Tous les artistes sont-ils fous?

Avatar

Junain

Se prend pour un auteur et prend parfois de la hauteur puisque la terre atterre cet incorrigible rêveur. Légèrement grave et gravement léger, mais toujours curieux et passionné.

Vous aimerez aussi...

15 Réponses

  1. AvatarJiji dit :

    J’ai l’impression que cette folie chez les artistes étaient surtout dans le courant du XVIIIe, XIXe siècle (voire début XXe).
    De nos jours, les artictes ne sont plus fous… mais d’ailleurs sont-ils toujours des articles? on peut réellement se poser la question quand on voit le niveau pitoyable de certaines toiles. Mais je ne vais pas revenir sur ce sujet qui a été traité maintes fois sur ce blog.

    Bref, je suis sur qu’une part de « folie » est nécessaire dans la création artistique. Quelqu’un de trop lisse, trop bien dans sa peau, qui mène une vie trop facile, comment pourrait-il produire une oeuvre intéressante? Il ne pourrait que TENTER d’imiter des émotions qu’il ne connaît pas. Le vrai art doit venir du coeur, il ne doit pas être artificiel.

    • AvatarPhilae dit :

      Oh non des peintres italiens de la renaissance étaient pas mal dans leur genre, le caravage par exemple était complètement taré, il a fini plusieurs fois en prison pour meurtre ou pedophilie. Voilà voilà…
      Après t’en a eut des normaux aussi comme Monnet qui ne vivait que pour ses fleurs et sa peinture ou Durer qui était sein d’esprit et même un théoricien avéré.
      Ceci dit je ne suis pas en accord avec ce que tu viens de dire, l’art ne doit pas venir du cœur mais de la tête. Si il suscite des émotions il n’en provient pas, les émotions étant trop chaotiques pour être productives.

    • AvatarLinou dit :

      L’art ne doit pas venir du cœur mais de la tête? Je pense au contraire qu’il vient bel et bien du « cœur », du ventre, plus que de l’esprit. Un artiste n’est pas un penseur ou un philosophe (parfois il l’est mais dans ce cas il est double), un artiste exprime des émotions, des sentiments, il permet la catharsis… De même qu’un lecteur ou un spectateur ressent, l’artiste ou l’écrivain ressent en créant, il écrit, peint avec ses tripes. Il peut pleurer, rire, se sentir partir dans une frénésie tout en s’adonnant à son art… ces émotions-là partent avant tout du ventre, même si y a une part de réflexion dans l’oeuvre.
      Les asiatiques parlent d’ailleurs du ventre, « hara » comme siège principal dans le corps humain. Ils ne lisent pas dans les pensées des gens, mais dans leur hara, dans leur ventre… de même, ils s’expriment avec le hara. A mon sens, les orientaux ont mieux saisi la chose. Lorsqu’on crée, ça vient du plus profond de nous même, ça implique une énergie monstrueuse qui dépasse de loin la sphère de la pensée, de l’esprit, de la tête.

  2. AvatarHistomanie dit :

    Nietzsche, Maupassant, Nerval, Lautréamont, Desnos, Van Gogh, Artaud, Hölderlin, Breughel, Bosch, Dürer, Rousseau, Sade, Goya, Gogol, Poe, Kafka, Strindberg,…

    Parmi tous ces artistes/écrivains/philosophes qui ont fini un peu timbrés, c’est vrai que beaucoup d’entre eux n’appartiennent pas au XXe siècle.

    Je n’avais jamais vu les choses sous cet angle, mais il est en effet étonnant que nos sociétés modernes aient assagi nos artistes. Trop d’aseptisation peut-être?

  3. AvatarJeanJean dit :

    De nouveaux auteurs se mettent à écrire en ce moment sur ETC. Vu a qualité d’écriture, on en redemande! 🙂

  4. AvatarTrex dit :

    « Hemingway, à la fin de sa vie, qui ne supportait pas l’insulte de la vieillesse et se suicida d’un coup de fusil; Romain Gary, ne voulant pas vieillir, qui attendit l’âge de 66 ans pour en finir à coup de revolver; »

    Est-ce fou que de ne pas vouloir vieillir? Ou n’est-ce pas au contraire une grande preuve de lucidité?

