L’Histoire de France en 10 minutes chrono 2

Djinnzz

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture

Vous aimerez aussi...

25 Réponses

  1. Mannie dit :

    Merci pour cette suite que j’aie dévoré!
    C’est une très bonne idée ce résumé de l’histoire de France.

  2. ethika dit :

    A ce rythme, les « 10 minutes chrono » vont être bien difficiles à tenir!
    Il reste encore la guerre de 100 ans, les guerres de religion (Charles IX et Catherine de Medicis), Henri IV puis tous les grands rois jusqu’à Louis XVI, la Révolution, l’épopée napoléonienne, l’instabilité politique du XIXE siècle, la guerre de 1870, de 1914, la grande dépression, la seconde guerre mondiale… et j’en oublie plein!

    A moins que ce soient 10 minutes chrono PAR EPISODE? Ça change tout!

    Je pinaille, mais je trouve en tout cas l’initiative excellente, elle permet de se raccrocher à un fil conducteur et nous donne les grands repères pour ne pas se perdre dans la chronologie.

    Bon courage pour la suite! (il en faudra!)

  3. Erwann dit :

    La vitesse moyenne de lecture en français est de 250 mots par minute.
    L’article fait un peu plus de 2000 mots, donc 8 minutes de lecture.

    Donc le titre n’est pas mensonger, mais il s’agit bien d’environ 10 minutes pour chaque partie, Je prends le pari: à mon avis il y aura entre 7 et 9 parties en tout. On en reparle une fois que tout sera sorti!

    Donc c’est plus dans les 1h – 1h30 de lecture en tout! Mais si c’est bien écrit moi je ne trouve pas ça si long.

  4. Eurosix dit :

    Merci et bravo pour votre article. Vous survolez les années à la vitesse de l’éclair sans vous perdre dans le chemin. C’est un travail de sélection qui ne doit pas être facile. Pour autant, l’Histoire avance régulièrement. Vous annoncez la future Guerre de Cent ans et traitez l’Angleterre de  »Perfide Albion » ! Tout le monde doit connaître ce surnom mais pas le pourquoi ! J’avoue que je fais partie des ignorants !
    J’espère que vous en parlerez dans la suite.
    Amitiés et encore bravo.

    • Carrie dit :

      J’ai recherché sur Wikipedia! (je dois avouer que je ne connaissais même pas l’expression…)

      C’est apparu vers le XIXe siècle, populariés par des poètes et des journalistes.
      Perfide… Ben parce que les Anglais sont perfides (qui en douterait? 😛 ) mais surtout parce qu’on a été en guerre contre eux pendant des siècles.
      Albion… c’est le nom latin de la Grande-Bretagne, que Pline l’Ancien mentionne dans ses écrits : Albion et Albiones (albius veut dire blanc en latin, et renvoie à la couleur des falaises de Douvres)

      Bon, j’ai fait ma BA, je peux aller dormir tranquille!

  5. Plantin dit :

    Merci beaucoup pour ces deux merveilleux articles!

  6. banjo dit :

    Plus c’est long, plus c’est bon! 😉

  7. poutch dit :

    Je me régale en lisant cette histoire de France pleine de vie, loin des austères livres d’histoire qui ont bercé mon enfance…
    J’attends la suite aussi impatiemment que la nouvelle saison de Game of Thrones! C’est dire!

  8. pascal F. dit :

    J’ajouterais que Richard Coeur de Lion était très impopulaire dans son pays. Il etait roi d’Angleterre mais n’a du y passer en tout et pour tout que 2 ans , passant le reste du temps en terre sainte ou sur le continent européen. Et quand il rentra au pays, c’était dans le but de lever des impôts pour retourner en guerre contre le roi de France.

    J’insiste sur ce point ça, pour je ne sais quelle raison bizarre, Richard Coeur de Lion est très souvent représente comme un roi très populaire au cinéma (comme dans Robin des Bois par exemple, le dessin animé de Walt Disney comme le film avec Kévin Costner)

    • Carrie dit :

      Non! Je vous interdis de ruiner mes souvenirs d’enfance!
      Richard Coeur de Lion était gentil, un point c’est tout!

      D’ailleurs, dans le dessin animé de Disney, c’est le prince Jean (le lion tout chétif à la voix nasillarde!) le méchant!

      😛

  9. Net21 dit :

    Ca devrait s’appeler plutot « L’histoire de France pour les Nuls »…
    Je n’ai rien appris, je n’estime pas mon niveau en histoire très élevé pourtant.
    Dommage…

  10. Patos dit :

    Si vous voulez suivre le mouvement des frontières européennes du dernier millénaire (dont celles de la France bien sûr), je ne peux que vous conseiller cette petite animation instructive.
    https://www.youtube.com/watch?v=u1sjHGODFHg

    • Djinnzz dit :

      Oui, c’est en effet un très bon travail!

