La Divine Comédie, plus grande œuvre littéraire de tous les temps

Djinnzz

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture

Vous aimerez aussi...

16 Réponses

  1. Lune dit :

    En fait, tellement d’influence qu’a cause de ce livre, la langue florentine sera choisie lors du Risorgimento comme langue nationale italienne.

    « Ma mise me per l’alto mare aperto… » Ah le Chant d’Ulysse.. Que de souvenirs!

  2. VC dit :

    Mais de quoi parles-tu?

    Les sodomites se trouvent au milieu de l’enfer alors non il ne s’agit pas du pire des péché selon Dante (en non c’est traites qui sont au cœur de l’Enfer!), surtout que dans ce cercle (des sodomites) il y rencontre l’un de ses anciens professeurs, une personne qu’il admire énormément! Ensuite, Dante rencontre Virgile, poète qu’il admire (et qu’il place tout de même comme habitant du premier vrai cercle de l’enfer, les limbes) au cœur de la foret sombre car c’est son rôle de lui faire voir ce qui attend Dante s’il reste dans le péché. Aussi celui-ci ne pouvait-il pas faire demi tour, il n’avait pas le choix! Et il était bien loin de trouver ça sympa… Virgile sera son guide en Enfer ET au Purgatoire et Béatrice au Paradis et s’il «tape la discut’» avec un assez grand nombre de saints, il ne la tape jamais avec Dieu.

    Et là je pose encore la question: de quoi parles-tu? Certainement pas de la Divine Comédie… que tu n’as jamais lu, c’est assez évident… Pourquoi prend tu la peine de parler de quelqu’un et d’un ouvrage auquel tu ne t’intéresse même pas?

    • Barras dit :

      Faudrait voir à péter un coup Monsieur VC Je sais Tout…

      1/ Il n’est pas écrit que la sodomie est le pire des péchés, mais que les sodomites sont placés dans un des cercles les plus inférieurs de l’enfer. Après vérif’, les sodomites sont placés dans le septième cercle sur 9 au total. Pas d’erreur ici, donc, c’est bien dans le Bas-Enfer consacré aux actions les plus viles.
      Ce n’est pas parce qu’il y rencontre Brunetto Latini, son professeur qu’il admire énormément, que la sodomie n’est pas considéré à cette époque comme l’un des pires pêchés, votre argument ne tient pas. (Quant au « Quelle horreur » de l’article, c’est du second degré au cas où vous auriez pas compris)

      2/ « Et il était bien loin de trouver ça sympa »: ben oui, on s’en doute, on n’est pas des débiles. L’humour, vous connaissez?

      3/ « Virgile sera son guide en Enfer ET au Purgatoire et Béatrice au Paradis » : Oui, et … ?

      4/ « S’il tape la discut’ avec un assez grand nombre de saints, il ne la tape jamais avec Dieu »: vous marquez un point. Il ne discute pas avec Dieu, mais il est ébloui par l’éclat de Dieu. (on pourrait d’ailleurs bien se demander de quoi pourrait discuter Dieu avec un simple mortel)

      Je ne vois pas en quoi cette seule imprécision mérite votre courroux (coucou).

      Bref, au lieu de perdre du temps à cherche la petite bête, pourquoi ne consacreriez-vous pas votre temps à d’autres choses plus utiles? (dire les mêmes choses, par exemple, mais de façon constructive serait une grande avancée pour dégonfler vos chevilles)

      Pour ceux qui veulent lire ce chef d’œuvre, version complète ici:
      L’Enfer:
      http://www.ebooksgratuits.com/pdf/dante_alighieri_divine_comedie_enfer.pdf
      Le Purgatoire:
      http://www.ebooksgratuits.com/pdf/dante_alighieri_divine_comedie_purgatoire.pdf
      Le Paradis:
      http://www.ebooksgratuits.com/pdf/dante_alighieri_divine_comedie_paradis.pdf

      Sur le principe, je considère personnellement qu’on peu parler d’un sujet sans en être un spécialiste (cf. tous les journalistes qui interviewent des auteurs sans avoir lu leurs bouquins, face à l’impossibilité temporelle de tout lire).
      On peut parler d’Ulysse sans avoir lu Homère, on peut parler d’Abraham sans avoir lu l’Ancien Testament et, oui, on peut parler de la Divine Comédie sans avoir lu Dante.
      Je n’ai pas lu la Divine Comédie, parce que je trouve le style très chiant. Mais ça ne m’empêche pas de considérer que je connais à peu près l’œuvre pour en avoir entendu parler par des gens intelligents et en avoir lu de bonnes analyses. Je n’ai pas lu Homère ni la Bible pour les mêmes raisons, et je considère connaître à peu près le contenu de ces livres.

