Le test de Rorschach : du rififi au pays des psys

Avatar

Djinnzz

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture

Vous aimerez aussi...

14 Réponses

  1. Avatarjean dit :

    Le fait que ce test soit ancien permet effectivement d’avoir une grande quantité de données, mais cela doit aussi générer des biais, non? J’ai du mal à croire qu’en 1921 une majorité de gens voit un biker en regardant la planche IV…
    Merci pour vos articles !

    • AvatarDjinnzz dit :

      Oui, les réponses évoluent au fil des générations !
      Les réponses ne sont pas les mêmes non plus entre un Américain, un Français ou un Japonais… ou entre un homme et une femme…
      Elles dépendent également du niveau d’étude, du milieu social, etc.

      C’est aussi pour cela que les livres de cotations sont si épais, et le test si compliqué à analyser 🙂

  2. AvatarJiji dit :

    Le clip de Crazy utilisant le principe de Rorschach pour un visuel très réussi :

  3. AvatarStew dit :

    Ce boulot de dingue pour les montages photos… Notamment pour les captures écran Facebook…
    Vous êtes un grand malade !!!

  4. Avatarpascale dit :

    Le test de l’arbre, moi je veux bien.
    Mais ça aurait été plus sympa avec des bites, non ?

    • AvatarJP dit :

      « Maintenant, prenez cette feuille et dessinez-moi une bite. »

      J’imagine d’ici la tête du candidat…
      😀

  5. AvatarPierre dit :

    Vous écrivez :
    « Par exemple, un kob élevé (kob pour « kinesthésie d’objet » – lorsque le sujet mentionne qu’un objet est en mouvement sur la planche) montre une tendance à l’impulsivité »

    Comment on en arrive à une telle conclusion ?
    Merci

    • AvatarDjinnzz dit :

      C’est très simple, encore par analyse statistique !
      Sur un grand nombre de patients, on remarque que ceux qui ont tendance à visualiser des objets en mouvement sur les planches ont une tendance à l’impulsivité.
      En extrapolant, on en arrive, statistiquement, à cette conclusion…

      Bien sûr, le sujet est éminemment plus complexe puisque les praticiens étudient toutes les facettes de la personnalité d’un patient, et non seulement une seule caractéristique…

      Mais il faut bien comprendre que le test de Rorschach est purement empirique !

  6. AvatarEsth dit :

    Je suis moi-même ce que vous appelez une « psy »…
    L’article est bien sûr très réducteur, mais vous le dites vous-mêmes, il faut plusieurs années d’apprentissage (en fait, 1 an ou 2 suffisent en fonction des facs) et ce n’est pas un article de quelques centaines de mots qui peut à lui seul tout expliquer.

    Les grandes lignes y sont, ça démystifie un peu le tout, c’est bien.

    Comme tout spécialiste, certains raccourcis me font bondir, mais c’est le propre de la littérature « grand public » que de rester accessible.
    Contrairement à certains de mes confrères, je trouve la démarche louable et, si cet article peut inciter certaines personnes à franchir la porte d’un cabinet, je dis pourquoi pas !

    Et merci pour la découverte de Vergiberation… Comme quoi, certains de mes collègues sont un peu givrés… c’est bien (référénce aux articles de fond sur les piercings intimes, ou sur tous articles à connotation « sessouelle » à se rouler par terre ! 🙂

    • AvatarDjinnzz dit :

      Merci beaucoup pour votre retour !
      Traiter ce genre de sujet est toujours très compliqué car, en général, les spécialistes veillent au grain et vous tombent dessus à la première occasion !

  7. AvatarJean dit :

    Je ne suis pas psychologue, et je suis content de pouvoir avoir accès à ces infos sur le test du Rorschach qui était jusqu’à présent très mystérieux pour moi…
    Ceci dit, je peux comprendre les réactions négatives de la profession… En diffusant ce genre d’infos, on met fin au culte du secret et c’est un peu de leur gagne-pain qui part en fumée…
    Les réactions corporatistes de ce genre sont parfaitement normales, mais je reste convaincu que les arguments donnés pour ne pas diffuser les planches ne sont pas de très bonne foi…

  8. Avatarbranko dit :

    salut à tous

    toujours très intéressant

    Ah Rorschach… mon personnage préféré des Watchmen… Il y fait d’ailleurs le test…

    Moi j’ai toujours trouvais ce test étrange, se baser sur des statistiques pour juger une personnalité unique, je trouve cela tendancieux au possible, après tous, vous pouvez être très rêveur et voir des papillons partout mais être un assassin quand même…

  9. AvatarELMEZ dit :

    Bonjour,

    Je cherche un psychologue qui sait faire et interpréter le test de Roschach,

    Merci de m’orienter vers un ou plusieurs psychologue expérimenté en région parisiennne,

    Vous pouvez me répondre par mail,

    Bien à vous,

    M ELMEZ

  10. AvatarAnonyme dit :

    On m’a fait passée ce test quand j’étais hospitalisée pour dépression à 17 ans…
    Pour m’amuser, sur l’une des images, j’avais dit à la psy que je voyais deux homosexuels en train de faire l’amour lol

    Que va-t-on en conclure ? Que je suis obsédée par le sexe ?
    Et pourtant c’est tout l’inverse : je suis asexuelle… (à ne pas confondre avec « asexuée », merci).

    Pour moi, ce genre de tests n’a pas de valeur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.