« Bye, bye Japan » : la fin annoncée du Japon suite à l’accident de Fukushima

radioactivité-fukushima

Vous le savez, on ne traite quasiment jamais de sujets d’actualités sur #ETC. Je fais exceptionnellement une entorse à cette règle pour relayer une information d’une importance extrême que les autorités japonaises – et les autres nations – essayent à tout prix de cacher. Le docteur David Takayoshi Suzuki, généticien canadien se servant de sa grande notoriété pour la sauvegarde de la nature, vient de jeter un énorme pavé dans la mare lors d’un colloque sur l’écologie qui s’est déroulé les 30 et 31 octobre derniers.

Selon lui, un tremblement de terre de magnitude 7 sur l’échelle de Richter au niveau de Fukushima entraînerait une situation « terrifiante », au-delà de l’imagination. Ce scénario catastrophe signerait la fin de l’archipel nippon et l’évacuation de l’ensemble de la côte ouest des États-Unis où la radioactivité se dirigerait via les courants marins.

scenario-catastrophe-fukushima

Scénario catastrophe en cas d’un nouveau tremblement de terre de magnitude 7 sur Fukushima

Le pire reste à venir car, selon David Suzuki, il y a statistiquement 95% de chance pour qu’un tel séisme ait lieu dans les 3 années à venir. Une petite visite sur le site gouvernemental Earthquake.usgs.gov dont le principe est de référencer en temps réel tous les séismes se produisant sur Terre tend à nous convaincre du bien-fondé de cette crainte. Et le généticien de conclure son exposé par un inquiétant « Bye, bye, Japan »… et de déplore au passage l’orgueil des autorités japonaises qui veulent faire croire que la situation est sous leur contrôle et refusant l’aide internationale.

Les tremblements de terre des 30 derniers jours au Japon

Les tremblements de terre des 30 derniers jours au Japon (source: Earthquake.usgs.gov)

Bien sûr, on navigue ici en eaux troubles: distinguer les discours exagérément alarmistes (certains « spécialistes » usent et abusent des problèmes écologiques pour se créer un véritable fonds de commerce et se servent de leur notoriété pour vendre des conférences à prix d’or) de la réalité scientifique est toujours un exercice délicat. Le maître-mot d’#ETC étant la liberté de pensée, à vous de vous faire votre propre opinion sur le sujet…

La conférence où intervient le généticien David Suzuki (anglais sous-titré):

Personnellement, après avoir écouté les propos de David Suzuki, j’ai peur. Et je me demande bien pourquoi les médias grands publics sont si discrets sur le problème. Et vous, vous en pensez quoi?

____________________________________

Vous avez aimé cet article ? Alors j'ai besoin de vous ! Vous pouvez soutenir le blog sur Tipeee. Un beau geste, facile à faire, et qui permettra à EtaleTaCulture de garder son indépendance et d'assurer sa survie...

Objectif: 50 donateurs
Récompense: du contenu exclusif et/ou en avant-première

Je vous remercie pour tout le soutien que vous m'apportez depuis maintenant 5 ans, amis lecteurs!
Djinnzz

PS: ça marche aussi en cliquant sur l'image juste en dessous ↓↓↓↓

Djinnzz

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture

Vous aimerez aussi...

16 Réponses

  1. Oui dit :

    Les médias nous ont bassinné jusqu’à plus soif pendant des jours et des jours juste après l’accident de Fukushima et puis après, PLUS RIEN.
    Certes, le Japon tente de cacher la situation au reste du monde et à ses compatriotes, mais ce n’est pas une raison!
    Je suis même convaincu que sans tremblement de terre la situation va virer au cauchemar et je plains les japonais qui sont décidément, après Fukushima et Nagazaki, fâchés avec l’atome.

  2. Lilith dit :

    Le terme de « destruction » est impropre, puisque seuls les humains ne pourront plus y vivre. L’expérience de Tchernobyl montre que même après une catastrophe nucléaire sans précédent, la nature reprend ses droits et les alentours de la centrale sont aujourd’hui habités par une faune et une flore très riche.

    La planète est bien plus puissante que nous. C’est juste ‘humanité qui risque de disparaître si on continue nos conneries. La vie, elle, est impossible à éradiquer. C’est ça qui est beau.

  3. Laurent AK dit :

    Evacuer le Japon? Vous me faites marrer! Ou et comment mettre les 120 millions d’habitants? Vous croyez franchement que c’est les Chinois qui vont les accueillir? Ou les Coréens du Nord peut-être?

    La vérité, c’est que les autorités japonaises prennent leur repsonsabilité et font la seule chose RATIONNELLE qu’il faut faire: éviter la panique. C’est certainement le seul pays au monde où un tel drame ne provoque pas de mouvement de panique et où certains employés ont sacrifié volontairement leur vie pour préserver la santé de tous, il ne faut pas l’oublier.