  5. AvatarMarc dit :

    Article très intéressant. On retrouve la plume des plus grands compositeurs du XXIIIème siècle. Un vrai plaisir pour les papilles.
    Je lirai tes prochaines parutions avec très grand plaisir !

    • AvatarGeets dit :

      Euh… T’es sûre d’avoir lu le bon article???

  6. AvatarKanntr dit :

    « On retrouve la plume la plume des plus grands compositeurs du XXIIIème siècle » ??? 😕
    …J’ai rien compris à ce que vous vouliez dire…

    Je rejoins l’auteur , je suis moi-même persuadé qu’un artiste de talent a forcément une ou plusieurs cases en moins.

  7. AvatarEva dit :

    Quand on voit Amélie Nothomb on se demande si la folie des artiste à vraiment disparut ! (j’adore cette femme)
    En tant qu’artiste moi-même (à comprendre dans le sens « aime créer des choses » et pas dans le sens « je me la pète parce que je suis géniale » évidemment) je peux dire que la folie nous poursuit toujours. Seulement il y a deux type de folie : la négative (celle qui finit par tuer) et la positive (celle dont je suis « victime »).
    La folie positive pour un artiste le pousse simplement à penser de façon illogique d’après la norme (la norme étant le plus grand nombre ici) et à paraître extrêmement étrange, donc fou.
    est-ce une question d’intelligence ? (on se rassure comme on peux) ou une question de folie ? Je penche personnellement pour la folie. Etre considéré comme dingue est un compliment à mes oreilles.

    Et puis bon, faut arrêter avec l’artiste tourmenté ! Parce que maintenant les gens qui se prennent pour des poète se sentent obligé d’être malheureux pour écrire… Sérieux, je ne suis pas crédible puis que je s=ne suis pas suicidaire !… Forcément….

    • AvatarPhilae dit :

      Euh… C’est toi qui te pète plus qu’autre chose ma sœur en te comparant aux génies tels que flaubert ou géricault etc c’est sur que si ils avaient eut ta « folie positive » on n’aurait n’ai le radeau de la méduse ni Emma ^^ la folie n’a rien à voir avec la création artistique c’est le génie qui a à voir avec la folie
      Maintenant n’intègre pas Amélie Nothomb dans une discussion d’art c’est insultant

  8. AvatarGuillaume dit :

    Je pense très sincèrement que certains artistes sont tourmentés mais pas fou!
    Par tourmenté j’entends bien évidement être angoissé.

    Je pense que certaines personnes ici connaisse Hans Bellmer, qui à créer la fameuse poupée.
    J’ai vue la poupée durant l’exposition au centre Pompidou de Metz en novembre 2011, et en voyant cette oeuvre je me suis tout de suite dit qu’il devait essayer d’exprimer quelque chose en rapport avec sa sexualité…..

    Personnellement je fait de la peinture et de l’art numérique, et depuis mon enfance j’ai toujours aimé créer, il y a même une époque ou j’aimais créer des bandes dessiné…..
    Et oui je me définis comme quelqu’un d’angoissé et de torturé et quand je peint ou je dessine sur mon ordinateur sa me fait du bien……

  9. AvatarAnne dit :

    Il est vrai que les symptomes psychiques chez les artistes étaient très courants en particulier a partir de la Renaissance. En rapprochant ce fait d’une donnee scientifique, la notion de malédiction disparait : de nombreux produits utilisés par les peintres durant cette periode, contenaient des neurotoxiques en quantité très importante : du plomb pour la couleur blanche ou jaune, du cadnium pour les rouges ou encore du mercure… et les encres utilisés par les écrivains étaient elles aussi fabriquées a base de toxiques. Donc un artiste au départ simplement créatif, après plusieurs mois ou années passés a respirer les vapeurs d’encre, a broyer des pigments ou a ingérer des particules de peinture développait une intoxication sévère et devenait « fou ».

  10. Avataryamp dit :

    Non ca continue ce nest pas une histoire de temps jen fais partis.yan mercier artiste facebook

  11. Avataryamp dit :

    Aum

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.