15 techniques infaillibles pour prendre votre interlocuteur pour un con

Vous avez aimé cet article ? N'oubliez pas de soutenir le blog sur Tipeee! Un beau geste, facile à faire, et qui permettra à EtaleTaCulture de garder son indépendance et d'assurer sa survie...

(Et en plus, ça donne accès à du contenu exclusif et/ou en avant-première !)

Djinnzz

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture

Vous aimerez aussi...

73 Réponses

  1. John dit :

    J’adore ce site, mais je trouve qu’il y a un peu trop d’insultes non nécessaires…

    • Susur dit :

      Bah, c’est sûr, des fois on franchit certaines limites, mais perso c’est ça que j’aime bien!
      Il y a des articles disons « classiques » et d’autres un peu plus foufous (mention spéciale à Les comètes sont des pétasses! http://www.etaletaculture.fr/sciences/les-cometes-sont-des-petasses/)

      Je trouve que c’est assez bien dosé, et après tout parler de sujets culturels « différemment » et sans se prendre au sérieux, c’est un peu le concept même du site.

    • Swaynz dit :

      Des insultes non nécessaires?

      1800 mots (oui, je suis un fou, je les ai comptés un par un 😆 ) et 16 points différents abordés

      pour:

      6 mots un peu grossiers mais que tout le monde utilise au moins une fois par jour(sauf Charles-Henri de la Villardière, mais lui ça compte pas parce qu’il parle au passé simple) : « foutre », « con », « connard », « gueule », « merde » et « incongruité » (encore que j’ai un doute sur ce dernier mot… c’est une insulte, ça? 😛 )

      Bilan:

      « Quand le sage montre la lune, l’imbécile regarde le doigt »

      (une citation pas vraiment adapté au cas précis, loin de moi de vous traiter d’imbécile – on ne juge pas quelqu’un sur un simple commentaire d’une ligne après tout et vous et moi avons au moins un point commun: on lit et on aime ce site ^^)

      • John dit :

        Salut Swaynz,

        en général, j’adore le ton du site, même les insultes!
        C’est juste que même moi, adepte de la maladie de la Tourette, ai été choqué par certains passages. Mais je ne fait aucun reproches aux autres insultes du site ou de cet article!

        Ouais, c’est ça. T’as raison, connasse.

        (Oui, quand votre interlocuteur est un gros con – ou, en l’occurence, une grosse conne – l’insulter est parfois salvateur. Ça sert à rien, mais ça soulage!)

        et

        (Euh, oui… Mais ils étaient aussi pour l’esclavage, connard!)

        Je trouve que ça va à l’encontre du fait que cet article dénonce les malhonnêtetés argumentatives, ou alors c’est fait exprès!
        Dans ce cas, on peut rajouter une technique à cet article:

        16 – Couvrir son adversaire d’insulte

        Le traiter de tous les noms jusqu’à ce qu’il abandonne le débat, outré, et ne pouvant répondre à la violence que par la violence.

        Exemple:
        – « les garçons sont plus forts en maths que les filles! »
        – « #/&%&%@ ostralopithèque $à $à … »
        – « Euh, tu vas bien, on ne fait que discuter, non? »
        –  » Va te faire f*****, espèce de con*** de mer***, ta mère s*** des b*** en enfer »

        • Gigi dit :

          Moi, je le prenais pas comme ça.
          Justement, les « insultes » sont placées après les dialogues et reflètent, à mon avis, la pensée de l’auteur mais qu’il n’exprime pas à haute voix. (c’est en plus placé entre parenthèses)

          En gros, placés devant de la mauvaise foi sophiste, cela traduit justement qu’on a du mal à garder son sang-froid… Mais qu’on le garde quand même parce qu’on est des gens bien-élevés 😆

          Mais la technique de couverture son adversaire d’insultes me plaît bien… Pas sûr qu’elle permette d’aller très loin en politique ceci- dit 😛

          En tout cas, moi, ça m’a fait marrer!

        • Patrick dit :

          Le pire c’est que je suis assez d’accord… Quand on nous oppose des arguments débiles du type « c’est beau parce que c’est à la mode »,etc… que faire à part se barrer ou se fâcher?

