[Philo] Les mythes et les philosophes de la nature

Avant Socrate, la philosophie n’existe pas. Rien, néant. Du moins, c’est ce qu’on considéra pendant des siècles. Les « présocratiques », comme on les appelle dédaigneusement, ne furent vraiment étudiés qu’à partir de la fin du XIXe siècle quand Nietzsche (et un peu Hegel avant lui) commença à s’y intéresser. Même s’il est vrai que leurs théories sont parfois farfelues, respectons-les pour être les pères-fondateurs de la philosophie !

Mais il y encore plus ancien que les présocratiques… Avant eux, c’était le règne des mites.
Pardon. Avant eux, c’était le règne des mythes.
(C’est mieux)

Le règne des mythes

Avant les présocratiques, donc, toutes les questions que se posaient les hommes étaient réglées par la religion. De la naissance du monde à la succession des saisons en passant par le cycle jour/nuit ou l’existence des petits papillons volages: tout était question de Dieux et de Déesses dont les actions influaient sur le monde des hommes.
Toutes ces explications se transmettaient par tradition orale, sous forme de récits mettant en jeu ces êtres surnaturels: les mythes.
Admettons-le, savoir que des dieux veillent sur nous en permanence, ça a un petit côté apaisant. Des éclairs dans le ciel ? C’est Thor qui n’est pas content et qui le fait savoir! Le printemps qui succède à l’hiver? C’est Perséphone qui sort des Enfers pour faire renaître la nature… Aucune question à se poser, tout est limpide et les mythes peuvent avoir réponse à tout.
Mais il est difficile de rester les bras croisés quand un malheur s’abat sur nous. Mettons, par exemple, que la canicule s’abatte sur le pays et compromette toutes les récoltes, annonçant plusieurs mois d’une terrible famine. Il faut prendre les choses en main! Mais comment? Eh bien, en accomplissant des rites… Sacrifier des animaux sur l’autel d’un Dieu (voire réaliser des sacrifices humains dans certaines cultures!) pour tenter de jouer sur le cours des événements.
Le rite, c’est en quelque sorte le moyen qu’ont trouvé les hommes pour prendre leur destin en main, pour avoir l’impression d’être acteur dans le grand jeu de la vie, et pas simplement des marionnettes aux mains de dieux omnipotents.

Et si l’homme se contentait de ces explications? Après tout, toutes les civilisations, depuis la nuit des temps, ont recours aux mythes pour expliquer le monde qui les entoure… et ne s’en portent pas plus mal! Non, non, trois fois non! Le problème de ces récits, c’est qu’ils endorment la conscience et empêchent les hommes de se poser les vraies questions…

Vers 600 avant Jésus-Christ, les premières voix s’élèvent en Grèce pour « casser » les mythes. Oh, il s’agit d’abord d’un lointain murmure car quiconque nierait l’existence des dieux de façon catégorique pourrait très bien se voir condamné à mort… C’est Xénophane de Colophon qui ose dire tout haut ce que certains pensent tout bas… Ainsi écrit-il vers -570 :

Les hommes ont créé les dieux à leur image: ils croient que les dieux sont nés avec un corps et des vêtements et qu’ils parlent comme nous. Les Éthiopiens disent que leurs dieux sont camus et noirs, les Thraces que les leurs ont les yeux bleus et les cheveux roux. Si les taureaux, les chevaux et les lions avaient su peindre, ils auraient représenté les dieux en bœufs, chevaux ou lions !

Ça ne paraît rien, comme ça, mais ce petit paragraphe va faire l’effet d’une vraie bombe! Enfin, les hommes se réveillent et ne se contentent plus de Thor, Zeus ou Vishnou pour expliquer leur monde. Ce réveil porte un nom: la philosophie…
Et que nous enseignent-ils, ces philosophes « présocratiques »? Plein de choses passionnantes!
Les tout premiers philosophes dignes de ce nom vivent à Milet, dans l’actuelle Turquie, au VIe siècle avant notre ère. Les mecs passent leur temps à se poser des questions très importantes: D’où viens-je? Où vais-je? Pourquoi pense-je?, et plein d’autres questions existentielles du même acabit. Surtout, une question sort du lot: « De quoi la réalité est-elle faite? » C’est pour cette raison qu’on les appelle souvent les « philosophes de la nature ».