      Bref, vous avez une vision très étriquée et old school du savoir.

      Sans cela, bien peu de personnes pourraient parler de bien peu de choses… Après, ce n’est que mon avis et je laisse Djinnzz exposer son propre point de vue s’il le souhaite.

      • Djinnzz dit :

        Ma foi, merci beaucoup, vous faites un excellent avocat!! 🙂

    • Givù dit :

      Je suis complètement d’accord avec VC. Le résumé de la Divine Comédie est plein d’erreurs et c’est regrettable. Dante ne mérite pas d’être maltraité par les ignares. Et je peux aussi ajouter que la Comédie est un très beau poème : c’est loin d’être aussi glauque qu’une histoire de vampires d’aujourd’hui. A bon entendeur…

      • Plox dit :

        Les mecs comme vous me font toujours marrer.
        Dante maltraité par des « ignares »? Avez-vous vu la richesse culturelle de ce site avant de foncer tête baissée vers la première approximation trouvée?

        Djinnzz s’en est déjà expliqué ici à de nombreuses reprises. Son but n’est pas de créer une encyclopédie (va lire Wikipedia dans ce cas-là et fais pas ch***), le but est de créer un site convivial où les gens découvrent des sujets qu’ils n’auraient jamais eu l’occasion de lire ailleurs.

        Vous connaissez le terme de « vulgarisation »?
        Vous connaissez tout sur tout sur les plusieurs centaines de sujets de culture générale traités ici?

        Purée mais renseignez-vous sur le but de ce blog avant de le traiter d’ignare!!!!!!!!!!! Ca c’est le premier point.

        Le deuxième point, qui revient souvent aux haters qui postent des commentaires débiles du genre « oh a la mais c’est totalement approximatif », ou « mais laissez donc la culture aux gens qui ont étudié » et bla bla bla (moi je dis, bravo l’ouverture d’esprit de l’élite française). Le deuxième point, c’est donc: Mais si vous êtes tous aussi intelligents que ça, soit vous créez votre propre blog écrit par l’élite pour les élites (et qui sera lu par deux pelés, un tondu qui se sont égarés sur le net), soit vous vous mettez au niveau de la populace (dont je fais partie), vous vous tirez les stylos du cul et vous tentez de partager votre savoir avec les autres autres (super, non?).
        Ah, ça, c’est sûr, c’est un peu plus long que d’écrire un commentaire de deux lignes où vous prenez tout votre petit monde de haut. Ca implique également une sacrée remise en question et des qualités que vous n’avez sans doute pas.

        Sinon, bah… désolé, mais vous êtes juste un troll de plus parmi les trolls…

        • mager dit :

          Bof… Je trouve la réputation de ce site un peu surfaite.
          Il n’est meilleur outil de culture générale que l’intéressement au monde autour de soi. Pas besoin d’un site ou d’un blog dédié à ça, Wikipedia est largement suffisant.

          • Fabien dit :

            « Wikipedia est largement suffisant »

            Ouais, d’ailleurs, il n’y aucun intérêt à ce que des milliers d’écrivains et historiens sortent des livres chaque année. Les cons, y-z-ont qu’à lire Wikipedia.

      • Fabien dit :

        Vous voulez vraiment voir La Divine Comédie traitée par un ignare?

        Allez donc lire ceci: http://bolossdesbelleslettres.tumblr.com/post/31288809929/la-divine-comedie-dante

        Puis, allez acheter quatre paquets de mouchoirs pour essuyer le sang qui vus coule des yeux!
        La notion d’ « ignaritude » est toute relative!!!

  3. Dante dit :

    La Divine Comédie, Le Paradis,  » La rencontre avec Dieu  » :

    Dans la profonde et lumineuse subsistance
    De la haute Clarté, trois cercles m’apparurent,
    De trois couleurs mais d’une ampleur égale ;

    Comme Iris l’est d’Iris, le second paraissait
    Le reflet du premier, et le troisième un feu
    Egalement exhalé des deux autres.

    Pour ce que je conçois, ah ! combien la parole
    Est pauvre et faible ! et ce que conçois,
    Près de ce que j’ai vu, est aussi peu que rien.