          La différence avec votre exemple (« les garçons sont plus forts en maths que les filles! ») c’est qu’ici la personne qui dit ça ne fait pas preuve de mauvaise foi. C’est d’une part tirée d’un constat réel (les classes prépas scientifiques sont largement peuplés de garçons; je ne connais pas les stats nationales mais dans la mienne, on était 27 gars pour 4 filles…) et d’autre part, à ce stade de la conversation, la personne ne coupe pas court à la conversation.

          Si vous regardez bien, l’ensemble des exemples de dialogues donnés par Djinnzz ont un seul point commun: la mauvaise foi caractéristique de la personne. C’est d’ailleurs ce qui fait le propre du sophiste: il sait que ce qu’il dit n’est pas la vérité mais il use et abuse de techniques oratoires pour tenter de convaincre son interlocuteur.

          Bien sûr ici, le trait est forcé pour que la technique oratoire soit bien compréhensible et dans de vrais discours c’est beaucoup plus subtil et nuancé. Mais sous la caricature se cache un vrai problème déjà dénoncé par Socrate en son temps il y a plus de 2000 ans… Certes, Socrate utilisait la maïeutique pour faire « accoucher » les esprits et les remettre sur le droit chemin… mais nous, pauvres mortels, ne sommes pas Socrate…

          Donc je suis bien d’accord: insulter un enfoiré de sophiste, ça sert à rien, mais ça soulage! (qui ne s’est d’ailleurs jamais énervé tout seul face à sa télé face au discours vide de sens d’un politicien, quelque soit son bord politique?)

          • Camille dit :

            « les garçons sont plus forts en maths que les filles! »
            Lieu commun, mais totalement faux !

            On trouve plus de garçons que de filles en classe prépa car avant il y a eu une sélection par l’orientation scolaire ( filles -> médecine, véto, pharmacie ), par la genrification de l’éducation ( voir les catalogues de noël ), par la pression sociale ( voir Bourdieu ).

            Mes filles ont fait toute leur scolarité en étant première de leur classe en Math, Physique et SVT, et sans se forcer en plus. Mais aucune n’a fait une prépa scientifique.

            Ce n’est pourtant pas faute de leur rappeler que la seule personne à avoir obtenu 2 prix Nobel ( chimie et physique) était une fille ( immigrée par dessus le marché ! ).

            Il faut se méfier des généralités :-), et des biais expérimentaux.

    • Angel dit :

      C’est vulgaire…mais sa donne un certain charme déjà sa fais plus commun que quelqu’un qui parle avec un charabia incompréhensible pour moi (du haut de mes 14 ans)…et puis la culture et l’humour quoi de mieux? ^^

      • Nix dit :

        Tout à fait.
        Culture et humour, quoi de mieux ? 🙂

  2. Gigi dit :

    La violence des mots est ici, à mon avis, cathartique.
    Marre de la langue de bois et des discours politiquement corrects! C’est comme ça que j’interprète les quelques insultes dans cet article, et ça ne me dérange pas car et d’une on sent de la sincérité derrière et de deux c’est vrai que l’on a souvent envie de réagir comme ça face à quelqu’un de mauvaise foi qui manie bien la langue française. Dans la vraie vie, la bienséance nous oblige à fermer notre clapet, ça serait un comble qu’on soit également obligé de la fermer dans un blog 100% libre de toute expression!

    Après, je comprends aussi ce que vous voulez dire, John. Mais quel intérêt de tenir un blog de culture générale si on adopte le même style encyclopédique et consensuel de Wikipedia?
    J’imagine, certes, qu’il faut trouver un juste équilibre, mais ledit équilibre est subjectif et dépendra des sensibilités des lecteurs…

    Bref, personnellement, j’adore également ce site, même quand il y a parfois quelques gros mots! 😛

  3. Manon dit :

    J’ai pas compris c’est quoi un sophisme ou un sophiste.
    -sophie, ça veut bien dire sagesse, non? (comme dans « philosophie » qui veut dire sagesse de l’homme? lol j’aurais retenu au moins un truc de mes cours de philo lol)

    Donc un sophiste serait un homme sage? Quel rapport?

    • Susur dit :

      Manon, vous avez raison, -sophie vient du grec sophia qui signifie sagesse en grec ancien, mais également « savoir ».
      Le terme sophiste vient du grec ancien sophistès : « spécialiste du savoir », lui-même tiré de sophia.
      Est-ce suffisamment clair?