  11. Eurosix dit :

    @ Carrie,
    Bonsoir et merci pour la raison de la Perfide Albion. Je ne savais pas. Je vais me coucher moins bête !

  12. lambercaille dit :

    Je suis instituteur et je trouve votre initiative excellente. M’autorisez-vous à me servir de vos textes pour les donner à mes élèves? Je suis convaincu qu’il n’y a qu’en balayant ainsi l’Histoire de France que l’on peut réussir à se créer des points de repères historiques permettant de remettre un événement dans son contexte.
    Bourrer le crane de mes élèves avec des dates dont ils ne comprennent pas le sens et qu’ils répètent plus tard pour avoir une bonne note m’exaspère. Quel intérêt pour eux et pour l’enseignant?

    Les petites pointes d’humour que vous distillez tout le long du texte sont très plaisantes, même si parfois trop subtiles pour être comprises par des enfants.

    J’espère donc avoir votre accord et je vous remercie par avance.

    • Djinnzz dit :

      Merci pour les compliments!
      Il n’y a bien sûr aucun souci pour que vous diffusiez le texte en partie ou en intégralité (pensez à indiquer à vos élèves l’adresse du site!)

      Tenez-moi au courant du retour que vous en avez eu auprès de vos élèves, cela m’intéresse grandement…

  13. drillEE dit :

    C’est intéressant, mais certains passages méritent d’etre relu plusieurs fois pour bien comprendre. J’aimerais bien que vous parliez de la Révolution française car c’est une période que j’aime bien.

  14. r00b dit :

    Des fautes d’orthographe et de grammaire impardonnables. A croire qu’aucun média ne sait plus écrire le français correctement.

    • Djinnzz dit :

      J’ai corrigé quelques étourderies qui m’avaient échappé. N’hésitez pas à m’envoyer un mail pour me faire part de fautes qui m’auraient échappées.

  15. victoire dit :

    Quand j’ai vu le titre de l’article, j’ai pris peur. J’ai horreur des résumés qui balayent en quelques lignes des siècles d’Histoire, l’Histoire de France méritent mieux que ça et nécessitent qu’on fasse de vrais efforts pour en profiter.
    Sous couvert d’humour, certains auteurs n’hésitent pas à écorner la réalité historique. C’est peut-être amusant pour le profane, mais très énervant pour celui qui s’y connaît un peu plus.
    Mais j’ai quand même été séduite par votre article, qui sélectionne intelligemment les épisodes nécessaires sans céder à la facilité des raccourcis trop faciles.
    Une bonne entrée en matière pour ensuite approfondir les passages que l’on souhaite.
    J’attends la suite et la fin de cette histoire de France pour pouvoir juger de la pertinence de l’ensemble.
    Une lectrice parmi d’autres

    • Djinnzz dit :

      Merci!
      La suite est en cours d’écriture et devrait paraître ce week-end. J’espère qu’elle sera à la hauteur de vos attentes!

  16. jean dit :

    A partir de quelle date diriez-vous qu’il y a eu création d’un sentiment d’appartenance nationale?
    Je crois qu’en cette époque Anglais et Français parlaient tous deux une langue commun, ce qui rendait encore plus difficile d’arbitrer les légitimités de tel ou tel roi.
    C’est difficile de comprendre cette époque quand on la compare à la nôtre.

    • Armes_Prydein dit :

      En France, c’est dans la seconde partie de la Guerre de Cent ans, lorsque le roi d’Angleterre est souverain de France (1422-1429) et que la lutte symbolisée par Jeanne d’Arc devient une lutte pour la survie du royaume. Concernant la communauté de langue entre Angleterre et France, c’est vrai pour les XIè-XIIè siècles, plus après 😉

  17. Bob dit :

    Très bel exercice, jolis raccourcis pas évidents à négocier mais c’est bien joué.

    Juste un mot pour l’Auguste Philippe : il manquerait bien un ou deux éléments pour brosser le tableau. Sa pauvre épouse danoise, Ingerburge, qui gardera en prison quelques années (19) puisque ne parvenant pas à faire admettre sa répudiation par le Pape ; son double jeu avec le pauvre Arthur de Bretagne, fils de Geoffroy Plantagenêt. On dit pourtant que Philippe fut tellement bouleversé par la mort accidentelle de Geoffroy qu’il tenta de se jeter dans la fosse où on l’inhumait.

  18. S.Levy18 dit :

    Une bonne idée ce résumée…

    Sinon il faut quand même dire que ce n’est pas Philippe « Auguste » qui crânait, mais que ce surnom lui a bien été choisi après sa mort pour le différencier des autres Philippe(s), puisque le premier roi de France a porter un numéro (de son vivant, et à instaurer cette pratique) était Charles V le Sage.
    En tout cas, je crois…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *