Ce pauvre La Palice n’était pas un idiot!

Une Lapalissade, ou une vérité de La Palice, c’est une affirmation tellement évidente qu’elle en devient ridicule.

– Ah ouais, ça je connais! Du genre « monter en haut » ou « descendre en bas », non?

– Exactement, Kevin! Mais sais-tu qui est ce brave monsieur de La Palice?

– Ben, j’sais pas, moi… un présentateur télé?

De son vrai nom Jacques de Chabannes (1470-1525), le seigneur de La Palice vit sous les rois de France Charles VIII, Louis XII et François Ier. Il est maréchal de ce dernier et participe courageusement aux guerres d’Italie, où il meurt héroïquement lors de la bataille de Pavie.

Mais alors… Ce soldat si courageux était-il tellement bête au point de faire rentrer son nom dans la langue française? En fait… pas du tout! Et La Palice n’a jamais prononcé la moindre lapalissade de sa vie (ou du moins, pas plus que n’importe qui)!

La légende se forge après sa mort: pour rendre hommage à ce courageux homme d’armes, ses propres soldats écrivent une chanson vantant les mérites de leur chef. Problème: n’est pas écrivain qui veut!

Longue d’une bonne trentaine de strophes, la chanson est truffée de naïveté et d’imbécilités… Morceaux choisis:

Hélas, La Palice est mort,

Est mort devant Pavie;

Hélas, s’il n’était pas mort,

Il serait encore en vie. (…)

Un quart d’heure avant sa mort,

Il était encore en vie. (…)

Et le jour de son trépas

Fut le dernier jour de sa vie.

Et ça continue comme ça sur des pages et des pages! Allez, un pt’it dernier pour la route:

Il mourut le vendredi,

Le dernier jour de son âge;

S’il fût mort le samedi,

Il eût vécu davantage.

La question qu’on se pose, évidemment, c’est combien de litres d’alcool les « écrivains » s’étaient enfilés avant de pondre de pareilles inepties… Le pauvre La Palisse a dû se retourner dans sa tombe plus d’une fois!

L’Info du Jour qui te permet de briller en société

Une figure de style qui s’apparente de très près à la lapalissade est la tautologie. Ce dernier terme est à privilégier lors de vos soirées mondaines pour briller en société!

Pour approfondir…

____________________________________

Vous avez aimé cet article ? Alors j'ai besoin de vous ! Vous pouvez soutenir le blog sur Tipeee. Un beau geste, facile à faire, et qui permettra à EtaleTaCulture de garder son indépendance et d'assurer sa survie...

Objectif: 50 donateurs
Récompense: du contenu exclusif et/ou en avant-première

Je vous remercie pour tout le soutien que vous m'apportez depuis maintenant 5 ans, amis lecteurs!
Djinnzz

PS: ça marche aussi en cliquant sur l'image juste en dessous ↓↓↓↓

Djinnzz

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture

Vous aimerez aussi...

9 Réponses

  1. tu_tu_tut dit :

    Purée moi aussi j’aurai répondu ke c’était un présentateur à la télé. Je vais me pendre 🙁

  2. Rachel dit :

    Cool le nouveau menu 🙂 Je connaissais pas non plus ce Lapalisse. J’irais me coucher moins bête ce soir

  3. Djinnzz dit :

    Merci Rachel! J’avais peur que l’amélioration du menu passe inaperçu… Me voilà rassuré! 🙂

  4. dedale dit :

    La chanson de la Palisse:

  5. Moutch dit :

    J’aurais plutôt dit que « monter en haut » est un pléonasme.
    Mais j’imagine qu’on peut également considérer qu’il s’agit bien là d’une lapalissade.

    « Il n’eût pas eu son pareil,
    S’il avait été seul au monde. »

    😆

    • Pierre-Jean dit :

      Tout à fait c’est un pléonasme, qui porte sur une répétition de termes et non une lapalissade qui porte sur le sens, comme un truisme ou une tautologie…
      Ce site ne m’a pas l’air bien sérieux; la culture, c’est comme les parachutes, quand on n’en a pas, on s’écrase….

  6. loca-terre dit :

    s’il n’avait pas existé
    nous ne l’aurions pas connu

  7. vinant dit :

    J’avais une autre version :
    Etant en grande forme juste avant sa mort, on aurait dit de lui : « un quart d’heure avant sa mort, il faisait encore envie » phrase transformée en « un quart d’heure avant sa mort, il était encore en vie, d’où la naissance des lapalissades et des chansons….

    • OLIVIER dit :

      Enfin quelqu’un qui donne je pense la bonne version que je défendais également.
       » Un quart d’heure avant sa mort, Monsieur de La Palice faisait encore envie.  »
      Enormément de gens parlent sans savoir.
      Merci d’avoir écrit ce message que je voulais aussi rendre public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.