      Si on s’en tient aux racines grecques, un sophiste n’est donc pas un homme sage mais un homme cultivé. Néanmoins, dans la Grèce antique, le terme désignait plutôt un orateur de talent. Le problème, et c’est ce que leur reproche les philosophes de l’époque, c’est qu’ils savent tellement bien manier la langue qu’ils peuvent soutenir une thèse et son contraire.
      Bien loin de la recherche d’une éthique, d’une sagesse qui est l’apanage des philosophes, le sophiste préfère passer son temps à perfectionner ses techniques oratoires et à brasser du vent.

      Ce qui désespérait Socrate, Platon, Aristote et bien d’autres, c’est que la foule préférera toujours un beau parleur qui leur dit ce qu’elle veut entendre à un philosophe qui met les gens mal à l’aise en les mettant face à leurs réalités et à leur pauvreté intellectuelle…

      Voilà pourquoi le sophiste incarne le Mal incarné dans le cercle fermé des Philosophes!!

      • Melissa dit :

        « Aujourd’hui, le mot « sophiste » qualifie de manière péjorative celui qui profite des ambiguïtés du langage pour produire des raisonnements ou des arguments apparemment solides, c’est-à-dire prenant l’apparence de la rigueur démonstrative, mais contenant en réalité un vice ou une perversion volontaire visant à manipuler ou à tromper l’auditeur. »
        source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Sophiste

  4. McCoy dit :

    Je suis d’accord avec John: les insultes n’amènent rien au débat. Les dialogues étaient déjà suffisamment décalés pour ne pas en rajouter une couche avec de la vulgarité déplacée.

    Je voulais faire connaître ce site à mes enfants (12 et 16 ans), maintenant, franchement, j’hésite.

    • Dém0nIx dit :

      huhuhu! Il n’y a qu’un parent pour croire que son enfant de 12 ans (et de 16 ans!) soit choqué en entendant ce genre de propos… Allez donc les écouter dans une cour de récré, et vous serez bien étonnés par le langage « fleuri » de vos chères têtes blondes!

      Justement, ce genre de langage un peu « olé-olé » pourrait bien les faire marrer et leur montrer qu’on peut aussi parler de philosophie et de techniques oratoires sans être chiant euh… embêtant, pardon.

      De toute façon, quoi qu’il arrive, je doute fort qu’un ado d’aujourd’hui en ai quelque chose à secouer euh… faire de ce genre de site… Il le lira peut-être une fois ou deux pour vous faire plaisir et retournera bien vite auprès de ses jeux vidéos / Facebook / télé (barrer les mentions inutiles)

      • John dit :

        Et est-ce qu’on peut s’insulter joyeusement dans les commentaires aussi 😈

        😛

        • Gigi dit :

          C’est ça qui est bon! Qui aime bien châtie bien!

      • McCoy dit :

        « Il le lira peut-être une fois ou deux pour vous faire plaisir et retournera bien vite auprès de ses jeux vidéos / Facebook / télé (barrer les mentions inutiles) »

        Et moi qui croyais que l’éducation c’était justement de tenter d’élever le niveau de ses enfants… Je suis apparemment dans l’erreur, pas vrai?
        Juste pour info, Facebook et la télé n’ont pas le droit de cité chez moi. Les jeux vidéos, oui, mais à dose homéopathique et pas n’importe lesquels. Mais je suis sûrement un vieux con réactionnaire, pas vrai?

        • Susur dit :

          Tiens, voilà une autre technique argumentative: question rhétorique anticipant la réaction de l’interlocuteur et en l’extrapolant pour lui donner moins de poids…

          Joli! 😉

          • Sulli dit :

            Bien vu l’aveugle !

        • Sophie dit :

          Vos enfants de 12 et 16 ans n’ont pas le choix d’avoir un compte Facebook ou de regarder la télé?
          Pardonnez-moi mais je n’ai jamais été privée de télé depuis ma plus tendre enfance et j’ai eu plus de jeux vidéos que je n’en ai demandé, je travaille aujourd’hui en agence média où je gère la communication des marques sur les réseaux sociaux et mes collègues ne peuvent vivre plus d’une heure sans se connecter sur un de leurs précieux (nombreux) devices. Je considère pourtant que mes parents ont agi dans le sens de mon « élévation » et les gens avec qui je travaille font la preuve chaque jour de leur grande culture.
          Votre aîné(e) sera majeur(e) dans seulement 2 ans, ne pensez-vous pas que le ou la priver à ce point de son juge arbitre concernant ses goûts, désirs et intérêts va créer un manque certain de prise d’initiative et d’auto détermination, absolument indispensables dans le monde professionnel qui lui tend les bras?
          Élever ses enfants c’est aussi les aider à devenir un individu à part entière, qui à le droit d’être différent de l’image idéalisée que l’on se fait d’eux et cela se fait en leur faisant confiance il me semble.