Les trois philosophes de Milet s’interrogent sur l’origine du Monde

Thalès de Milet (625 – 547). Celui-là, il vous a peut-être donné des cauchemars au collège avec son théorème à la noix. Mais Thalès ne sévit pas uniquement en mathématiques, c’est également un des tout premiers grands penseurs de l’histoire de l’humanité (la classe). Pour lui, tout est fait d’eau. La terre, l’air, le feu, en fait, c’est de l’eau (oui, oui). Bon, un peu simpliste comme raisonnement, mais c’était plutôt bien tenté.
Thalès était aussi un grand passionné d’astronomie, il avait tout le temps la tête dans les étoiles! Les étoiles, justement, étaient pour lui des sortes de bateau navigant dans les eaux sombres d’en Haut.

anaximandre

Anaximandre

Anaximandre (610 – 546) est peu connu, et c’est très dommage. C’est quand même lui qui est crédité pour avoir créé la toute première carte géographique de l’Histoire! Bon, quand on voit la tronche de la carte, on se dit que ce n’est pas encore tout à fait au point, mais l’intention y était, c’est déjà ça…

Contemporain de Thalès, il n’est pas d’accord avec ce dernier à propos de l’eau comme constituant unique de l’Univers. Lui invente le concept de l’Apeiron, un élément primitif représentant l’infini et l’illimité. Sa pensée est très difficile à cerner, en fait, et je me demande si lui-même comprenait exactement le sens de sa théorie. Toujours est-il que, selon lui, les différentes formes de matière sont en lutte perpétuelle les unes contre les autres, et la Nature est le grand arbitre du combat se chargeant de la dissociation des contraires: elle sépare le chaud du froid, le mouillé du sec, etc.
Pour lui, tout est né d’un changement issu d’une lutte entre les contraires. Une théorie que n’aurait pas réfutée Karl Marx avec sa lutte des classes!

carte-du-monde-d-anaximandre

Carte du Monde d’Anaximandre (VIe siècle avant Jésus-Christ)

Thalès pensait que tout était constitué d’eau? Eh bien Anaximène (550 – 480), lui, pense que tout est constitué… d’air. Les différentes formes de matière proviennent simplement de la quantité d’air qu’elle contient. Une forte densité, et l’air se solidifie pour donner naissance à la matière. En très faible quantité, l’air reste à l’état gazeux. Voilà, voilà…

Des trois philosophes de Milet, l’un pensait que tout était fait d’eau, l’autre que tout était fait d’air, quand le dernier présente une théorie très bizarre à base d’infini et d’illimité. Il y a encore beaucoup de chemins à parcourir! Au moins, ces trois-là s’entendaient-ils sur un point: il existe une substance unique à la base de toute chose. Avant rien, il devait bien y avoir quelque chose! Ne leur en voulons pas de n’avoir pas su apporter de réponse satisfaisante à ce problème, aujourd’hui encore, une communauté de milliers de scientifiques de renom planchent sur le sujet sans avoir, eux non plus, trouver de réponse satisfaisante…

Bientôt va arriver un certain Pythagore qui va faire voler en éclat certaines idées préconçues…
Affaire à suivre !

(et c’est ici que ça se passe)

____________________________________

Vous avez aimé cet article ? Alors j'ai besoin de vous ! Vous pouvez soutenir le blog sur Tipeee. Un beau geste, facile à faire, et qui permettra à EtaleTaCulture de garder son indépendance et d'assurer sa survie...

Objectif: 50 donateurs
Récompense: du contenu exclusif et/ou en avant-première

Je vous remercie pour tout le soutien que vous m'apportez depuis maintenant 5 ans, amis lecteurs!
Djinnzz

PS: ça marche aussi en cliquant sur l'image juste en dessous ↓↓↓↓

Djinnzz

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture

Vous aimerez aussi...

15 Réponses

  1. Kilikou dit :

    Oui, mille fois oui !!!!
    C’est du bon ça, comme article, je dévore : j’ai hâte d’arriver au bout parce que j’aime bien, mais je crains d’y arriver parce que ça veut dire que c’est fini 🙁

    C’est la marque des bons livres/publications/articles !

    • Djinnzz dit :

      Merci !

  2. Bandja dit :

    Si j’avais eu un prof de philo comme vous en terminale, j’aurais fait bac + 12

    • Djinnzz dit :

      Whaou! Eh ben ça pour un compliment… 🙂

  3. Eurosix dit :

    Ces trois  »premiers » philosophes n’avaient peut-être pas tout à fait tort. En effet, on se demande aujourd’hui ce qu’il peut bien y avoir dans ces  »trous noirs » de l’Univers ? Et pourquoi sont-ils noirs ??
    Bravo pour cet article.

    • Djinnzz dit :

      Oui, il reste encore tellement de réponses à trouver !

  4. Clio dit :

    Mites ou mythes, même combat !
    :p

  5. Olivier dit :

    Le nom de votre site est trompeur…
    On pourrait croire à un énième Se Coucher Moins Bête ou Le Saviez-vous dans lesquels des infos plus ou moins utiles sont lâchées sans vraiment d’implication de la part de leurs auteurs.
    Vous, on vous sent vibrer derrière votre clavier, on sent la passion qui vous animé, et putain que c’est bon !

  6. Pat dit :

    200 partages sur Facebook… Ça rigole plus…
    Prenez pas la grosse tête !
    :p

  7. Yamuna dit :

    Montour’s,
    Jenner sais that I have a regrets « the old version », je ri é plus ke toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.