D’où vient le mot SPAM ?

spam

Du spam en veux-tu en voilà

Vous avez, vous aussi, forcément été confronté un jour ou l’autre à ces à l’un de ces fameux messages publicitaires qui pourrissent votre boites mails. « Enlarge your penis », perdez 20 kilos en seulement 3 jours, profitez de 95% de réduction sur toute la gamme de montres ROLLEX (oui, oui, avec deux L!)… c’est décidément votre jour de chance!

Tous ces courriers indésirables envoyés en masse aux millions de pauvres internautes que nous sommes portent le nom générique de « spam ». Mais d’où vient donc ce mot?

SPAM est une marque déposée en 1937 par Hormel Food, une entreprise agro-alimentaire américaine, composée des initiales de Spiced Pork And Meat (jambon et porc épicé). En gros, le SPAM, c’est du jambon en boîte de très mauvaise qualité (la marque SPAM existe encore aujourd’hui et a depuis étoffé la gamme de ses produits). Le client principal de la marque est l’armée américaine qui en achète des camions entiers pour nourrir ses soldats à moindre coût.
Le Sergent George Baker, très connu à l’époque pour ses dessins humoristiques, a d’ailleurs mis en image cette bouffe horrible devenue le cauchemar de tous les soldats!

origine-du-mot-Spam

Le SPAM, ce jambon en boîte de mauvaise qualité, mis en image par le Sergent George Baker (1944)

Mais la mauvaise réputation du produit n’empêche pas la marque d’en faire massivement de la publicité à la radio. Vous savez, ce genre de publicité où le même mot est répété une dizaine de fois pour s’insinuer même dans les esprits les plus réfractaires… « SPAM SPAM SPAM SPAM, Hormel’s new miracle meat in a can » (Grrr… épouvantable!)

En 1970, les Monthy Python s’inspirent de ce message publicitaire pour créer un sketch célèbre dans lequel un restaurateur abuse du mot spam dans son menu: le mot est répété des centaines de fois en quelques minutes durant le sketch!

Le premier courrier électronique considéré officiellement comme du spam (même si le mot n’existe pas encore) date du 3 mai 1978 et on le doit à un certain Gary Thuerk. Ce dernier envoya le même message à plus de 600 utilisateurs de l’ARPAnet (l’ancêtre d’internet). Les Monthy Python étant très populaires à l’époque, et notamment chez les pionniers de l’internet, il ne faudra pas attendre longtemps pour que l’on associe le terme de spam à l’envoi de mails en masse…

Et voilà comment du jambon se retrouve dans votre boîte mails!

____________________________________

Vous avez aimé cet article ? Alors j'ai besoin de vous ! Vous pouvez soutenir le blog sur Tipeee. Un beau geste, facile à faire, et qui permettra à EtaleTaCulture de garder son indépendance et d'assurer sa survie...

Objectif: 50 donateurs
Récompense: du contenu exclusif et/ou en avant-première

Je vous remercie pour tout le soutien que vous m'apportez depuis maintenant 5 ans, amis lecteurs!
Djinnzz

PS: ça marche aussi en cliquant sur l'image juste en dessous ↓↓↓↓

Djinnzz

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture

Vous aimerez aussi...

5 Réponses

  1. bestial dit :

    « Si Juvabien, c’est Juvamine! »

    C’est la première chose qui me soit venue en tête quand j’ai lu le paragraphe des publicités qui s’inséraient dans la tête sans qu’on y prenne garde!
    Les plus de 30 ans comprendront ^^

    • bestial dit :

      Ou un autre: « Mercurochome, le pansement des héros! »

      (répéter en boucle 4 à 5 fois…)
      #TraumatiséDeLaVie

  2. linux dit :

    Cette histoire est super alambiquée
    Du jambon, une pub radio, un sketch monthy python, une communauté de geeks, et voilà le mot spam sur toutes les lèvres pour les courriers indesirables…

    Et malgré cette mauvaise image, la marque SPAM existe encore et continue à vendre de la merde en boîte (mais pas de Piero Manzoni cette fois ahahah)

    Ils sont fous ces ricains

  3. hero dit :

    Merci pour cet article, je pensais que spam était un vrai mot anglais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.