      • Dehommem dit :

        Bonjour! Je suis d’accord avec vous. Malgré tout, pourquoi un ado d’aujourd’hui n’irai pas souvent sur Etaletaculture.fr . Moi même m’y rends tout les jours. Alors, sans vous manquez de respect, pourquoi mettre tout les jeunes dans le même sac ? Les ados intéressent eux aussi à la culture et à l’histoire, l’age ne fait pas le quotient intellectuel!

      • Angel dit :

        DemonIX nooon on est pas comme ca…^^ on est pire..

  5. Kelundote dit :

    Juste pour le plaisir!

    • Djinnzz dit :

      ♫ Petits cons d´la dernière averse
      Vieux cons des neiges d´antan ♪

      😆

  6. KaOlin dit :

    On est clairement sur un faux débat, là, avec ces histoires d’insultes.
    L’humour, les gars, vous connaissez?

    SI la vulgarité ne faisait pas rire les gens, Jean-Marie Bigard n’aurait jamais été si célèbre…

    • LaKapsule dit :

      Le fait de demander si l’on connait l’humour sous-entend que c’en est que nous manquerions d’humour de ne pas rire. Cela sous-entend également qu’il n’y ait qu’un type d’humour, le vôtre en l’occurrence et que ceux qui ne trouvent pas drôle – ou se fâche comme ici – de ce qui vous fait rire n’ont donc pas d’humour. Or, l’humour ne se divise pas en deux mais en parties et sous-parties que l’on peut appeler nuances ou subtilités.
      Je crois donc que ces personnes ne manquent pas d’humour mais qu’elles ne trouvent pas drôle ce que vous trouvez drôle. Or, trouver une chose drôle ne veut pas forcément dire que c’est de l’humour, ce qui sous-entend que nous ne pouvons aborder le sujet en question qu’uniquement par le rire.
      De fait, ces personnes ne manquent pas d’humour puisqu’il aurait fallu que l’humour soit présent pour, face à leurs réactions inadéquates, mettre en lumière le fait qu’elles n’en ont pas.
      Ici, ce qui a été mis en lumière en revanche, c’est que vous manquiez de subtilité et que moi je prends ces jeux rhétoriques trop au sérieux, mais ça c’est une autre histoire ( très drôle pour le coup ! ).

  7. MachineàLire dit :

    Dans un tel article vous auriez aussi pu parler des syllogismes, qui sont aussi intéressants pour les littéraires que pour les matheux.

    Le principe: Deux prémisses grâce auxquelles on tire une conclusion
    Exemple:
    Tous les hommes sont mortels,
    or, Socrate est un homme
    donc Socrate est mortel

    Là où c’est intéressant c’est que c’est la porte ouverte à tous les contresens possibles et imaginables et il est possible de théoriser à l’infini sur les champs d’applications des syllogismes… Et ce faire des gros maux de tête par la même occasion!
    Exemple un peu plus compliqués:

    tout M est P, or tout S est M, donc tout S est P;
    aucun M n’est P, or tout S est M, donc aucun S n’est P;
    tout M est P, or quelque S est M, donc quelque S est P;
    aucun M n’est P, or quelque S est M, donc quelque S n’est pas P.

    tout M est P, or tout S est M, donc quelque S est P ;
    aucun M n’est P, or tout S est M, donc quelque S n’est pas P ;

    Aucun prêtre n’est un singe ; Or les chimpanzés sont des singes ; Donc les chimpanzés ne sont pas prêtres.

    Et on en arrive à des absurdités du genre:
    Aucun mot français ne commence par « spoûargh » ; Or tout mot français est agréable ; Donc quelques choses agréables ne commencent pas par « spoûargh ».

    Les syllogismes sont la porte ouverte au paralogisme, c’est à dire aux raisonnements faux. Arme de destruction massive pour les sophistes!

