[Monuments du monde] Royale, mais sans roi ; 400 ans, mais sans rides

qui-suis-je-place-des-vosges2

QUI SUIS-JE ?
(Version longue)
Rectangle de 140 x 127 mètres pour une surface de 18.000 mètres carrés, entouré de bâtiments à façades presque identiques, avec un jardin en son centre orné par la statue du roi Louis XIII, je suis la plus ancienne place de Paris.
Mon Roi fondateur m’a voulu lieu de fêtes et de promenades pour les Parisiens, à l’écart de l’agitation de la ville.
Mes 36 pavillons : 9 par côté, intègrent au centre sud le Pavillon du Roi et au centre nord, celui de la Reine, tous les deux surélevés par rapport aux autres, majesté oblige.
Ces pavillons sont en briques encadrées de pierres blanches et reposent sur une suite d’arcades formant galeries. J’y abrite des magasins, mais surtout les entrées des logements. Ils comprennent deux rangées de hautes fenêtres surmontées de combles recouverts d’ardoise.

Si je n’ai pas pris beaucoup de rides au travers des siècles et n’ai jamais été reconstruite, je dois reconnaître, noblesse oblige, que j’ai tout de même quelques défauts :
Observez-moi bien : vous remarquerez que si toutes les façades des pavillons se ressemblent, elles ne sont pas totalement identiques. Cela fait partie de ma coquetterie : elles n’ont pas toutes la même largeur qui peut varier jusqu’à 1,50 m pour une moyenne de 15 m, cela étant dû aux dimensions des terrains sur lesquels elles ont été bâties. De même les dimensions de mes arcades varient quelque peu.
Les fenêtres des combles ne sont pas toutes symétriques et peuvent varier selon les bâtiments.
Mes balcons peuvent couvrir une, deux, voire quatre fenêtres et comporter des ferronneries d’époques différentes.
Par endroits les briques sont des peintures sur plâtre en trompe l’œil avec, en conséquence, une couleur quelque peu différente.

Parcourez-moi
 : Parcourir mes galeries va vous réserver quelques surprises !
Vous ne trouverez que 28 numéros pour les 36 pavillons (des numéros sont décalés du fait que certains hôtels particuliers se sont parfois étendus sur les pavillons voisins),
vous repérerez au n°1 le Pavillon du Roi, comme il se doit, la figure de mon roi côté jardin et son monogramme côté rue, bien qu’il n’ait jamais occupé cet endroit,
à l’opposé au n°28 (le dernier), le Pavillon de la Reine, un médaillon au dessus de l’arcade centrale porte l’emblème de ma reine : le soleil,
l’aile nord (côté Pavillon de la Reine) laisse passer deux rues et se trouve séparée de l’ensemble des bâtiments. Elle déborde en fait ma place d’une rangée de fenêtres sur la gauche et de 3 rangées sur la droite. Je crois bien me souvenir qu’en ces deux points ont existé deux autres pavillons chevauchant ces rues.

Tant de grands noms s’attachent à chacun de mes hôtels particuliers (dont vous ne voyez au final que les façades) que je n’en citerai que quelques uns :
– au n°1 bis à la droite du Pavillon de mon Roi, en le regardant depuis la place, naquit en 1626 la marquise de Sévigné qui y a écrit une partie de ses « Lettres »,
– sur la gauche, côté pair, au n°6, Victor Hugo se rappellera à votre bon souvenir, y ayant séjourné entre 1832 et 1848.
– l’actrice Rachel a habité au premier étage du n°9 (1856-58) actuellement siège de l’Académie d’Architecture,
– plus récemment, DSK a habité ici au n° 13 et Jack Lang, ancien ministre de la culture et initiateur de la fête de la musique, au n°17.

Pour terminer cette rapide visite, j’ajouterai que j’abrite de nombreux appartements souvent très vastes, mais beaucoup ont été également morcelés en petits lots pour pouvoir être loués,
Si vous souhaitez me quitter de façon moins classique que vous n’êtes entré, filez sur le n° 7 : une porte vous mènera dans un jardin, arrière d’un Hôtel célèbre, celui de SULLY, qui lui-même donne sur une rue très passante.

J’espère vous avoir donné envie de venir me rendre visite.

C’EST PAS FINI
Vous m’avez donc repérée ?
Non ? Alors je vous donne encore quelques précisions historiques :
Mon roi fondateur est bien évidemment Henri IV, ça vous vous en doutiez.
Je fus construite sur l’ancien emplacement de la « Maison Royale des Tournelles » où ont séjourné plusieurs rois de France. Juste avant ma construction, mon terrain servait de marché aux chevaux et les parties boisées étaient un véritable repère de brigands.
L’on profita de mon inauguration en avril 1612 sous le nom de « Place Royale » pour annoncer le mariage de Louis XIII avec Anne d’Autriche. Un grand carrousel, dit « des chevaliers de la gloire », y fut présenté.
Dès cette époque, je fus fréquentée par l’aristocratie et la riche bourgeoisie, mais aussi par les voleurs et malfrats de tout genre. Je devins aussi un lieu de jeux d’argent et de prostitution.
J’ai vu édifier une première statue équestre de Louis XIII par Richelieu en 1639, mais celle-ci fut détruite à la Révolution. La statue actuelle date de 1829.
L’emblème du soleil au dessus de l’arcade centrale du Pavillon de la Reine est celui des Médicis, Henri IV ayant épousé Marie de Médicis en seconde noces en 1600.
J’ai une « petite sœur », née en même temps que moi, à Charleville-Mezières dans les Ardennes: la place DUCALE.

SOLUTION DE l’ÉNIGME
J’ai changé plus de 8 fois de noms depuis ma naissance. Après avoir été baptisée « PLACE ROYALE » jusqu’à la Révolution et reçu quelques noms éphémères tels que « Place des Fédérés » et « Place de l’Indivisibilité », je suis devenue, mais oui, « PLACE DES VOSGES » en 1800, en l’honneur du département des Vosges qui fut le premier à avoir acquitté à ce moment-là ses contributions à l’état. Ces deux noms alterneront en fonction des régimes en place et je redeviendrai finalement Place des Vosges en 1870.

qui-suis-je-place-des-vosges-solution

[Devinette proposée par un lecteur du site qui souhaite pour le moment rester anonyme… Merci à lui !]

____________________________________

Vous avez aimé cet article ? Alors j'ai besoin de vous ! Vous pouvez soutenir le blog sur Tipeee. Un beau geste, facile à faire, et qui permettra à EtaleTaCulture de garder son indépendance et d'assurer sa survie...

Objectif: 50 donateurs
Récompense: du contenu exclusif et/ou en avant-première

Je vous remercie pour tout le soutien que vous m'apportez depuis maintenant 5 ans, amis lecteurs!
Djinnzz

PS: ça marche aussi en cliquant sur l'image juste en dessous ↓↓↓↓

Spritz92

Amateur d'Histoire et de Paris

Vous aimerez aussi...

2 Réponses

  1. Jerome dit :

    Concept toujours aussi sympa 🙂

    • Aa dit :

      J’y passe au moins une fois par mois et je n’avais jamais remarqué tous les détails dont vous parlez lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.