[Analyse Echecs] Sa plus belle partie selon Kasparov

Djinnzz

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture

Vous aimerez aussi...

8 Réponses

  1. Blinis dit :

    Une partie de dingue!
    Le sacrifice de la tour simplement pour avoir une meilleure position est magnifique.
    A ce niveau, c’est dur à suivre et on ne comprend que plusieurs coups plus tard l’intérêt d’une action d’un des deux joueurs. Du grand art!

    • ChessAndMate! dit :

      Les 3 premiers coups, j’arrive à suivre. Après, ça devient trop compliquer pour moi!

  2. MarineKingPrime dit :

    Yes! Des échecs sur mon site préféré 😎

  3. Bernie dit :

    C’est décidé, aujourd’hui j’étale ma culture sur mon site préféré.

    Le jeu d’échecs est vieux de plusieurs siècles. Les premières traces de ce jeu remontent à 3000 ans avant notre ère, en inde. Ensuite, il a fait son chemin à la Perse, aux arabes, puis à l’Europe. « Shah » est le titre du monarque persan, et automatiquement le roi des échecs a été appelé le Shah.

    Pour gagner aux échecs, vous devez vaincre le roi en l’attaquant et en le rendant incapable de bouger. C’est ce qu’on appelle « échec et mat ». Cette expression vient en fait de « Shah Mat » qui signifie « Le roi est vaincu ». Mat est un mot persan pour dire « vaincu », « impuissant », ou « paralysé ».

    Cependant, des millions de passionnés d’échecs pensent que « échec et mat » vient de l’expression arabe « al cheikh mat » qui signifie « Le roi est mort ».

  4. Gabriel dit :

    Je n’ai pas compris. Pourquoi il a abandonner.

    • Djinnzz dit :

      A ce niveau, dame contre tour en fin de partie gagnera toujours!

  5. joe23 dit :

    C’est passionnant, même s’il faut un sacré niveau pour apprécier la qualité des coups joués!

  6. branko dit :

    J’avoue (honte sur moi) n’avoir jamais eu la patience pour ce jeu et pourtant j’envie ceux y sont maître, car quel esprit affuter, quelle capacité d’anticipation et quel logique il faut pour gagner. comme j’aimerais avoir ce genre d’esprit…

    sinon s’il abandonne c’est qu’aux échecs comme dans la vie, on peut bien céder une tour, mais non la dame (Heu…Rivarol je crois :)).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *