Les rats plongeurs ou la reproduction des rôles sociaux

Neamar

Créateur et rédacteur sur Omnilogie

Vous aimerez aussi...

7 Réponses

  1. Carrie dit :

    Excellent. Voilà de quoi nous réconforter la prochaine fois qu’on se fait agresser!

    « De toute façon, t’es plus stressé que moi, connard! » 😆

  2. Bastein dit :

    J’adore les sushis euh non… pardon
    Je recommence: J’adore ces expériences, c’est tellement instructif

    Entre l’effet Pygmalion, l’effet Veblen, l’expérience de Rosenham, l’expérience de Milgram, la théorie de la vitre brisée et ici l’expérience des rats plongeurs, le site commence à être fourni en articles de ce genre! Et encore,n j’en oublie surement

    Merci 😳

  3. ragnarok dit :

    Super article !

    Merci,
    en espérant en découvrir plein d’autre ici ! 😆

  4. Pitou dit :

    A ma connaissance, les roles etaient differents, a savoir:

    Deux racketteurs,
    Deux plongeurs ravitailleurs (donc qui se faisaient voler),
    Un AUTONOME (nommé ici je ne sais pas pourquoi radin, car ceux qui se font voler apres s etre fait aggresser sont peut etre aussi radin si ils ont le choix, et les racketteurs sont eux a coup sur pas partageurs)
    Et UN SOUFFRE DOULEUR, qui ne plonge pas, et se nourri des miettes laissées par les autres.

    On sait que les racketteurs sont les plus stressés, j aurai personelement aimé savoir si le moins stréssé est, comme je le suppose, l autonome, qui defend son biefsteak comme un grand,ou les ravitailleurs, ou le souffre douleur….

  5. Thomine dit :

    On peut voir cette expérience filmée, avec le professeur Didier Desor, sur Youtube : http://youtu.be/kk21JTzdxzY

  6. breizh06 dit :

    Bonjour,

    Je tombe sur votre site après les images du congrès de La Rochelle, et l’analogie est frappante.

    Les racketteurs et ceux qui nous représentent (« nos maîtres ») sont tous nerveux de voir que l’argent leur vient à manquer.

    Les esclaves (la majorité d’entre nous) continuent de payer sans broncher, mais on voit que ça commence à bien râler.

    Ceux que vous appelez les « radins » sont plutôt des « petits malins ». Ce sont nos cohortes de jeunes, et entrepreneurs les plus dynamiques qui participent au mouvement d’exil (exil intérieur avec le le travail au noir, ou exil extérieur avec l’expatriation).

    Tout le monde peut voir, comme pour les rats, que nos maîtres sont bien nerveux..

    Cordialement,
    Joseph.

  7. Djinnzz dit :

    Merci à Philippe qui m’a envoyé par mail le lien vers un film qui montre cette expérience, avec le professeur Didier Desor.
    Je n’ai pas encore eu le temps de la regarder, mais ça a l’air très intéressant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *