Le suicide râté de Chamfort

Nicolas Chamfort

S’il est un homme rendu plus célèbre par sa mort que par sa vie, c’est bien lui! Il faut dire que Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort incarne à merveille l’exemple-type du suicide râté… Il y aura pourtant mis toute son énergie, le pauvre!

Durant les temps troubles post-révolutionnaires, Chamfort a le malheur de se réjouir publiquement de la mort de Marat. Grossière erreur! Ni une, ni, deux, il est dénoncé par l’un de ses proches et est envoyé illico presto au fin fond d’une geôle sordide. Allez savoir pourquoi, les autorités compétentes – l’effroyable Comité de sûreté générale – décide de le libérer au bout de deux jours seulement d’emprisonnement. Il n’en reste pas moins surveillé très étroitement… Faut dire aussi que le bougre s’est amusé à publier ce genre de poèmes, où il exprime sa nostalgie de l’Ancien Régime:

Temps heureux où chacun ne s’occupait en France

Que de vers, de romans, de musique, de danse,

Des prestiges des arts, des douceurs de l’amour!

Le seul soin qu’on connût était celui de plaire,

On dormait deux la nuit, on riait tout le jour,

Varier ses plaisirs était l’unique affaire.

Y’en a qui se sont faits couper la tête pour moins que ça!

Quelques semaines plus tard, donc, il apprend qu’il a de fortes chances de retourner en prison. Non! Trop, c’est trop! Notre poète ne supportera pas d’être de nouveau arrêté et incarcéré. Dans son désespoir, il ne voit qu’une seule solution: se donner la mort.

Mais, de ses propres aveux, Chamfort n’a jamais été très adroit de ses mains, et il en fera les frais bien malgré lui. La mort dans l’âme, il s’enferme dans son bureau, s’empare de son pistolet, le pointe à quelques centimètres de son visage et tire.

La détonation retentit.

Hélas pour lui, la balle dévie légèrement de sa trajectoire, lui arrachant seulement le nez et la moitié de la mâchoire. Plus déterminé que jamais à rejoindre l’autre monde, ce « contretemps » ne le décourage pas le moins du monde: il s’empare maintenant du premier objet qui lui tombe sous la main, son presse-papier. Et voilà notre pauvre Chamfort qui tente désespérément de se trancher la gorge armé de sa ridicule lame! On s’en doute, il n’y gagne que quelques entailles, pas de quoi le faire trépasser.

Sa détermination ne faiblit pas pour autant! Faisant sienne la devise des Shadoks « plus ça rate, plus ça a de chances de réussir », toujours muni de son arme de fortune, il tente de s’ouvrir la poitrine, sans plus de résultats… À bout de force, il se taillade enfin les jarrets, perdant une quantité effroyable de sang.

Mais quand ça veut pas, ça veut pas! Une heure plus tard, il est retrouvé par son valet dans une mare de sang mais toujours vivant. Passant dans les mains adroites d’un chirurgien, il est tiré d’affaire… du moins pour le moment.

Quelques semaines après son suicide râté, Chamfort apprend avec joie que toutes les charges retenues contre lui sont abandonnées. Le voilà libre comme l’air! Défiguré, mais libre! Hélas, il ne jouira pas longtemps de sa liberté retrouvée: quelques mois plus tard, il mourra d’une vilaine maladie de peau qu’il aurait attrapée en troussant une demoiselle à l’hygiène douteuse.

Y’as vraiment des mecs qu’ont pas de bol, dans la vie!

Pour approfondir…

____________________________________

Vous avez aimé cet article ? Alors j'ai besoin de vous ! Vous pouvez soutenir le blog sur Tipeee. Un beau geste, facile à faire, et qui permettra à EtaleTaCulture de garder son indépendance et d'assurer sa survie...

Objectif: 50 donateurs
Récompense: du contenu exclusif et/ou en avant-première

Je vous remercie pour tout le soutien que vous m'apportez depuis maintenant 5 ans, amis lecteurs!
Djinnzz

PS: ça marche aussi en cliquant sur l'image juste en dessous ↓↓↓↓

Djinnzz

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture

Vous aimerez aussi...

11 Réponses

  1. Julie dit :

    Le pauvre mec, il a bien reçu, c’est vrai.
    Il ne faisait pas bon soutenir l’Ancien Régime dans les années 1790…

  2. Colin dit :

    Je confirme, c’est bien une VDM 😉

  3. JuJu dit :

    C’est vraiment une super initiative ce site.
    J’adore lire les anecdotes que vous racontez, ça permet de s’instruire tout en douceur. SI je vous avais connu quand j’étais encore collégien ou lycéen, je suis sûr que j’aurais eu de meilleures notes parce que l’histoire et la géographie m’aurait plus intéressé.

