Perséphone, reine des Enfers (à mi-temps)

persephone-reine-des-enfers

Aussi appelée Proserpine par les Romains, Perséphone est la fille de Zeus et de Déméter. Zeus, ça va, on maîtrise tous à peu près. Fils de Cronos et de Rhéa, il se rebelle contre la tyrannie de son père et gagne par la force le titre de maître de l’Olympe. Ne nous étalons pas outre mesure, on a déjà raconté cet épisode ici.
pr
De son côté, Démeter est beaucoup moins connue… Pourtant, elle est la déesse de l’agriculture et des moissons, ce qui fait d’elle quelqu’un de très important dans une société agraire. Elle est, elle aussi, la fille de de Cronos et de Rhéa. Ce qui fait donc d’elle… la sœur de Zeus !

Une petite relation incestueuse plus tard et hop, voilà que naît la petite Perséphone.

arbre-genealogique-persephone

Perséphone, donc, est d’une rare beauté. Elle est assez insouciante, aussi, et passe ses journées à se promener dans les bois en compagnie de ses copines, les Océanides. Forcément, un groupe de jolies filles sans défenses, ça attire le premier pervers venu.

Et ce premier pervers venu, c’est Hadès. Passons sur le fait qu’il est le frère de Zeus et de Démeter (et donc l’oncle de Perséphone), on n’est plus à un inceste près.

Mais il faut le comprendre, Hadès. C’est que c’est assez ennuyeux de trôner au milieu du Tartare et de gouverner un peuple fait d’ombres et de démons… Le pauvre se morfond au fin fond de ses profonds bas-fonds et il ne dirait pas non à un compagnon, même grognon, digne de ce nom…
Il décide donc de prendre le Minautore par les cornes. Il enfile son plus beau costume, se met 2-3 pschitt pschitt de son parfum préféré (du Terre d’Hermès), achète un magnifique bouquet de narcisses et tente de séduire la belle Perséphone en lui déclamant des vers d’Orphée.

Hein ? Ah, non, désolé. Après vérifications, il semblerait qu’Hadès se contente de surgir des entrailles de la Terre et de s’emparer de Perséphone par surprise.
(avouez que ma version à moi était vachement mieux)

enlevement-de-persephone-par-hades

La jeune fille pousse un cri déchirant qui alerte sa mère. Folle d’inquiétude, cette dernière arpente la Terre neuf jours et neuf nuits durant à la recherche de sa fille. Le dixième jour, Hélios (le Soleil), qui fut témoin de la scène, prend pitié d’elle et lui révèle la vérité : Perséphone a été enlevée par le dieu des Enfers. Pire ! La mère éplorée apprend que le rapt s’est fait avec l’accord de Zeus en personne, qui lui avait promis secrètement la main de sa fille…

Douleur et colère se mêlent dans l’esprit de Déméter. Trahie par les siens, elle renonce à ses fonctions sur l’Olympe et décide, l’âme en peine, d’errer sur la Terre sans but précis.

Sur Terre, justement, c’est la folie. Privés de leur déesse, les champs ne produisent plus aucun légume, les fruits pourrissent sur les arbres, les instruments agricoles se brisent entre les mains des paysans. Une famine meurtrière se profile…

Alors Zeus envoie des émissaires auprès de Démeter pour la supplier de reprendre son service. Autant pisser dans une cithare. Tant que sa fille ne lui sera pas rendue, elle restera sourde à toute supplication…

En dernier recours, Zeus envoie son fidèle Hermès aux Enfers pour négocier avec Hadès. Contre toute attente, le roi des Enfers se montre compréhensif et accepte avec plaisir de rendre Perséphone au monde des Vivants. Ouf ! Tout va bientôt rentrer dans l’ordre.

Alors qu’Hermès, le cœur léger, s’apprête à repartir en compagnie de Perséphone, Hadès prend la parole :
(effet Columbo garanti)

– En fait, Phophone, on est bien d’accord que tu n’as mangé aucune nourriture depuis que tu es là, n’est-ce pas ?

Perséphone, comprenant où son oncle voulait en venir, eut aussitôt le rouge qui lui monta au front.