    Tous les hommes sont mortels. (A ⇒ B)
    Un âne est mortel. (C ⇒ B)
    Donc un âne est un homme. (C ⇒ A)

    Et ça continue sur des pages et des pages, avec des diagrammes super compliqués pour expliquer les rouages qui se cachent derrière les « vrais » et les « faux » syllogismes…
    Pour vous en convaincre: http://fr.wikipedia.org/wiki/Syllogisme

  8. Jean-P. dit :

    Donc, si je comprends bien, vous êtes pour le mariage gay et toute personne qui n’est pas d’accord avec vous est un gros con?
    Bravo, belle mentalité.

    • Djinnzz dit :

      Bel usage de sophisme, bravo! 😛

      Pour info, je ne suis ni pour ni contre le mariage gay, bien au contraire!

      Ce qui est juste énervant, ce sont les arguments à ras les pâquerettes que certains utilisent, d’un bord comme de l’autre…

      • PdF dit :

        Si vous vous mettez à citer du Coluche, aussi… 😉

        • Sophie dit :

          Je crois que c’était Desproges plutôt que Coluche ^^

        • Jayna dit :

          This is a neat sumryma. Thanks for sharing!

  9. PdF dit :

    C’est excellent! D’autres listes de fumisteries argumentatives existent sur le Net, mais la vôtre est celle qui m’a le plus fait rire!
    Mention spéciale à la N°10 sur la théorie keynesiano-machin-chose!

    • Djinnzz dit :

      Merci, ça fait plaisir! 🙂

  10. Jetz dit :

    L’observatoire zététique a établi un classement de ce qu’ils appellent les « moisissures argumentatives ». On en retrouve beaucoup dans votre liste, mais les classer permet de mieux les retenir:

    A. Erreurs logiques
    1. La généralisation abusive
    2. Le raisonnement panglossien
    3. Le Non sequitur (« qui ne suit pas les prémisses »)
    4. L’analogie douteuse
    5. L’appel à l’ignorance (ou argumentum ad ignorantiam)
    6. Le post hoc ergo propter hoc (ou effet atchoum)

    B. Attaques
    7. L’attaque personnelle (ou argumentum ad hominem)
    Variante 1 : l’empoisonnement du puits
    Variante 2 : le Tu quoque (ou toi aussi)
    8. Le déshonneur par association (et son cas particulier, le reductio ad hitlerum)
    9. La pente savonneuse
    10. L’homme de paille (dite technique de l’épouvantail, ou strawman)
    11. L’argument du silence (ou argumentum a silentio)
    12. Le renversement de la charge de la preuve

    C. Travestissements
    13. Le faux dilemme
    14. La pétition de principe
    15. La technique du chiffon rouge (ou red herring, ou hareng fumé)
    16. L’argument d’autorité (ou argumentum ad verecundiam)
    17. L’appel à la popularité (ou argumentum ad populum)
    18. L’appel à la pitié (ou argumentum ad misericordiam)

    http://www.zetetique.fr/index.php/blog/425-petit-recueil-de-18-moisissures-argumentatives

    Le seul reproche que je peux faire à votre article c’est qu’un non-initié peut croire que votre liste est juste pour le fun, alors que tous ces procédés rhétoriques existent bel et bien et des chercheurs les étudient sérieusement et scientifiquement.

    • Jetz dit :

      Désolé pour le double post, je veux juste éclaircir le point « raisonnement panglossien », le reste de la liste étant compréhensible vis-à-vis de l’article ci-dessus.

      Le raisonnement panglossien consiste à raisonner à rebours, vers une cause possible parmi d’autres, vers un scénario préconçu ou vers la position que l’on souhaite prouver.
      Exemples: « C’est fou, la banane a été créée pour être facile à éplucher. »
      « Le monde est trop bien foutu, c’est une preuve de l’existence d’une volonté divine. »

      Le mot « panglossien » vient du personnage de Pangloss que l’on retrouve dans le Candide de Voltaire. C’est le philosophe et maître à penser de Candide. L’adjectif est péjoratif et signifie « Optimiste de manière naïve ou irraisonnable. »

  11. JMou dit :

    Article très sympa qui m’a fait penser au style TOPITO (avis à ceux qui connaissent…)
    Les articles sont variés: art, histoire, techniques oratoires, expériences de sociologie… et toujours très agréables à lire.
    Vous êtes le digne successeur de Bernard Werber et de son encyclopédie du savoir relatif et absolu!

