Quand le maréchal Ney revient d’outre-tombe

Le Maréchal Ney, par Charles Meynier (1804)

– En joue!

Le maréchal Ney n’a plus que quelques secondes à vivre. Lui, le héros de la campagne de Russie, le « Brave des Braves » selon les termes de l’empereur Napoléon Ier en personne! Lui qui a combattu d’une façon exemplaire lors de la bataille de Waterloo – « Venez voir comment meurt un maréchal de France ! » se serait-il écrié en chargeant à la tête des derniers membres de sa cavalerie contre l’immense armée prussienne.

Ses relations avec l’empereur n’ont pourtant pas toujours été au beau fixe. Il est même le premier maréchal à abandonner Napoléon au profit de son rival Louis XVIII, par qui il est d’ailleurs élevé au rang de pair de France.

Mais Ney n’est décidément pas très fidèle en amitié… Car il trahit également le nouveau roi bourbon! Lorsque Napoléon s’évade de l’île d’Elbe pour revenir sur le devant de la scène politique (les fameux Cent-Jours), le maréchal Ney promet au roi de ramener l’empereur déchu « dans une cage en fer ».

– T’inquiète pas, Louis! Je s’occupe de tout, tu s’occupes de rien!

– Vous… vous êtes bien sûr, Monsieur Ney? Mon avenir sur le trône dépend de vous!

– T’inquiète, j’te dis! Dans une cage en fer, que je vais te l’ramener, le Bonaparte! Y fera moins l’malin après ça!

Le marechal Ney pendant la retraite de Russie, Adolphe Yvon

Le maréchal Ney pendant la retraite de Russie, par Adolphe Yvon

Et voilà donc notre maréchal qui se dirige à la tête d’une armée à la rencontre des troupes de Napoléon… La bataille s’annonce épique! Pourtant, les amateurs de batailles sanglantes seront déçus… les deux anciens alliés règlent leur compte en privé au cours d’un conversation mouvementée, dans laquelle Napoléon reproche bien sûr à son maréchal de l’avoir abandonné et trahi… Ses arguments sont certainement très convainquants puisque Ney change une nouvelle fois de camp et se rallie de nouveau à l’ex-empereur! On imagine la scène lorsque Ney annonce à ses troupes son ralliement à la cause de Napoléon:

– Euh… Les gars, l’heure est grave. J’ai quelque chose à vous annoncer…

– On a des frites à midi?

– Mais non, ta gueule, crétin! J’ai décidé de rallier de nouveau la cause de Bonaparte!

– Ouais! Génial! Et, euh… sinon… sans déconner, y’a des frites ou pas à midi?

La réconciliation entre les deux hommes ne durera hélas pas bien longtemps… À l’issue de la bataille de Waterloo, l’espoir de reconquête du pouvoir s’effondre et voilà le maréchal Ney emprisonné par les troupes royalistes de Louis XVIII!

Au terme d’un procès expéditif, notre héros est bien sûr condamné à mort pour trahison. Dans un dernier sursaut d’orgueil, Ney refuse d’avoir les yeux bandés face à son peloton d’exécution. Et il compte bien partir avec panache!

– Soldats, visez droit au cœur!

– Feu!!

Et voilà le corps de Ney qui s’écroule, face contre terre. Conformément à la tradition, le corps du condamné reste un quart d’heure à terre, sans que personne n’y touche. Nous sommes le 7 décembre 1815.

L’histoire pourrait s’arrêter là… Après tout, il est fréquent que les grands hommes de l’Histoire aient des destins tragiques… Mais c’est sans compter un renversement de situation inattendu!

Faisons, si vous le permettez, un saut dans le temps de près d’un siècle. En 1903, pour réhabiliter et honorer la mémoire du maréchal Ney, les politiciens de la troisième République décident de transférer sa dépouille et de lui donner une sépulture décente. Lorsque le fossoyeur ouvre le cercueil, stupéfaction! Le cercueil est vide!

– Crédidiou! Ca fait 20 ans que j’fésio c’métier là, j’avios jamais vu ça!

Pour faire bonne figure, on décide de ne pas épiloguer sur cette étrange disparition… On s’en tient au plan initial. Pas de dépouille? Qu’à cela ne tienne, quelques poignées de poussière qui traîne au fond du cercueil feront l’affaire! Le transfert de la « dépouille » du brave des braves a donc lieu comme prévu au Père-Lachaise.

