Le « bel » Apollon, un Dieu aux multiples facettes

Apollon, fils de Zeus et de la Titanide Leto, est l’une des 12 divinités majeures de l’Olympe. Il est le Dieu du Soleil, certes, mais pas seulement! Son rôle est complexe et il possède des fonctions multiples: dieu des Arts, de la Divination et même de la Médecine. Ça tombe bien, cet article est justement là pour décortiquer tout ça. Amie Étaleuse, la prochaine fois que vous direz à votre amant qu’il est beau comme Apollon, vous saurez au moins à quoi vous faites référence! (et peut-être y réfléchirez-vous à deux fois après avoir lu ce qui suit…)

1

Apollon, une naissance difficile

naissance-apollon

Leto et ses deux enfants, Diane et Apollon, Metropolitan Museum of Art, William Henry Rinehart, 1870

Apollon est le fruit d’une des nombreuses infidélités de Zeus envers son épouse Héra. Comme à chaque fois que son mari trempe son biscuit là où il ne faut pas, Héra est extrêmement jalouse et voue une haine farouche à la fois pour la maîtresse et pour l’enfant à naître… La déesse utilise le même stratagème qu’elle utilisera plus tard avec Hercule: elle tient captive la Déesse des accouchements, ce qui empêche Leto de mettre au monde l’enfant et lui cause d’atroces souffrances. Mais une certaine Iris, la messagère des Dieux, parvient à la délivrer, ce qui permet finalement à Leto de mettre au monde des jumeaux: Artémis, la future déesse de la chasse (équivalente à Diane dans la mythologie romaine) et Apollon. Le jeune Dieu carbure à l’ambroisie et au nectar ce qui lui permet d’avoir une croissance fulgurante: en seulement quatre jours, le voilà déjà adulte! Son arrivée dans l’Olympe en impose tellement que tous les Dieux craignent déjà de se frotter à lui…

2

Apollon, Dieu de la poésie et de la musique

apollon-et-sa-lyre

Apollon, indissociable de sa célèbre lyre (parc de Versailles)

Apollon inspire tous les poètes et les musiciens. C’est même lui qui a inventé le luth et la cithare, et il se produit régulièrement en concert à l’Olympia euh… sur l’Olympe, pardon. Sa lyre d’or comporte 7 cordes dont il se sert régulièrement pour accompagner le chœur des Muses lors de concerts d’anthologie (d’où son surnom d’Apollon Musagète). C’est d’ailleurs lors d’un concours de lyre que se produit une des anecdotes les plus célèbres de la mythologie gréco-romaine. Opposé au satyre Marsyas, c’est le célèbre roi Midas en personne qui sert d’arbitre, et ce dernier ose désigner Marsyas meilleur musicien qu’Apollon! Mauvais perdant, ce dernier ne tarde pas à faire exploser sa colère. À Midas, il fait pousser des oreilles d’âne. Quant à Marsyas, son sort n’est guère plus envieux: pour avoir osé défier le Dieu, Apollon le fait écorcher vif! Le sang du supplicié forme un fleuve qui porte désormais son nom. Quant à sa peau, Apollon en fabrique une outre qu’il suspend à une branche d’arbre sur les bords du fleuve Méandre!

3

Apollon, Dieu guerrier

apollon-et-python

Apollon terrassant le monstre Python

Apollon se rend à Delphes, où sévit un monstre qui fait des ravages dans la région. Certaines mauvaises langues s’aventurent à penser que c’est la rancunière Héra qui envoie ce monstre malfaisant pour assouvir sa vengeance à l’encontre de Leto. Ce monstre s’appelle Python. Apollon parvient à en venir à bout en le transperçant de flèches et, en hommage à son propre exploit, il fait célébrer les jeux pythiques à Delphes. Dans le temple de la ville, un trépied recouvert de la peau du monstre est érigé, symbole de la puissance apollinique (j’aime bien inventer des mots). A ne pas confondre Python avec la Pythie qui, elle, officiait comme oracle dans le temple de Delphes!

4

Apollon, coureur de jupons

apollon-gros-plan

Mon secret pour lever les minettes? Deux heures tous les matins pour parfaire mon brushing!

En voilà un qui ne perd pas le nord et qui sait se servir des atouts que la nature lui a donnés! Il multiplie les conquêtes amoureuses, engendre de nombreux fils (toutes de mères différentes, cela va de soi…) dont Linos (qui mourra plus tard sous les coups de cithare d’Heraclès) et Orphée, au destin si tragique.

