[Récit] La bataille de Cannes, ou Hannibal menant la plus célèbre bataille de toute l’Antiquité

hannibal-barca-thumb

Résumé des épisodes précédents

Vous rappelez-vous de l’épopée d’Hannibal, ce héros carthaginois qui accomplit le plus grand exploit de tous les temps? Il parvint à franchir les Alpes avec son armée et ses éléphants de guerre en à peine 15 jours en empruntant la voie héracléenne, la plus dangereuse de toutes. Mais en ce mois de novembre -218 le plus dur reste à faire. Plongé en plein cœur du territoire ennemi avec une armée réduite à quelques milliers d’hommes, Hannibal réussira-t-il son pari de mettre à genou la plus grande puissance militaire du monde?

Nous avions conclu l’article sur un cliffhanger insoutenable, à la veille de l’affrontement décisif entre les deux armées ennemies. La suite, c’est maintenant!

Lire la première partie de l’article

Plus de 100.000 hommes ont commencé une chevauchée dantesque à Carthagène (sud de l’Espagne). Après avoir traversé les Pyrénées, subi les assauts répétés des autochtones, évité les troupes romaines amassées à Massilia (Marseille), traversé le Rhône puis, enfin, franchi les Alpes au prix d’un effort surhumain, l’armée d’Hannibal est réduite à moins de 20.000 hommes épuisés et affamés, mais heureux d’avoir accompli un exploit qui sera à jamais gravé dans les livres d’Histoire. 20.000 hommes… C’est bien peu pour accomplir le rêve des Carthaginois d’écraser l’arrogante république romaine. Mais qu’on se le dise, un soldat sous les ordres d’une génie tel qu’Hannibal en vaut 3 ou 4!

Une guerre d’usure à travers l’Italie

An de grâce -218 (novembre). Le général à la tête des armées romaines, Scipion, apprend que son ennemi a réussi l’impossible: traverser les Alpes avec son armée. Sans tarder, il se dirige à la rencontre de l’armée punique. Les deux généraux sont enfin face à face.

La première confrontation tourne à l’avantage d’Hannibal. Il faut dire qu’il profite d’un effet de surprise incroyable, les Romains peinant à croire que les Carthaginois se retrouvent dans la plaine du Pô, eux qui comptaient bien mettre un terme à cette guerre dans la péninsule ibérique! Fort de ce premier succès militaire, Hannibal en profite pour rallier à sa cause certains peuples gaulois. Voilà bientôt ses rangs regonflés à plus de 40.000 hommes. Tu trembles, Rome! Et tu tremblerais davantage si tu savais ce qui allait t’arriver!

« On est des Romains, bordel, pas des vierges effarouchées! »

S’ensuit alors une course poursuite à travers toute l’Italie où Hannibal enchaînent les victoires face à une armée romaine qui peine à s’organiser. Mais Rome temporise. Un dictateur nouvellement nommé, un certain Fabius Cunctator se refuse d’engager toutes ses forces dans une seule bataille et multiplie les escarmouches: la guerre d’usure, aussi appelée stratégie de Fabius.

Mais le peuple romain est un peuple fier qui n’aime pas beaucoup jouer à cache-cache avec l’ennemi. On est des Romains, bordel, pas des vierges effarouchées! Le sang de l’auguste Romulus coule dans nos veines! D’autant que la tentative d’affaiblissement de l’armée d’Hannibal est totalement inefficace…

hannibal-barca

Hannibal Barca en Italie, Artwork par Filipe Hattori

Bientôt, le dictateur Fabius est obligé de rendre son commandement. Il dira plus tard qu’il se sent « responsable mais pas coupable » de ce cuisant échec… Deux nouveaux consuls, Varro et Paullus, sont élus consuls. La startégie est maintenant diamétralement opposée: il s’agit de réunir une armée immense, près de 100.000 hommes, et de se battre dignement sur le champ de bataille.

La bataille de Cannes, un combat épique qui restera gravé dans les annales

2 août -216. Le combat décisif se déroule à Cannes. Pas la ville de la Côte d’Azur où se réunissent une fois l’an en bas d’un escalier un troupeau de cons célèbres. Non, l’autre Cannes, petite ville du Sud de l’Italie qui sert de véritable garde-manger à tout le reste du territoire romain. Quand Hannibal parvient à s’en emparer, offrant par la même occasion un ravitaillement apprécié à toute son armée, l’affrontement devient inévitable.

« Les fantassins en carré au centre, la cavalerie sur les côtés, et vogue la galère! Les Dieux et la rage de vaincre feront le reste… »

En large supériorité numérique, la fière et orgueilleuse Rome ne doute pas un instant de la victoire finale. Varro et Paullus dirigent les opérations sur le champ de bataille et ont une vision quelque peu étriquée du délicat art de la guerre… Les fantassins en carré au centre, la cavalerie sur les côtés, et vogue la galère! Les Dieux et la rage de vaincre feront le reste…

En parvenant à encercler l’armée romaine, Hannibal leur oppose une stratégie militaire digne de ce nom! Le résultat ne se fait pas attendre: la victoire du héros carthaginois est éclatante. Il perd dans les combats à peine 6.000 hommes contre 45.000 morts et 15.000 prisonniers dans le camp adverse. Ce n’est donc pas pour rien que les détails de la bataille de Cannes sont enseignées encore aujourd’hui dans les écoles militaires!

ecrasante-victoire-d-Hannibal-a-cannes

L’écrasante victoire d’Hannibal à Cannes

Fin août -216. Au lendemain de la victoire de Cannes, Hannibal sent que la victoire est au bout de son glaive. Privé de ravitaillement et privé d’armées, comment l’ennemi peut-il encore espérer vaincre? C’est le moment de marcher sur Rome et d’asséner le coup de grâce à l’ennemi. Ses généraux, Maharbal en tête, le pressent de marcher sur la capitale sans perdre une seconde. Si tout va bien, dans quelques jours, le Capitole sera entre leurs mains!

« Tu sais vaincre, Hannibal, mais tu ne sais pas profiter de la victoire »

Mais contre toute attente, Hannibal ne partage pas ce point de vue. Marcher sur Rome? À quoi bon se frotter aux lourdes murailles de la ville alors que tout le reste de l’Italie peut être cueillie comme un fruit mûr? Quand il aura conquis l’ensemble du territoire romain, le Sénat romain sera bien obligé d’admettre la défaite et lui ouvrira les portes de la ville sacrée. Surtout, que ferait-il ensuite de la ville? Lui est carthaginois avant tout et veut simplement contraindre son adversaire à négocier un traité de paix en faveur de Carthage, et notamment obliger les Romains à rétrocéder la Sicile, la Sardaigne et la Corse, perdues à l’issue de la première guerre punique quelques années plus tôt.

Maharbal lui rétorquera alors la phrase célèbre: « Tu sais vaincre, Hannibal, mais tu ne sais pas profiter de la victoire ». Et il a plutôt raison, Maharbal! Gageons que si Hannibal avait eu un peu plus d’ambition, il aurait scellé le destin de la jeune République romaine et, par là-même, aurait modifié la destinée des peuples. Le choix d’Hannibal de ne pas achever son ennemi paraît donc étrange mais ne lui jetons pas la pierre trop vite. Du haut de ses 31 ans, il détient le sort de la plus grande puissance du monde entre ses mains. Lui dont le parcours est pour le moment sans faute, fait-il le bon choix en épargnant Rome?

À des kilomètres de là, un homme se frotte les mains. Son nom? Scipion. Il vient de s’échapper de la bataille de Cannes et se dirige vers l’Hispanie pour tenter de détruire les bases arrières de l’ennemi. Il est maintenant l’un des derniers espoirs pour contrecarrer les plans de l’ennemi de la République, et cela n’est pas pour lui déplaire. Il le sait, les Dieux ont prévu pour lui un face à face mémorable avec Hannibal. Et ce jour-là, il sera prêt.

À suivre…

____________________________________

Vous avez aimé cet article ? Alors j'ai besoin de vous ! Vous pouvez soutenir le blog sur Tipeee. Un beau geste, facile à faire, et qui permettra à EtaleTaCulture de garder son indépendance et d'assurer sa survie...

Objectif: 50 donateurs
Récompense: du contenu exclusif et/ou en avant-première

Je vous remercie pour tout le soutien que vous m'apportez depuis maintenant 5 ans, amis lecteurs!
Djinnzz

PS: ça marche aussi en cliquant sur l'image juste en dessous ↓↓↓↓

Djinnzz

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture

Vous aimerez aussi...

14 Réponses

  1. HBO dit :

    Ah, enfin! J’attendais la suite de l’histoire avec impatience, et j ne suis pas déçu!

    Manque de bol, il faut encore attendre pour avoir la suite de l’histoire… Vous vous prenez pour HBO ou quoi? 😛

    • Djinnzz dit :

      Merci du compliment! 😉

      Mais je vous rassure, si un jour l’histoire d’Hannibal (le général carthaginois, pas le tueur en série) est porté sur grand écran, il vous faudra probablement également être patient entre chaque épisode de la trilogie… (voir le lien ci-dessous)

      http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18626671.html

    • Ramon dit :

      Vin Diesel en Hannibal dans une trilogie au cinéma? C’est à la fois très excitant et potentiellement très décevant!!!

  2. Obj dit :

    « Le dictateur Fabius dira plus tard qu’il se sent responsable mais pas coupable de ce cuisant échec… »

    Oh!! Il a osé! 😆 (mais j’ai peur que les plus jeunes lecteurs ne comprennent pas la référence…)

    • Djinnzz dit :

      Hein? Une référence? Je ne vois A-BSO-LU-MENT pas de quoi vous voulez parler… 😀

  3. Eurosix dit :

    Pas de référence ? Explication : le dictateur  »nommé » Fabius, qui n’était sûrement pas le dernier des ignorants (sinon pourquoi le nommer?) connaissait parfaitement les mélanges et les fusions entre tous les habitants de cette belle chaussure qu’on appelle aujourd’hui la botte italienne. À Rome surtout, cible de toutes les invasions, les victoires d’Hannibal inquiétaient particulièrement les Romains et ils se faisaient donc  »du mauvais sang » devant ces défaites ! Fabius aurait dû réagir mais ne l’a pas fait : il était donc responsable comme chef mais pas coupable car il n’avait pas de solution ! Voilà pourquoi il a dit…. etc et la suite !!!

    • Djinnzz dit :

      Excellent! 😆

  4. Déborah dit :

    Je veux la suite ! c’est très intéressant !!! Bravo 😉

  5. Lino dit :

    Es ce que la suite est prête ? 😳

  6. SAHBANI HEDI dit :

    COMME C’EST FANTASTIQUE L’HISTOIRE DE HANNIBAL ET EN PLUS IL N’A QUE 31 ANS EN L’EPOQUE

    👿

    • Djinnzz dit :

      MERCI MAIS C’EST PAS LA PEINE DE CRIER COMME CA!
      🙂

  7. manu973 dit :

    Super vos articles mais on aimerait connaître la suite!!
    ça m’a beaucoup aidé pour mon exposé en latin.

    merci.

  8. steve dit :

    Bonjour
    Votre sens du concis et de l’haletant est très aiguisé. Bravo. Par contre l’écriture de la suite est obligatoire ! !!! Ne nous laissez pas tomber en si bon chemin
    steve

  9. BOUGHDIRI MOHAMED SALAH dit :

    Mes sincères remerciements djinnz pour votre contribution objective

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.