    • lampiste dit :

      Comparer EtaleTaCulture à Topito, c’est comme comparé Télérama à Télé Z…
      A part les photos de chats, des conneries internet issues d’internet et de l’humour bas de gamme pour faire marrer le 12-15 ans…
      Il y a quelques années quand ils étaient moins connus, ils tentaient bien quelques incursions « culturelles », mais ils ont dû vite se rendre compte que les débilités LOLesques marchaient plus que de vrais articles de fond.

      • lampiste dit :

        « Des conneries internet issues d’internet » : redondance fortuite, navré.

  12. Bop dit :

    Très bon moment de lecture !

    Un thème cher à Desproges ! Allez tiens, je le cite :
    « Je citerai celui qui, à mon avis, est le roi des cons. J’ai nommé le célèbre mathématicien Euclide qui affirme sans rire, je cite : La ligne droite est le plus court chemin d’un point à un autre. Quelle connerie ! chacun sait en effet que la ligne droite ne peut être le plus court chemin d’un point à un autre. Sauf , évidemment, si les deux points sont bien en face l’un de l’autre »

  13. Xebeche dit :

    C’est Platon qui avait horreur des Sophistes, pas Socrate.
    Platon met en scène Socrate pour se foutre de la gueule de ces derniers, notamment de Protagoras.

    De ce fait, il y a lieu de douter de tes autres assertions et l’ensemble de ton article est donc indigne d’intérêt.
    (technique n°17 😛 )

  14. jlouis dit :

    Petit détail : j’ai toujours cru qu’Hitler était végétarien. Mais après vérification, j’ai vu qu’il n’en était rien et que ce mythe était de la pure propagande de Göbbels. Ce n’était sans doute pas le but visé, mais votre article a corrigé une idée fausse que j’avais sur ce personnage, donc merci !

    • colin dit :

      Qu’Hitler soit végétarien ou non, qu’est-ce que cela change?
      C’est une info au moins aussi inutile que de connaître la taille de sa b*** ou s’il mettait du beurre avec sa confiture. Non?

  15. Angel dit :

    hééé…j’ai 14 ans et pourtant je suis encore sur ce site alors merci bien…je suis pas une grosse geek ni une intello…. 😉 et je suis pourtant sur ce site!

    • Djouste dit :

      Lol moi aussi jé 14 ans!
      Tes en quelle classe?

  16. Hippolyte dit :

    Pour info il y a une erreur, mais c’est pas si terrible. C’est que Hitler était végétarien et je m’amuse à le ressortir à tous ceux qui me reproche de manger de la viande.

    • LaKapsule dit :

      Jlouis, plus haut, vous contredit. Il ne l’était pas.

  17. colin dit :

    Mention spéciale pour la technique numéro 10!
    Super article rafraîchissant et plein d’humour!

    • Camille dit :

      pff, « la valeur intrinsèque de la richesse immatérielle » , n’importe quoi, elle à été invalidé par Hayek et l’Ecole de Franckfort !

      Technique 18: surenchérir dans l’absurdité 🙂

  18. Aurélie dit :

    Petite rectification, la Pink Lady est une variété, c’est la pomme qui est une espèce !

  19. Hartmann dit :

    Alors en fait pour la 3, Hitler ne mangeait pas de viande : Il était en fait végétarien.
    Pan.

    • LaKapsule dit :

      Jlouis, plus haut, vous contredit. Il ne l’était pas. Pan !

  20. Jaqueline dit :

    Au passage juste comme ça Hitler été végétarien…

  21. brocoli dit :

    Bon par contre, son raisonnement mathématique sur la 16eme technique est faux. Si 1000 sont déclarés malades pour un seul malade réel, alors la fiabilité du test est de 0.1% sur cet échantillon la.
    Le probleme du raisonnement vient entre autre de:
    « Si on considère que la maladie touche 1 personne sur 100.000, alors un test fiable à 99 % donnera 1000 positifs là où il n’y a en réalité qu’un seul vrai malade. »
    Un test fiable a 99% ne veut pas dire qu’il y aura 99% de résultats négatifs (ou 1% positif, soit 1000 dans notre cas). Cela signifie juste que pour les 1000 personnes déclarées positives, il y en aura environ 990 de réellement malades.
    ET aussi que dans les 99.000 annoncées saines, 98.010 seront réellement saines et les autres 990 seront malheureusement malades mais ne le sauront pas!