– Non, parce que ça serait quand même idiot, tu ne trouves pas ? Tout le monde sait que quiconque ayant goûté à la nourriture des Morts ne peut retourner dans le monde des Vivants…

Hermès se retourna vers Perséphone, qui éclata en sanglots.

– Ne me dis pas que…
– Si ! J’ai mangé sept grains de grenade hier…
– Ahah ! Mon cher Hermès ! Tu peux informer mon cher frère que, comme tu le vois, je suis de très bonne volonté ! Malheureusement, j’ai bien peur que le retour de Perséphone soit impossible. Et passe le bonjour à Déméter pour moi ! Ahahah !

L’affaire est finalement portée devant le maître de l’Olympe. Zeus est bien embêté… Néanmoins, il coupe la poire en deux. Perséphone ne pouvant être totalement délivrée des Enfers, elle est condamnée à y rester six mois par an (durant l’hiver et l’automne sur Terre). Les six autres mois de l’année (Printemps et Été), elle est autorisée à retourner dans le monde d’en-haut…

Ce compromis convient à peu près tout le monde. Perséphone accepte sans mal son statut de reine des Enfers à mi-temps. Elle symbolise désormais le cycle de la vie : tout comme elle, la nature se réfugie sous terre lorsque l’hiver arrive. Au Printemps, Perséphone sort du Monde souterrain et c’est toute la nature qui renaît avec elle.

Quant à Démeter, elle reprend aussitôt ses fonctions au sein de l’Olympe. Elle se rappelle de l’accueil chaleureux qu’elle reçut lors de ses pérégrinations sur Terre et, pour récompenser durablement l’humanité, elle institue des rites secrets, les mystères d’Éleusis.
(mais ça, c’est une autre histoire)

Note: Dans la mythologie romaine, Perséphone s’appelle Proserpine, Hadès s’appelle Pluton, Zeus est Jupiter et Démeter s’appelle Cérès. Pour une liste complète des équivalences de noms : Mythologie.ca

____________________________________

Vous avez aimé cet article ? Alors j'ai besoin de vous ! Vous pouvez soutenir le blog sur Tipeee. Un beau geste, facile à faire, et qui permettra à EtaleTaCulture de garder son indépendance et d'assurer sa survie...

Objectif: 50 donateurs
Récompense: du contenu exclusif et/ou en avant-première

Je vous remercie pour tout le soutien que vous m'apportez depuis maintenant 5 ans, amis lecteurs!
Djinnzz

PS: ça marche aussi en cliquant sur l'image juste en dessous ↓↓↓↓

Djinnzz

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture

Vous aimerez aussi...

9 Réponses

  1. caca dit :

    🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂

  2. N0tch dit :

    @kk: Merci à toi pour ton commentaire et ton pseudo tellement intéressant… 🙄

    Une bien belle histoire que celle de Perséphone en effet. Et dire que j’étais passionné de mythologie quand j’étais gamin et que j’ai tout oublié 😥

    • branko dit :

      Salut à tous

      article passionnant comme souvent sur ce site

      Nuit (ce que veux dire Notch en slave si je ne m’abuse), n’aurait tu pas trop fréquenté Léthé par hasard 😉

  3. Lhardy dit :

    Il manque un mot cela dit l’article n’en ai pas moins intéressant (« neuf jours et neuf »).

    • Djinnzz dit :

      Merci beaucoup, j’ai corrigé !

    • Ethaniel dit :

      J’en profite pour signaler une autre typo, à savoir l’impromptu « pr » après le tout premier paragraphe ;).

  4. branko dit :

    Salut à tous

    article passionnant comme d’habitude.

    J’adore la mythologie et votre façon de raconté est très agréable à lire.

    pour info, moi j’avais entendu dire que la « pauvre » Persephone voulait se tirer en mentant « moi manger un truc chez toi, pis quoi encore, pff » – mais elle c’était faite dénoncer par un « jardinier des enfers » un certain Ascalaphos que Demeter « récompensa en le transformant en chouette (ce qui doit pas l’être, chouette…).

  5. Fautpaspousser dit :

    Merci pour tous ces articles ! J en lis un chaque soir aux enfants et ils trouvent la mythologie passionnante grâce à vous !

  6. Leo dit :

    Bonjour il me semble que ce soit cupidon qui tira une flèche sur Hadès ce qui le poussa à capturer Perséphone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.