Le Laocoon, ou l’histoire d’un prêtre tué par son Dieu

Laocoon, gros plan

On connaît l’influence de l’art grec sur les artistes de la Renaissance. Découvert en 1506, le Laocoon, sculpté au premier siècle avant Jésus-Christ, représente à lui seul une source d’inspiration majeure.

– Le laocouille?! Ah ah! Trop pourri comme nom!

– Le Laocoon, voyons!

Laocoon, un prêtre troyen qui dédie sa vie au dieu Poséidon, est un personnage secondaire de la mythique guerre de Troie. Lorsque, un beau jour, les Troyens découvrent un immense cheval de bois abandonné par l’ennemi aux portes de leur cité, forcément, ils se posent des questions… Certains y voient un symbole de leur victoire, un ultime cadeau que leurs ennemis, les Achéens, ont laissé en guise de soumission. D’autres y voient un piège et ne sont pas très enclins à accepter ce cadeau peut-être empoisonné… Laocoon fait parti de ceux-là et insiste pour qu’on brûle ce cheval de bois sur-le-champ. Il aurait prononcé cette célèbre phrase, reprise plus tard par Virgile : « Je crains les Grecs, même lorsqu’ils apportent des présents ».

Les débats font rage entre Troyens lorsque apparaît un esclave abandonné par l’armée grecque, Sinon.

– Sinon quoi?

– Non, Sinon, c’est son nom.

– Son nom? Mais le nom à qui?

– Mais à l’esclave laissé par les Grecs, pardi!

Et Sinon leur raconte qu’il a été abandonné là par ses maîtres, tout comme le cheval, en guise d’ultime offrande à la cité troyenne. L’armée grecque? Partie, envolée, rentrée dans le Péloponnèse! Comme pour appuyer ses dires, deux immenses serpents sont envoyés par Poséidon pour tuer Laocoon et ses deux enfants. Les Troyens en sont maintenant convaincus: les dieux sont de leur côté! Et ils font rentrer sans crainte le cheval au cœur de leur cité… La suite, on la connaît!

La Procession du cheval dans Troie, par Tiepolo

La Procession du cheval dans Troie, par Tiepolo (XVIIIè siècle)

– Je pige pas… L’esclave, là, le fameux Sinon, il a été chargé par les Grecs de convaincre les Troyens d’accepter le cadeau, c’est bien ça?

– Oui, t’as tout compris!

– Mais… et Laocoon? Il a consacré toute sa vie à Poséidon et finalement le dieu le bute lui et ses enfants?

– Eh oui! Les dieux prennent une place importance dans le conflit de la guerre de Troie, chacun d’entre eux choisissant un camp ou l’autre. Poséidon était du côté des Achéens à cause d’une vieille dette que le roi de Troie n’aurait pas honoré…

Comme vous le savez, cher lecteur, le cheval de bois n’est qu’une ruse fomentée par l’armée grecque: à l’intérieur de celui-ci se cachent des combattants hors pair qui, une fois au cœur de la cité de Troie, ouvriront les portes de la ville et massacreront tous ses habitants…

Laocoon et ses deux fils luttant contre les serpents envoyés par Poséidon

Laocoon et ses deux fils luttant contre les serpents envoyés par Poséidon. Ier siècle av. J.-C., musée Pio-Clementino

Maintenant que vous connaissez le mythe derrière le Laocoon, vous pouvez savourer dans les moindres détails cette magnifique statue. De la torsion du torse musclé du personnage central qui donne à l’oeuvre son énergie et son dynamisme, aux draperies qui contrastent avec l’aspect lisse de la peau, en passant par les détails dans les visages torturés, tout concourt à magnifier la noblesse héroïque du sujet.

Pas étonnant que cette statue éblouissante émerveilla les artistes de la Renaissance, Michel-Ange en tête!

L’Info du Jour qui te permet de briller en société

À peine découverte, la statue est achetée par le pape Jules II qui l’installe au Vatican. Quelques années plus tard, en 1515, notre bon vieux roi de France François Ier pense qu’elle serait du plus bel effet dans la cour de son château et la demande gentiment au pape… Sans succès!

Aujourd’hui encore, la statue est visible au musée Pio-Clementino du Vatican.

Pour approfondir…

____________________________________

Vous avez aimé cet article ? Alors j'ai besoin de vous ! Vous pouvez soutenir le blog sur Tipeee. Un beau geste, facile à faire, et qui permettra à EtaleTaCulture de garder son indépendance et d'assurer sa survie...

Objectif: 50 donateurs
Récompense: du contenu exclusif et/ou en avant-première

Je vous remercie pour tout le soutien que vous m'apportez depuis maintenant 5 ans, amis lecteurs!
Djinnzz

PS: ça marche aussi en cliquant sur l'image juste en dessous ↓↓↓↓

Djinnzz

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture

Vous aimerez aussi...

7 Réponses

  1. dedale dit :

    vous oubliez de dire que le cheval était censé etre consacré à Athéna (d’où le Palladi votum inscrit sur le cheval)

  2. Djinnzz dit :

    Bonjour dédale (quel bon choix de pseudo ;-))

    Oui, vous faites bien de le rappeler. Rappelons également qu’Athéna, tout comme Poséidon, avait pris le parti des Grecs durant le conflit. Le rôle des Dieux dans la guerre de Troie est d’ailleurs très important et on le détaille dans le dossier consacré à la guerre de Troie (http://www.etaletaculture.fr/mythologie/la-guerre-de-troie-partie-1-prelude-d-un-massacre/)

    Paladi votum = offrance à Pallas, Pallas étant l’épiclèse d’Athéna dont on a déjà eu l’occasion d’ici: http://www.etaletaculture.fr/culture-generale/qui-se-cachent-derriere-les-figures-dun-jeu-de-cartes/

    Par contre, on peut noter que l’inscription sur le flanc du cheval que l’on voit sur la toile du XVIIIe siècle (figure 1 du présent article) n’est pas vraiment très crédible – les Grecs auraient plutôt inscrit cette phrase… en grec (logique :lol:)

  3. HérodoteB dit :

    Un magnifique et très grand émail représente ce trio, au musée des Beaux-arts de Limoges. Par Courteys, vers 1559.

  4. latin dit :

    c une belle histoire bien racontée avec des (blagues pas très drôles )Mais c très bien fait 😉

  5. askar dit :

    dite ou il est née 👿

  6. Ullise dit :

    j’ai pas tres bien compris le mythe du laocoon pourquoi poseidon le tue

  7. Thaë Seewald dit :

    L’histoire est très bien formulée. Vous avez juste oublié de préciser que les serpents sont envoyés par Poseidon pour tuer Laocoon et ses fils parce qu’il s’était marié contre sa promesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.