    • Crlos dit :

      J’ai rien compris

    • titi dit :

      Ah! Merci Brocoli!
      J’allais le rectifier!
      C’est quand même fou que cette erreur stupide (qui discrédite malheureusement l’auteur et ses rodomontades mathématiques) n’ai été vue par personne. Elle m’a sauté aux yeux, mais j’ai parcouru tous les commentaires avant de trouver enfin le votre, après bien des admirateurs béats ou des contradicteurs qui ont raté cette occasion (et donc perdu aussi).
      Votre calcul est parfaitement exact, pour les faux positifs comme pour les faux négatifs.

      Et pour l’auteur, comme on dit au Canard : « pan sur le bec! »

  22. tartenpion dit :

    je ne sais pas si le fuhrer etait vegetarien ni la taille de sa b*** mais un rapport médical recemment trouvé par des scientifiques allemands prouve qu’il n’avait qu’une couille!! marrant non??

  23. tartenpion dit :

    et il y a un modérateur en temps et en heure;) joli! zigoy

  24. Vindoul_Movuit dit :

    En réalité, Aussi ‘Ne pas généraliser, est une Hypocrisie’

  25. alain dit :

    ah quand j’entend toutes ces conneries, mais vous vous prenez pour qui?

  26. couille active dit :

    LA CONNERIE OU LA BÊTISE HUMAINE N’A NI RACE, NI ETHNIE, NI TRIBU ET ENCORE MOINS NI COULEUR ET COUCHE SOCIALE CONFONDUE DU CLOCHARD AU MILLIARDAIRE… ET PUIS, CELA VEUT DIRE QU’IL Y A DU BOULOT (ISIDORE AYA TONGA) !!! http://congo-objectif2050.over-blog.com/2016/07/15-techniques-infaillibles-pour-prendre-votre-interlocuteur-pour-un-con.html

  27. Scopo dit :

    En voila un blog (de plus) qui ne sert à rien !
    Vive la pollution de l’internet !

  28. Joujou dit :

    Ah ! L’appel à la popularité… j’ai beaucoup été confrontée à ce sophisme. Certaines personnes n’ont pas l’air de comprendre que d’autres n’ont pas spécialement envie de jouer les moutons et qu’elles n’en ont rien à faire de savoir si telle façon de penser est populaire ou non…

  29. un ami qui veut devenir ton ennemi dit :

    bien joué vous êtes pareil hahaha

  30. Les psychiatres sont des spécialistes du sophisme Ils te sortent vous ètes délirants a toutes les sauces Ou alors il y a le classique  » c est quand meme un peu gros « 

  31. lola dit :

    je n’en sais pas plus qu’un autre mais j’ai l’impression que ce qu’on appelle « le sophisme » n’est entendu de façon péjorative que parce que Socrate a combattu les philosophes que l’on appelait sophistes en son temps, et qu’il en a fait un portrait à charge.
    Gens très habiles à jouer des faiblesses de nos constructions verbales, et fort sceptiques quant aux possibilités de rendre verbalement compte de ce que nous appelons le « réel », la « réalité »…
    Socrate aurait cité les artifices des sophistes sans guillemets, feignant d’entendre au premier degré ce dont ils se servaient seulement pour démolir toute foi trop naïve dans le pouvoir du verbe.
    (Je peux me tromper, j’avoue avoir la flemme de chercher.)

  32. voltarousse dit :

    Pour info: Hitler était végétarien !!!

    • JOey dit :

      Et ma grand-tante elle est vegan.

  33. Antho dit :

    Quelles sont les sources concernant ces techniques sophistes ?

  34. pierrepons dit :

    « Prendre l’interlocuteur pour un con », il n’y a rien de plus facile, il suffit d’être con, ou arrogant. Le faire passer pour un con, là c’est une autre histoire, surtout s’il est rompu à la sophistique, ou qu’il est brillamment intelligent. Et dans ce cas, toutes ces méthodes n’ont rien d’infaillible, elles sont même grossières, et tendent vite à vous décrédibiliser lorsque vous les utilisez. Prouvant soit votre stupidité (si de bonne foi), soit votre malhonnêteté (si intentionnel). En poussant plus loin, vous passez pour le con aux yeux de ce qui ne le sont pas (car être malhonnête peut être considéré comme de la connerie : impossibilité, et donc insuffisance personnelle, de parvenir à des fins par l’usage de moyens nobles).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *