[Exclu] Combat de nègres dans une cave pendant la nuit!

Avatar

Djinnzz

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture

Vous aimerez aussi...

6 Réponses

  1. AvatarKaolin dit :

    Titre racoleur! C’est pas bien 😉

  2. AvatarEurosix dit :

    Il faut bien attirer le lecteur pour un site.
    Si l’article ne lui convient pas, il s’en éloigne et passe à un autre.
    Je n’ai rien contre les préjugés, d’autant plus que pendant mes études, j’avais fait une dessin : Cercle transparent sur rien !!!
    Il n’a pas eu le destin escompté et je n’ai même pas eu la « chance » d’Alphonse Allais car personne n’a jamais parlé de moi !!!
    Mais « à quelque chose malheur est bon » : aujourd’hui, la transparence est à l’ordre du jour !!

  3. AvatarPlanchet 2.0 dit :

    Au poil,

    cet article illustre une question que je me pose depuis longtemps soit : l’intitulé d’une oeuvre participe t’il de l’oeuvre?

    Parfait, j’ai maintenant un exemple tout fait pour faire rager mes profs en dissert

  4. AvatarMrV dit :

    Vu le titre racoleur, on ne peut qu’être déçus 😕
    Mais j’imagine que c’était justement le but de l’artiste (et donc de l’article par la même occasion ^^)

  5. AvatarDeloffre dit :

    Je me permets d’émettre une réserve quant à votre article car il me semble comporter certaines grosses erreurs. En effet Alphonse Allais n’est nullement un artiste contemporain de monochromes! C’est un littéraire, qui après avoir vu le monochrome de Paul Bilhaud « Combat de nègres dans une cave pendant la nuit » a trouvé ça si ridicule qu’il a décidé de publier un petit recueil intitulé Primo-Avrilesque (tout est dans le titre) dans lequel effectivement il a lui même réalisé plusieurs monochromes en leur donnant des titres pompeux. Mais ce dans l’unique but de critiquer et non d’encenser cette nouvelle lubie de l’art contemporain, ce qu’il explique d’ailleurs très bien dans la préface de même ouvrage, au registre profondément ironique:  » L’impression que je ressentis à la vue de ce passionnant chef d’oeuvre [Combat de nègres dans une cave pendant la nuit ] ne saurait relever d’aucune description. Ma destinée m’apparut brusquement en lettres de flammes. Et moi aussi je serai peintre! (…) Et quand je disais peintre je m’entendais: je ne voulais pas parler des peintres à la façon dont on les entend le plus généralement, de ridicules artisans qui ont besoin de mille couleurs différentes pour exprimer leur pénibles conceptions. Le peintre en qui je m’idéalisais, c’était celui génial à qui suffit pour une toile, une couleur … » Rendons donc à Alphonse Allais ce qui lui est dû.

  6. AvatarMarsellien dit :

    Sauf que il n’y a pas de « racisme ambiant » en 1882 et que Tintin au Congo (qui n’est pas raciste non plus) est des années 1930. Ne mélangez pas tout. Par ailleurs, Le combat de nègres n’est pas d’Alphonse allais (mais non)…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.