    Eternelle Clarté, qui seule en Toi résides,
    Es seule à Te comprendre, et qui Te comprenant
    Et comprise de Toi, T’aimes et te souris !

    Quand mon regard l’eut un peu observé,
    Ce cercle, qui semblait un reflet lumineux
    Que Tu aurais en Toi-même conçu,

    Et son volume et de sa propre teinte
    De notre image apparut figuré ;
    Aussi ma vue se plongea-t-elle en Lui.

    Ainsi qu’un géomètre appliqué tout entier
    A mesurer le cercle et qui point ne découvre
    Sans sa pensée le principe qu’il faut,

    Je me troublai devant cette merveille :
    Je voulais voir comment au cercle s’unissait
    Notre image et comment elle y est intégrée.

    Mais point n’auraient suffi mes seules ailes,
    Si mon esprit n’avait été frappé
    Par un éclair, qui mes vœux accomplit.

    Ici ma fantaisie succomba sous l’extase.
    Mais déjà commandait aux rouages dociles
    De mon désir, de mon vouloir, l’Amour

    Qui meut et le Soleil et les autres étoiles

  4. Machin dit :

    Je sais que le but de l’article n’est pas une analyse poussée de l’oeuvre (on en est loin) mais juste un aperçu de la Divine Comédie pour ceux qui ne connaîtraient pas (il y en a ????)

    Mais je pense qu’il est quand même important de préciser que le récit est bien sûr allégorique.
    Son compagnon Virgile, qui l’accompagne au travers de l’Enfer et du Purgatoire, représente la raison.Mais, n’étant pas baptisé, il ne lui est pas permis de rentrer dans le Royaume de Dieu. C’est donc Béatrice qui l’accompagne quant à elle à travers le Paradis, et celle-ci représente la foi. En effet, la raison ne suffit pas pour arriver à Dieu, la foi est nécessaire.

    Virgile et Béatrice sont donc les allégories de la raison et de la théologie : le premier en tant que poète le plus sage de l’antiquité classique, la seconde parce qu’elle est un moyen d’accès vers le créateur (scala al fattore), selon la vision élaborée par Dante dans la Vita Nuova.

    J’anticipe votre question: qu’est-ce que la Vita Nuova? C’est le premier poème de Dante, beaucoup moins ambitieux, dans lequel il décrit l’évolution de ses rapports avec sa bien-aimée Béatrice.

    Une première étape où Béatrice accepte de le saluer (bonheur, extase,…). Une seconde étape où Béatrice ne le salue plus (souffrances, désespoir,… mais aussi gain en maturité). Enfin une troisième qui voit la mort de Béatrice.
    La relation change alors du tout au tout: ce n’est plus entre le poète et la femme aimée, mais entre le poète et l’âme de la femme aimée.

    Voilà, j’espère que mon verbiage apportera un peu plus connaissances à ceux qui prendront la peine de le lire!
    (et j’ajoute qu’EtaleTaCUlture est un très bon site, contrairement aux commentateurs rageux précédents)

  5. Malti dit :

    Pour mettre tout le monde d’accord, résumé des différents cercles de l’Enfer selon Dante:

    *** Le premier cercle (Chant IV) de l’Enfer – Les limbes – rassemblera les justes qui n’ont pas connu Dieu et sont morts avant la Révélation des Saintes écritures ou sans baptême.

    *** Le second cercle condamnera le péché de chair

    On y trouvera notamment :
    – Sémiramis, reine mythique des royaumes orientaux (Chaldée Assyrie), qui passe pour avoir autoriser l’inceste en son royaume
    – Didon, reine de Carthage, »qui se tua par amour » lorsqu’elle sera abandonnée d’Enée après avoir elle-même trahi la promesse de fidélité qu’elle avait faite à son époux défunt Sichée – Cléopâtre, reine d’Egypte, maîtresse de César puis d’Antoine (c’est d’ailleurs étonnant de la retrouver ici et non dans le cercle réservé aux suicidés, un peu plus bas)
    – Hélène, responsable de la guerre de Troie (moi, je pense surtout que c’est Aphrodite la responsable, après tout, c’est elle qui a promis l’amour d’Hélène à Pâris!)
    – Achille, piégé par son amour pour Polyxène
    – Lancelot le preux chevalier éperdu d’amour pour l’épouse de son Roi.