Mais gare à celles qui ne succombent pas à ses charmes! La pauvre Cassandre, fille de Priam, l’apprend à ses dépens… Amoureux fou de cette dernière, Apollon tente de rentrer dans ses bonnes grâces en lui enseignant l’art de la divination. Mais il en faut plus à Cassandre pour écarter les jambes! Furieux d’être ainsi rejeté, il lui infligera une punition terrible: elle conservera toute sa vie son don de voyance, mais est condamnée à ne jamais être crue

5

Conclusion

Apollon est l’incarnation même de la beauté parfaite, de l’idéal masculin vers lequel tous les Grecs voulaient tendre. Mais avoir une belle gueule ne le dispense pas de mener de terribles combats desquels il sort à chaque fois vainqueur. Néanmoins, entre son inconstance en amour (on ne compte plus ses maîtresses), ses excès de colère (demandez à Midas ce qu’il en pense) et sa vanité (instaurer des jeux pythiques pour célébrer sa propre victoire, normal), êtes-vous vraiment sûres, mesdames, de vouloir d’un « bel » Apollon dans votre lit?

(Note: une ébauche de cet article a été publiée en octobre 2012)

____________________________________

Vous avez aimé cet article ? Alors j'ai besoin de vous ! Vous pouvez soutenir le blog sur Tipeee. Un beau geste, facile à faire, et qui permettra à EtaleTaCulture de garder son indépendance et d'assurer sa survie...

Objectif: 50 donateurs
Récompense: du contenu exclusif et/ou en avant-première

Je vous remercie pour tout le soutien que vous m'apportez depuis maintenant 5 ans, amis lecteurs!
Djinnzz

PS: ça marche aussi en cliquant sur l'image juste en dessous ↓↓↓↓

Djinnzz

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture

Vous aimerez aussi...

14 Réponses

  1. Eléa dit :

    J’ajouterais simplement à tout ceci:
    – le massacre des 12 enfants de Je-ne-sais-plus-quelle-reine qui avait oser se vanter d’être plus fertile que sa mère et dans lequel il est assisté de sa soeur
    – le mythe d’Apollon et Daphné, la nymphe qui se changea en laurier pour échapper à ses ardeurs

    Sinon, une fois de plus j’en apprend des choses! Apollon au service d’un roi… C’est comme Hercule déguisé en femme au service de l’une d’elles (dont je n’ai jamais pu m’encadrer le nom *vergogna*).

    Qu’a cela ne tienne, je n’appellerais plus mon chéri Apollon mais Adonis à présent!

  2. Lune dit :

    Eléa, Hercule a été acheté comme domestique par Omphale je crois.

  3. claire dit :

    Exact, c’est bien Omphale! Et d’ailleurs (toujours pour étaler en société 😉 ) voici comment les imaginait le peintre maniériste Spranger:

    Hercule filant doux auprès d'Omphale

    http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Bartholom%C3%A4us_Spranger_004b.jpg

  4. Djinnzz dit :

    Ah ah, excellent!
    Je ne connaissais pas ce tableau.
    Le pauvre Hercule file doux et n’en mène pas large! 😆

  5. Zazou dit :

    C’est Hélios le Dieu du Soleil (Ils ne se sont pas foulés les grecs. Hélios veut tout simplement dire Soleil). Apollon est le Dieu de la lumière, du chant, de la poésie entre autres.

  6. Zazou dit :

    Et j’ai aussi lu une autre version de sa naissance qui dit que Leto a demandé à plusieurs dieux (noms oubliés) de l’aider à accoucher malgré Héra! L’un crée 5 jours de plus hors de l’année pour elle ( ce qui amène le compte à 365) et un autre lui fait une île! Je dis ça de mémoire donc n’hésitez pas à me corriger sur cette version. 😉

  7. Raster dit :

    L’anecdote sur Midas, je l’ignorais et je tacherai de m’en souvenir.
    Pour le reste des infos, je crains bien que mon petit cerveau ne me permettra pas de m’en rappeler…

  8. Apollon dit :

    Pour une culture générale « de base », il me semble important de retenir deux choses:
    – la malédiction de Cassandre
    – les oreilles d’ane de Midas

    Et en bonus son duel musical avec Myrsias!

  9. hans dit :

    De tous les qualificatifs dont on affubler Apollon, c’est celui de « beau » qui a été retenu…
    comme quoi, avoir du sexe à piles fait oublier tous les défauts!

    • Annah dit :

      Coco on dit sex appeal et pas sex à pile, t’es pas une télécommande à ce que je sache

    • Djinnzz dit :

      Je pense que c’était ironique… 😉
      Mais je peux me tromper !!!!

    • la kiss dit :

      da dac

  10. la kiss dit :

    je ne comprend rien ace qu vous decrivez

  11. love dit :

    cc je ne comprend rien et il y a des information fausse bon aller salut croc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.