La tombe de Michel Ney au Père Lachaise

La tombe de Michel Ney au Père Lachaise (dont le cercueil est vide!)

Forcément, l’affaire s’ébruite et des théories aussi farfelues les unes que les autres fusent de toute part. L’une d’entre elle retient particulièrement notre attention: la franc-maçonnerie serait dans le coup!

En effet, les compagnons francs-maçons du maréchal Ney auraient organisé un simulacre d’exécution: les soldats du peloton auraient tiré avec des balles à blanc et les 15 minutes durant lesquelles le corps inanimé est resté seul ont été mises à profit pour faire évacuer le maréchal…

Ensuite, c’est un jeu d’enfant! Muni de faux papiers, Ney embarque sans aucun problème pour les Etats-Unis où il se convertit en professeur de Français. La légende voudrait même qu’il ait tenté de se suicider lorsqu’il apprit par les journaux la mort de Napoléon sur l’île de Sainte-Hélène.

Sa « vraie » tombe a même été retrouvée en Caroline du Nord!

Plusieurs éléments permettent de confirmer cette thèse d’un complot maçonnique. Tout d’abord, le fait que Ney soit tombé vers l’AVANT, alors qu’il aurait été beaucoup plus logique que, sous l’impact des balles, son corps soit propulsé vers l’ARRIERE. Une position en tout cas bien pratique pour cacher l’absence d’impacts de balles!

Bien sûr, cette thèse relève de la fantaisie et, même si différents témoignages aux Etats-Unis existent, la deuxième vie de Ney n’est pas officiellement reconnue par la tradition historique française.

Parions qu’un jour des test ADN sur la dépouille américaine de Michel Ney pourra identifier (ou non!) formellement le maréchal. En attendant, à vous de choisir la version de l’histoire qui vous plaît le plus… Pour ma part, j’ai déjà fait mon choix!

La carrière du Maréchal Ney

La carrière du Maréchal Ney

Pour approfondir…

____________________________________

Vous avez aimé cet article ? Alors j'ai besoin de vous ! Vous pouvez soutenir le blog sur Tipeee. Un beau geste, facile à faire, et qui permettra à EtaleTaCulture de garder son indépendance et d'assurer sa survie...

Objectif: 50 donateurs
Récompense: du contenu exclusif et/ou en avant-première

Je vous remercie pour tout le soutien que vous m'apportez depuis maintenant 5 ans, amis lecteurs!
Djinnzz

PS: ça marche aussi en cliquant sur l'image juste en dessous ↓↓↓↓

Djinnzz

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture

Vous aimerez aussi...

4 Réponses

  1. Naja dit :

    Ahhh! Très bonne histoire! J’adore les dialogues pleins d’humour qui ponctuent le récit!

    « Je s’occupe de tout, tu s’occupes de rien! » : une petite dédicace à Djamel Debbouze? 😛

    PS: J’ai eu très peur: hier, je n’ai pas eu droit à mon article quotidien… Ne nous refaites plus ce coup-là! 😉

  2. Djinnzz dit :

    Merci!
    Oui, une petite crise de flemmingite aiguë m’a empêché de publier un article hier… J’espère que vous me pardonnerez! 😉

  3. Lune dit :

    Décidément, en ce moment j’apprend que tous les morts ne sont pas vraiment morts! (enfin…) Il existe aussi une théorie relative à la mort de Napoléon, tout ça tout ça. Faudra que je refasse des recherches là dessus…

  4. GILAN dit :

    Merci pour votre site, que j’ai découvert au hasard du net et que j’apprécie beaucoup,
    Ce commentaire arrive après la bataille mais je m’y risque, malgré tout.
    Je ne connaissais pas le Maréchal Ney en ressuscitant improbable, le rapport militaire et très minutieux du comte de Rochechouart sur l’exécution me semble intéressant http://lesapn.forumactif.fr/t6308-j-ai-vu-fusiller-le-marechal-ney après Louis XVII est-il mort au Temple ? ptêt ben qu’oui, ptêt ben qu’on ou ptêt ben ma commère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.