    Réviser son bac ne se limite pas à apprendre des dates par coeur pour les recracher le jour J. Mais ça, je l’ai compris que bien trop tard, hélas… Que de temps de perdu!
    J’espère que j’arriverai à combler mes lacunes grâce à vous (je vois qu’il y a plus de 400 articles parus, j’ai de quoi faire. lol

    Juste par curiosité, vous êtes prof? Quelle profession avez-vous? Ca vous demande du temps d’écrire sur ce site?Je sais la curiosité est un vilain défaut mais vous n’êtes pas obligés de me répondre. lol

  4. Djinnzz dit :

    Merci JuJu pour tous ces compliments!
    Non, je ne suis pas prof! je suis ingénieur en travaux publics.
    Et oui, ce site me demande beaucoup de temps (en moyenne, 2 heures par article) mais l’écriture est avant tout une passion… quand on aime, on ne compte pas! 🙂

  5. euh ben non, j'suis personne dit :

    Ah euh juste : j’ai déjà vu dans plusieurs articles l’orthographe « raté ». Ça ne serait pas plutôt « raté » sans le ^ ?
    Mais super site et super article Hein 😉

  6. euh ben non, j'suis personne dit :

    Zut ! Morbleu ce correcteur ! J’ai bien entendu voulu dire « râté » 😯

  7. Clémentine dit :

    alors là il serait à coté de moi je lui ferai un câlin tellement j’ai pitié de lui 😕

  8. Stéphane B. dit :

    « S’il est un homme rendu plus célèbre par sa mort que par sa vie, c’est bien lui! » oO
    Il est toujours assez triste de faire le mal en croyant faire le bien. « L’enfer est pavé etc. » Transmettre une approximation tendancieuse des faits au lieu de leur réalité pour s’attirer une piètre attention. Quelques clics un peu paresseux ne suffiront jamais à remplacer de vraies lectures.
    Chamfort est un des grands révolutionnaires. Un proche ami de Mirabeau. Et même révolutionnaire un peu avant l’heure. Larguant dès les premiers signes de grand bouleversement à venir tous ses contacts aristocratiques de mondain lettré et se libérant de ses diverses pensions versées par de nobles admirateurs, pour gagner, libre de toute chaîne enfin, le combat au coeur même des Arcades du Palais-Royal, là où tout bouillonnait. Il n’était pas un noble. L’enfant naturel d’un chanoine probablement, et d’une dame de compagnie. Et s’il a tenté de se suicider, ce n’est pas par peur et lâcheté, mais avec courage, avec honneur, pour ne pas se laisser juger à mort par les traîtres de la Révolution : Robespierre et co… A la mort de Marat il s’est écrié : « Le Roi Marat est mort ! » Evidemment que ça lui a causé quelques problèmes… Il était surveillé, réputé dangereux par le nouveau pouvoir abusif. Il était dans l’ombre mais bien plus influent et puissant que Mirabeau. Il écrivait même les discours (parfois) de ce dernier. Alors dire qu’il est plus connu pour ce dernier geste… Il aura laissé cet extraordinaire livre : « Produits de la civilisation perfectionné », plus diffusé sous le nom de « Maximes et pensées, caractères et anecdotes ». Livre de chevet de beaucoup de grands philosophes : Schopenhauer, Camus, Nietzsche… Fort apprécié par Chateaubriand, Schlegel, Cioran… Certes ses vers et ses drames ne sont pas ses plus grandes réussites, mais sa pensée, ces fragments (environ 1400) qu’il nous a laissés sont, dans un style merveilleux, incisif, le summum de l’esprit français de son époque, à la fois lucides et sans pitié et à l’humour brutal et brillant. Le résultat d’une observation de premier ordre.
    Et puis même avec son visage esquinté, il a continué à amuser jusqu’à la fin son entourage par son talent et sa grande aptitude à l’autodérision, qualité rare chez un penseur de cette époque. Un pessimiste mais excessivement porté par la vie. Désolé si je suis un peu dur avec vous au début, mais ne véhiculons pas, svp, une image galvaudée de cet écrivain à l’oeuvre si profonde et jubilatoire. Une VDM comme ça, je prends… SB.

  9. Saleh dit :

    Je respecte ma réponse de Stéphane B. Car le commentaire de Djinnz est du style populeux, anecdotique et fortement superficiel. Juste pour amuser la galerie.

  10. Saleh dit :

    Je respecte la réponse de Stéphane B. Car le commentaire de Djinnz est du style populeux, anecdotique et fortement superficiel. Juste pour amuser la galerie.

  11. Issal Saleh dit :

    Je respecte la réponse de Stéphane B. Car le commentaire de Djinnz est du style populeux, anecdotique et fortement superficiel. Juste pour amuser la galerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.