Le Mot de Cambronne

Pierre Cambronne (1770 – 1842) est un général d’empire qui s’est illustré durant les guerres napoléoniennes. Très fidèle à son Empereur Napoléon Ier, il demande à le suivre sur l’île d’Elbe et participe naturellement à son retour sur le devant de la scène durant ses fameux Cent-Jours.

– J’y comprends rien! C’est quoi, ça, les Cent-Jours?

– Tu ne le sais peut-être pas, mais Napoléon s’est fait une première fois exiler sur l’île d’Elbe, située entre la Corse et l’Italie.

– Euh… Non, je savais pas…

– Moins d’un an plus tard, il organise son retour triomphal en France. Cent jours après, il est de nouveau défait à la bataille de Waterloo…

– Ah, ouais! Waterloo, je connais!! Mais, je croyais, que c’était une chanson de disco, non?

– Aïe aïe aïe… Parfois, ton inculture me fait très peur, Kevin!!!

C’est lors de la bataille de Waterloo, en 1815, que le général Cambronne rentre dans l’histoire. Son armée est en pleine déroute, et le général ennemi, Colville, le somme de se rendre. Il lui répond alors avec panache:

La garde meurt mais ne se rend pas !

Colville insiste encore, et Cambronne lui lâche alors un magnifique: « Merde »! C’est ainsi que ce mot très grossier rentre dans la légende sous le nom de « Mot de Cambronne ».

Les Anglais respectent ce général courageux. Ils ne le tuent pas, et Cambronne mourra bien plus tard, en 1842.

Pour la petite histoire, j’ai appris l’existence du « mot de Cambronne » en lisant une pièce de théâtre du même nom de Sacha Guitry. Comme tout ce qu’a écrit Guitry, cette pièce est un régal et je vous la recommande chaudement!

– Ouais, ça a l’air pas mal. Mais moi, je préfère Twilight.

– Ta gueule, Jessica!!!!

Pour approfondir…

____________________________________

Vous avez aimé cet article ? Alors j'ai besoin de vous ! Vous pouvez soutenir le blog sur Tipeee. Un beau geste, facile à faire, et qui permettra à EtaleTaCulture de garder son indépendance et d'assurer sa survie...

Objectif: 50 donateurs
Récompense: du contenu exclusif et/ou en avant-première

Je vous remercie pour tout le soutien que vous m'apportez depuis maintenant 5 ans, amis lecteurs!
Djinnzz

PS: ça marche aussi en cliquant sur l'image juste en dessous ↓↓↓↓

Djinnzz

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture

Vous aimerez aussi...

6 Réponses

  1. rochdi dit :

    Merci pour ces infos, relatant l’historique du nom de la place du 15eme. Entant que futur taxi et amoureux de Paris, je trouve que tu as une bonne culture générale, tu ferais un bon prof particulier pour se préparer a l’uv4. J’habite sur paris donc si t’a un peu de temps pour partager tes connaissances. Tu as mon email.

    • JeanZ dit :

      Lol pas sur que Djinnzz ait envie de devenir chauffeur de taxi 😉
      Blague à part, il y a une épreuve de culture générale à l’ examen de chauffeur de taxis? 😯
      Parce que c’est pas pour dire, mais les quelques fois où j’ ai pris le taxi, les chauffeurs n’avaient pas l’air d’etre des foudres de guerre! 😛

  2. Jean-Phi dit :

    Sacrilège! TOUS les articles parlant du mot de Cambronne ne le mentionne jamais explicitement. C’est ça la beauté du texte!

    En écrivant ce vilain mot de 5 lettres, l’anecdote perd de sa saveur je trouve (mais je chipote :grin:)

    • Djinnzz dit :

      Oui, effectivement! Je me rappelle avoir lu il y a quelques années tout une pièce de théâtre (en un acte) de Sacha Guitry sur le mot de Cambronne.
      Madame Cambronne entend parler out le monde autour d’elle d’un « mot » qu’aurait prononcé son mari, mais la malheureuse ne comprend pas de quel mot il s’agit bien sûr!

      Je ne savais pas à l’époque de quel mot il s’agissait, et j’étais très frustré à la fin de ma lecture que l’auteur ne me l’ait pas dévoilé!

  3. Bernard dit :

    En cherchant sur le web, j’ai trouvé ce bon mot de Tristan Bernard et je vous le propose pour votre amusement :
    « Cambronne, on y pense avec peine,
    Ne se montra pas bien français :
    Crier aux ennemis le mot qui porte veine,
    C’était fatalement assurer leur succès. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.