    *** Le troisième cercle condamnera la gourmandise

    *** Le quatrième cercle condamnera l’avarice et la prodigalité

    *** Le cinquième cercle condamnera les colériques. Leur sort sera de croupir immergés dans les eaux boueuses du Styx, tel Filoppo Argenti.
    « Combien se prennent là haut pour de grands rois qui seront ici comme porcs dans l’ordure, laissant de soi un horrible mépris. »

    *** Le sixième cercle condamnera les rancuniers, les mélancoliques et les hérétiques. Ces derniers seront couchés dans des tombes brûlantes.

    A la fin du XIe chant, Virgile expliquera à Dante l’ordonnance de l’enfer selon l’échelle des maux pensée par Aristote. Le mal est dans l’injustice mais on peut être injuste par l’usage de la force ou par l’usage de la fraude.

    *** Le septième cercle condamnera les pécheurs de violence et de fraude.
    Lui-même divisé en différents girons:

    Premier giron : Dante y croisera des empereurs défunts : Alexandre, Denys (le tyran de Sicile), Attila, Pyrrhus et Sextus mais aussi des tyrans contemporains comme Azzolino III (le tyran des Marches) qui massacrera un grand nombre de Padouans.

    Deuxième giron (chant XIII) : rassemblera les violents contre eux-mêmes.
    « Il est injuste d’avoir ce qu’on rejette ».
    Les suicidés s’étant volontairement arrachés à leur corps, leur âme sera condamnée à germer comme une plante au hasard des vents, exposée sans défense aux becs des Harpies qui mangeront leurs feuilles. Pour Dante, aucune disgrâce ne pourra justifier qu’une créature renonce à la vie, don du Créateur.

    Troisième giron : rassemblera les violents contre Dieu et contre la nature.

    L’anathème sur la sodomie (Chant XV) sera une constante de la littérature religieuse du Moyen-âge qui ne conçoit et n’autorise l’acte amoureux que dans la perspective de la reproduction. (donc les homosexuels héritent du 7e cercle sur 9 au total… pas mal)

    *** Le huitième cercle condamnera les trompeurs

    Ils seront répartis en dix bolges en fonction de la nature des tromperies :
    – les séducteurs
    – les flatteurs (qui sont plongés dans un fleuve de fiente humaine)
    – ceux qui ont trompé par de fausses divinations (condamnés à marcher la tête tournée vers l’arrière)
    – ceux qui prétendaient connaître le futur par la magie
    – trafiquants, prévaricateurs, concussionnaires (jetés dans un lac de poix bouillante et tourmentés par les diables)
    – le cinquième bolge est réservé à tous ceux qui utilisent les fonds publics à leur profit (Tremblez, membres des gouvernements présents, passés et à venir!)
    – le sixième est réservé aux hypocrites (portent un manteau lesté au plomb pour l’éternité)
    – le septième aux voleurs des choses de Dieu (mordus puis métamorphosés en serpents avant d’être réduits en cendres, puis ramenés à la vie pour être tourmentés éternellement)
    – le huitième aux conseillers perfides enveloppés de flammes. (Ulysse en fait parti, assez étrangement, il lui est reproché d’avoir été guerroyé et de ne pas s’être occupé de ses obligations maritales)
    – le neuvième aux fauteurs de schismes et de discordes qui seront eux-mêmes physiquement déchirés. Mahomet sera éventré et son disciple Ali verra « son visage fendu du menton à la houppe » (pas très politiquement correct tout ça)
    – le dixième aux faussaires et alchimistes. Ils auront le corps couvert de gale et de lèpre.

    *** Le neuvième cercle condamnera les traîtres (chant XXXII et XXXIII) à leurs parents, à leur patrie et à leur parti, à leurs hôtes, envers leur bienfaiteur et envers les autorités spirituelles.

    Les trois plus grandes traîtres de l’Histoire de l’Eglise et de l’Etat : Judas, Brutus, Cassius seront châtiés par Lucifer au plus profond de l’Enfer.

    La grande question est: où doit aller un mec gourmand, avare, sodomite et qui ne paye pas ses impôts? Dans quatre heures, je ramasse les copies.

  6. Fabien dit :

    ETC, le site où les commentaires sont plus intéressants que les articles… 😆

    • Patricia dit :

      LOL, tellement vrai 🙂

  7. Malika dit :

    A propos du chef d’oeuvre de Dante,savez-vous que Dante s’est inspire de l’antologie musulmane quand il A se -Journe en Andalousie.

  8. Rosenberg dit :

    Bonjour, je vous signale juste une petite faute dans le 1er paragraphe : il faudrait plutôt écrire : « dit » comme ça …
    MH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *