Le disque de Phaistos, une énigme irrésolue

Détails du disque de Phaïstos

Le disque de Phaïstos est une véritable énigme: découvert en Crète en 1908, des dizaines de chercheurs se sont creusés la cervelle pour tenter d’en percer les mystères.

Ce petit disque en argile d’une quinzaine de centimètres de diamètre est recouvert de 241 signes disposés en spirale (dont seulement 45 différents). Tous ces signes ont été obtenus à l’aide de poinçons, ce qui laisse supposer qu’il a été reproduit en plusieurs exemplaires. Pourtant, aucune autre trace de cette écriture n’a jamais été retrouvée…

Les chercheurs pensent que cet objet a été confectionné vers la moitié du deuxième millénaire avant Jésus-Christ, époque à laquelle la civilisation minoenne peuplait l’île de Crète et le Sud de la Grèce. Pourtant, aucun des symboles présents sur le disque ne rappelle les icônes traditionnellement utilisés par cette civilisation, comme le taureau (qu’on se rappelle du Minotaure!). Peut-être est-ce un objet acheté par des navigateurs minoens auprès d’une civilisation dont on ignore encore tout, puis ramené jusqu’à la ville de Phaistos? L’énigme reste entière…

Recto et verso du disque de Phaistos

Recto et verso du disque de Phaistos

Ce qui est sûr, en tout cas, c’est que ce disque avait une grande valeur symbolique: pourquoi, sinon, aurait-on pris la peine de confectionner des poinçons et de cuire la galette d’argile pour mieux la préserver?

Malheureusement, les spécialistes ont fait le tour de la question et sont arrivés à une impasse. Les investigations autour du disque de Phaïstos ont été abandonnées. Seule la découverte d’autres exemplaires de cette mystérieuse écriture ou de nouveaux indices amenant à comprendre les us et coutumes de la civilisation qui l’a confectionné permettront, un jour, d’en comprendre le sens.

En attendant, ceux parmi vous qui veulent se plonger au cœur du mystère peuvent se rendre sur ce site : Le disque de Phaïstos, l’un des plus complets que j’ai trouvé sur le sujet.

Bonnes recherches!

Entrée du palais de Phaistos

Entrée du palais de Phaistos, en Crète, où a été découvert le fameux disque

Pour approfondir…

____________________________________

Vous avez aimé cet article ? Alors j'ai besoin de vous ! Vous pouvez soutenir le blog sur Tipeee. Un beau geste, facile à faire, et qui permettra à EtaleTaCulture de garder son indépendance et d'assurer sa survie...

Objectif: 50 donateurs
Récompense: du contenu exclusif et/ou en avant-première

Je vous remercie pour tout le soutien que vous m'apportez depuis maintenant 5 ans, amis lecteurs!
Djinnzz

PS: ça marche aussi en cliquant sur l'image juste en dessous ↓↓↓↓

Djinnzz

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture

Vous aimerez aussi...

8 Réponses

  1. Boris dit :

    Intéressant… J’adore les énigmes!

  2. Bouzanis K. dit :

    An actions report of a manager of the ancient Phaistos commercial center

    The famous Phaistos Disc is a printed, per paragraph, synoptic report of a manager actions from the Phaistos commercial center. The spirals, for technical reasons, are starting with guide the edge of the disc, from the periphery to the center, and the inscription, again for technical reasons, begins reversely.
    The Phaistos Disk, the Column from Abydos, the Rosetta’s Stone, the plate from Egkomi, the plate from the Athena’s sanctuary of the Idalion and the plate of Kortona are some written reports or publications current accounting’s and regulatory acts for the king’s or administration’s or municipality’s informing.

    https://skydrive.live.com/?cid=e39b50d7d9ea3235&id=E39B50D7D9EA3235%21105#!/view.aspx?cid=E39B50D7D9EA3235&resid=E39B50D7D9EA3235%21123&app=WordPdf

  3. saracomptenimportequoi dit :

    se n’est que l’ancêtre du jeux de l’oie! ^^

    énigme résolut! 😎

    • Klaudio dit :

      Bien vu! 😛

  4. Daniel PIGNARD dit :

    saracomptenimportequoi a parfaitement raison. Le nombre de cases est le même que pour le jeu de l’oie actuel (63 cases).
    De plus l’énigme a été résolue par Fernand Crombette il y a bien des années et on peut lire les 2 traductions de ce disque dans son livre « Clarté sur la Crête »

    • PointP dit :

      Vous êtes sérieux ou c’est une blague?
      C’était vraiment un simple jeu???
      #EnigmeBidon

  5. Daniel PIGNARD dit :

    Non, ce n’était pas un simple jeu, car l’une des traductions donne la règle du jeu du jeu de l’oie, mais une autre traduction (Courant avec les hiéroglyphes) donne l’épopée de Dédale (constructeur du labyrinthe) et d’Icare (son fils) enfermé dans le labyrinthe, d’où la forme en escargot rappelant le labyrinthe.
    Je précise que le livre de Fernand Crombette est « Clartés sur la Crête », donc Clartés au pluriel et non au singulier comme écrit précédemment. (pour recherche sur internet)

    La méthode de traduction de Crombette, vu qu’il n’avait qu’un dictionnaire latin-copte copte-latin, a été :
    Reconnaissance du signe et désignation du rébus en français.
    Traduction de cette désignation en latin.
    Traduction du latin en copte (langue monosyllabique).
    Introduction d’une plasticité dans la consonance copte.
    Retraduction en latin quand on y trouve un sens et un contexte.
    Retraduction en français.

    • PointP dit :

      OK! très intéressante comme théorie!
      Et donc finalement c’est l’histoire de Dédale qui est racontée… Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.