend le nom de Hongwu et crée la dynastie des Ming. Sera-t-il un empereur tyrannique ou un monarque éclairé? On répond à cette épineuse question au prochain numéro! (Épisode 2: Zhu devient Hongwu, l’empereur devient fou)

L’Info du Jour qui te permet de briller en société

La parenthèse mongole aura duré près d’un siècle en Chine, de 1279 à 1328. De Kubilaï Khan à Shundi, 9 empereurs se seront succédés à la tête de l’Empire chinois.

Il aura fallu une catastrophe naturelle terrible, la crue du fleuve jaune, pour pousser les Chinois à prendre les armes et bouter l’envahisseur hors du pays. Néanmoins, ce siècle de domination mongole aura au moins eu le mérite d’installer une paix relative dans cette région du globe, la pax mongolica.

C’est également à cette époque qu’un certain Marco Polo a favorisé les échanges culturels entre l’Orient et l’Occident…

Marco Polo à la cour de Kubilai Khan

Marco Polo à la cour du Mongol Kubilai Khan, fondateur de la dynastie chinoise des Yuan vers 1270

Pour approfondir…

____________________________________

Vous avez aimé cet article ? Alors j'ai besoin de vous ! Vous pouvez soutenir le blog sur Tipeee. Un beau geste, facile à faire, et qui permettra à EtaleTaCulture de garder son indépendance et d'assurer sa survie...

Objectif: 50 donateurs
Récompense: du contenu exclusif et/ou en avant-première

Je vous remercie pour tout le soutien que vous m'apportez depuis maintenant 5 ans, amis lecteurs!
Djinnzz

PS: ça marche aussi en cliquant sur l'image juste en dessous ↓↓↓↓

Djinnzz

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture

Vous aimerez aussi...

4 Réponses

  1. Paul dit :

    Je suis un lecteur de votre site de la première heure et j’ai lu presque tous vos articles depuis presque 1 an (abonné au flux RSS, je ne passe que rarement sur le site à proprement parler et c’est donc le premier commentaire que je laisse).

    Il y a vraiment une évolution dans votre style d’écriture, et je trouve dommage que vous ayez abandonné vos personnages de Kevin et de Jessica qui faisaient il fut un temps des interventions très amusantes au milieu des articles.

    Vous êtes toujours très intéressant et agréable à lire, mais ça se distingue maintenant un peu moins des autres sites…

    Ce n’est ni un reproche ni une critique, je trouve votre travail formidable quoi qu’il en soit. Je tenais juste à vous signaler que j’allais certainement monter très bientôt une pétition pour le retour de Kevin et Jessica sur EtaleTaCulture!

  2. Colok dit :

    Vous oubliez de dire que que cet empereur était un vrai psychopathe qui a fait torturer et tuer des milliers de ses concitoyens…

    Le seul mérite de Hongwu a été de mettre un terme à la dynastie Yuan (même s’il n’a pas réussi à tuer Shundi et qu’il y encore un grand nombre de poches de résistance mongole en Chine) qui asphyxiait l’économie du pays.
    Ce sont surtout ses successeurs (dont Yongle dont vous avez déjà parlé ici je crois) qui vont faire rayonner culturellement et économiquement le pays.

  3. Djinnzz dit :

    Bonjour Paul!
    Merci pour votre commentaire qui m’a fait bien plaisir! C’est vrai que cela fait bien longtemps que Kevin n’a pas montré le bout de son nez sur #ETC… Rassurez-vous, il est en bonne santé et il devrait revenir bientôt sur le devant de la scène!

    Colok, vous avez pris un peu d’avance sur moi… la deuxième partie de l’article est justement consacrée au règne à proprement parler de Zhu (devenu Hongwu) et sera diffusée demain matin.
    Je n’en dis pas plus pour ne pas gâcher le plaisir de la lecture!

  4. Carrie dit :

    Oui, le retour de Kevin, c’est bon ça!!!! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.