    Il n’y a que nous pour nous cacher derrière notre hypocrisie et notre sacro-saint droit à l’information. Ca me fait chier pour ce peuple que j’ai du mal à comprendre mais qui me fascine depuis que je suis tout petit.

    Mais soyez sûrs que, peu impôrte comment les choses tournent, le Japon ne SERA JAMAIS EVACUÉ tout simplement parce qu’ils sont attachés à leur cultur à leur histoire, et qu’ils préféreront mourir sur place que d’aller demander l’hospitalité à leurs voisins qu’ils haïssent plus que tout.

    • Jiji dit :

      Vu sous cet angle, je dois admettre que vous avez raison. La fierté du Japon l’empêche de fuir. C’est à la fois beau et tragique.

  4. Tipiac dit :

    Donc en gros, nous on a Nicolas Hulot et Eva Joly, les Canadiens ont David Suzuki. Je pense qu’ils gagnent au change!

  5. Goku dit :

    Retranscription de la conférence de David Suzuki et de Schnidler:

    SCHINDLER: I would say the biggest thing people should have learned from the Japanese nuclear accident is that for rare events that are catastrophic the tendency of politicians to go to risk based management is folly. Risk based management works well if you’re calculating car crashes and the probability of getting in one. Things where you have a big database and lots of events in a big variety of things. For things that happen very very rarely so that you can’t really calculate the probability – just to give you a number astronomically low and that would be for a tsunami or a nuclear power plant failure. Well, how is it then, that when you think the probability on a risk-base is of a tsunami causing 6 nuclear plants to fail…and then if that doesn’t blow your mind enough, the calculation of a risk of a deepwater oilspill is astronomically low. And that happened just a few months later. So the message is: There are things that are important enough that you don’t tolerate any risk. You have to have data to work with to generate reliable risk estimates and it just doesn’t work for rare or catastrophic events. And that’s something that we as a society need to know because we have politicians who want to see these risk calculations on everything and if they’re below a certain threshold, you know, go with the in doubt one. The precautionary principle has been lost.

    SUZUKI: We’re always being told these technologies are foolproof but what is a foolproof technology? It’s a technology free of fools. And who hasn’t been at some point gone to a party and gotten hammered and you come in hungover the next day, or got a cold and didn’t want to lose a days wages so you come in, or fallen in love and lost 50 IQ points. I mean, lots of things makes us fools and you can’t anticipate the fool. How a real life fool -and technology. But, you know, I make a point of not accepting invitations to be on organizations – foreign organizations – because I’m focused just in Canada, but last year I did accept one international invitation to be part of: Japan’s Renewable Energy Foundation. It was set up after Fukushima. Fukushima is the most terrifying situation I can imagine. You asked, « What can we do? » First of all you have got to get a government that isn’t in total collusion with techno…the energy companies. They’re lying through their teeth. 3 out of the 4 plants were destroyed in the earthquake and in the tsunami. The 4th one has been so badly damaged that the fear is: if there’s another earthquake of a 7 or above that thing then will go and then all hell breaks loose. And the probability of a 7 or above earthquake in the next 3 years is over 95%. Now what they’ve got in there is 1300 rods of spent fuel that have to be kept in water all the time. And they have no way of getting it out and, you know, they’re pouring water in and that water’s leaking out and now they’ve got this cockamamie scheme of trying to freeze the soil so the (unintelligible) flows in – well – they don’t know what to do and the thing we need is to get an international group of experts to go in with complete freedom to do what they suggest and right now the Japanese government has too much pride to admit that. I have seen a paper which says that, if, in fact, the 4th plant goes under an earthquake and those rods are exposed it’s bye bye Japan and everybody on the West Coast of North America should evacuate. If that isn’t terrifying I don’t know what is.

    Si un courageux veut se la ncer dans une traduction… Moi, je passe mon tour

  6. laurent dit :

    la première image est l’impacte du tsunami rien a voir avec des radiations (l’image en petit) c’est la hauteur en cm de la vague qui est bien aller jusqu’au pole sud

    la deuxième image, bon le RAD n’est plus utiliser depuis 1975, cela dit si en 10 jours la cote ouest des USA sont monté a 750 Rad soit 7.5 Grey, il doit y avoir les millions de personne avec un syndrome d’irradiation aiguë, soit les médias sont bien boucler, soit la carte n’est pas tout à fait juste…

    enfin si les statistiques pouvais prédire les tremblement de terre ça serait merveilleux !!!

