[L’origine d’une expression] Un secret de Polichinelle

un-secret-de-polichinelle-une-expression-a-la-loupe

Très récemment, j’ai découvert le personnage de Polichinelle. Bien sûr, j’en avais déjà entendu parler, comme tout le monde et je savais simplement que c’était un valet bouffon de la commedia dell’arte, aussi rusé que facétieux. Une grosse bosse, un grand nez crochu,… et c’est à peu près tout.

Et puis, lors d’une de mes nombreuses escapades sur le net, je suis tombé par hasard sur une édition de La Vie de Polichinelle et ses nombreuses aventures par Octave Feuillet… J’ai commencé à le feuilleter sans grand enthousiasme mais, très vite, je me suis pris au jeu, tant les péripéties de ce Polichinelle sont savoureuses !

On y apprend notamment l’origine de l’expression « un secret de Polichinelle », utilisée pour parler d’un secret mal gardé et connu de tous…
Polichinelle est bouffon à la cour du roi, et tout le monde l’apprécie pour ses farces et son caractère joyeux. Tous ? Non ! M. de Bugolin, le grand majordome du roi, lui voue une haine sans limites… pas étonnant, d’ailleurs, puisqu’il est « universellement haï dans le royaume pour la noirceur de son âme et la cruauté de ses divertissements »…

Mais Polichinelle a plus d’un tour dans son sac et il sait comment nuire à cet odieux personnage. L’air de rien, il fait au roi une révélation fracassante: M. de Bugolin a le corps couvert de plumes ! Il fait promettre au roi de garder le secret, mais s’empresse de faire de même avec toute la cour. Au bout de quelques jours, toute la cour finit par être au courant (sauf M. de Bugolin lui-même, évidemment !), mais tout le monde garde cette extraordinaire révélation pour soi.

Et voilà d’où vient l’appellation de secret de Polichinelle pour désigner tous les secrets mal gardés !

Un soir, alors qu’il venait de perdre pas mal d’argent au jeu, M. de Bugolin déclare au roi : « Sire, je viens de me faire plumer ! »
A ces mots, toute la cour a du mal à réprimer un fou rire… Et le roi de rétorquer: « Ma foi, mon cher, vous avez bien fait ! »

Polichinelle poussera la plaisanterie plus loin, bien plus loin… Mais je vous laisse découvrir cela par vous-même !

Le texte intégral est disponible sur Gallica. Ça se lit très vite, c’est d’une exquise légéreté et ça a le parfum délicieux des histoires de notre enfance…
Pour les lecteurs pressés, vous trouverez ci-dessous un petit montage du chapitre en question… Bonne lecture !

un-secret-de-polichinelle-par-octave-feuillet

un-secret-de-polichinelle-par-octave-feuillet-2

un-secret-de-polichinelle-par-octave-feuillet-3

un-secret-de-polichinelle-par-octave-feuillet-4

La suite à lire sur Gallica !

____________________________________

Vous avez aimé cet article ? Alors j'ai besoin de vous ! Vous pouvez soutenir le blog sur Tipeee. Un beau geste, facile à faire, et qui permettra à EtaleTaCulture de garder son indépendance et d'assurer sa survie...

Objectif: 50 donateurs
Récompense: du contenu exclusif et/ou en avant-première

Je vous remercie pour tout le soutien que vous m'apportez depuis maintenant 5 ans, amis lecteurs!
Djinnzz

PS: ça marche aussi en cliquant sur l'image juste en dessous ↓↓↓↓

Djinnzz

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture

Vous aimerez aussi...

3 Réponses

  1. Eurosix dit :

    Je ne connaissais pas le  »secret de Polichinelle ». Alors, merci. Mais qu’en est-il du  »Polichinelle dans le tiroir » ?? Pourquoi ?

    • Djinnzz dit :

      Bonjour Eurosix !
      J’espère que vous allez bien 🙂

      Concernant le Polichinelle dans le tiroir, j’ai trouvé ça sur expressio.net, un site réputé pour son sérieux:

      « La marionnette Polichinelle vient du personnage Pulcinella de la commedia del’arte italienne.
      Pulcinella et pulcino (poussin) ont la même racine.
      Cette expression est donc une déformation de « avoir un ‘poussin’ dans le ventre ». »

      Je n’ai pas le temps d’approfondir les recherches, mais je trouve l’explication satisfaisante !

    • Eurosix dit :

      Merci Djinnzz et bon travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.