    • Hoko dit :

      Vous n’avez pas regardé l’extrait, car c’est justement ce qui est développé dans a première partie. (au sujet de la notion de risques, de statistiques et de principe de précaution)

      On ne peut peut-être pas prédire précisément un tremblement de terre, mais on peut établir une carte d’aléas précise. Ca s’appelle l’étude des risques naturels…

      C’est un peu comme le principe de la crue centenale ou millénale. On ne peut pas prédire quand elle va arriver, mais on sait qu’elle a statistiquement 1 chance sur 100 (ou 1 chance sur 1000 pour la millénale) de se produire chaque année. Donc dire qu’il y a 95% de chance qu’un tremblement de terre se produise dans les 3 ans, c’est peut-être mathématiquement incorrect, mais ce n’est pas rigoureusement faux.

    • laurent dit :

      je n’ai pas put regarder depuis le boulot :chut:

    • laurent dit :

      quand un événement a 1 chance sur 100 de se réaliser chaque année
      quand on est a la 100 eme année et qu’il ne c’est pas réalise, cette événement a toujours une chance sur 100 de se réaliser … au final un tremblement de terre est bien survenu mais sans conséquence grave. On à le droit d’être pour ou contre mais il faut rester objectif et se planquer derrière un sophisme de terreur n’aide pas à faire avancer…

      si on veux appliquer le principe de précaution il faudrait interdire l’alcool, la cigarette et la voiture, probablement la chimie, les satellites (il y a une chance infime que ça retombe sur quelqu’un)

  7. DarMan dit :

    « un tremblement de terre de magnitude 7 sur l’échelle de Richter au niveau de Fukushima entraînerait une situation « terrifiante », au-delà de l’imagination. »

    –> Ca tombe bien, s’est arrivé ce 25 octobre 2013
    http://www.france24.com/fr/20131025-seisme-magnitude-73-japon-tsunami-fukushima

    Pourtant rien à voir avec la catastrophe prédit par notre chercheur :/

    • Hoko dit :

      C’est ce qu’on nous dit, oui…
      Pour le coup, ce tremblement de terre a eu lieu à 370 kilomètres des côtes japonaises, ce qui est quand même assez éloigné et on imagine que le chercheur pensait plus à un tremblement de terre dont l’épicentre serait plus près de la centrale de Fukushima.

      Après, c’est sûr, il y a surement un peu de catastrophisme et de « marketing » dans les propos de David Suzuki, mais il n’y a que comme ça qu’on arrive à faire parler de la catastrophe dont tout le monde se fout aujourd’hui.

      Quitte à s’inonder d’articles de Presse, allez donc lire celui-ci: http://www.rue89.com/2013/08/21/meme-tepco-reconnait-fuite-radioactive-comme-accident-grave-245075

      Morceaux choisis:

      « Ce sont quelque 300 tonnes d’eau radioactive qui ont donc dégouliné en flaques et que des murets auraient dû contenir. »

      « les mesures de radioactivité atteignaient environ 100 millisieverts par heure. « Ce qui équivaut à cinq ans d’exposition pour un travailleur du nucléaire », a reconnu le porte-parole de la firme, qui a présenté ses excuses. Et 100 ans d’exposition annuelle pour un citoyen lambda ! »

      « Cela s’ajoute à l’eau qui continue de se déverser dans l’océan au rythme fou de 1 000 tonnes par jour en souterrain »

      « 40% des poissons pêchés autour de Fukushima sont déjà impropres à la consommation »

      Mais vous avez raison, on est trèèèèèèès loin de la catastrophe…

  8. Hoko dit :

    C’est quand même dingue le scepticisme ambiant qui règne sur la Toile à propos de Fukushima. Si le même accident avait eu lieu en France, vous seriez les premiers à tenter de fuir à l’autre bout du monde pour ne pas être exposé aux radiations…

    Il faut donc en croire le proverbe, loin des yeux, loin du coeur pour le plupart des gens.

    • laurent dit :

      on peu argumenté pour ou contre
      mais il faut le faire honnêtement sans jouer sur la peur des gens

  9. Tim dit :

    Non ! Distinguer les discours exagérément alarmistes de la réalité scientifique n’est pas un exercice délicat, il suffit d’interroger un (ou plusieurs) spécialiste du sujet, ce que vous auriez dû avoir fait ! Ou de poser la question (chacun peut le faire facilement) sur le site de l’Observatoire Zététique (La Zététique se présente comme une méthode de recherche fondée sur le doute et la vérification des informations).
    Pour mieux comprendre comment fonctionne le monde scientifique (chose importante dans notre société) je vous conseil cet article très intéressant sur « Comment se crée la connaissance scientifique »: http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1411 et usez de votre esprit critique quand des médias (par exemple ce site) utilisent des informations sensationnelles (mais fausses) pour  » se créer un véritable fonds de commerce » (comme ils le disent si bien, plus haut) !
    Et si vous continuez à croire cet article : rendez-vous dans trois ans !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.