La révolte des Maillotins

La révolte des Maillotins

On continue notre parcours des faits marquants de la guerre de Cent ans avec cet épisode assez peu connu.

Le roi Charles VI arrive au pouvoir en 1380 après la mort de son père Charles V, dit Charles le Sage. Manque de bol, les caisses sont vides, son prédécesseur ayant eu la bonne idée d’abolir les fouages, sorte d’ancêtre de l’impôt sur le revenu.

Pour renflouer les caisses du royaume, Charles VI prend la décision de rétablir cet impôt. On s’en doute, cette politique est très impopulaire! Le roi a alors à peine 13 ans et on peut légitimement se demander s’il prend la pleine mesure des conséquences de sa décision… Car très vite, il doit faire face à une révolte populaire: dès mars 1382, à Paris notamment, les émeutiers tuent les collecteurs d’impôts à l’aide de lourds maillets de plomb.

– Armés de maillets… d’où le terme de révolte des Maillotins… Logique.

– Mais sais-tu d’où proviennent ces fameux maillets, Kevin?

– Euh… non.

Ils sont stockés à l’hôtel de ville et permettent normalement en temps de guerre aux défenseurs de la ville, sur les remparts, de frapper les assaillants.

La même année, le 27 novembre 1382, les troupes françaises remportent une victoire éclatante face à l’armée flamande lors de la Bataille de Roosebeke. Ouf! Enfin une petite bulle d’oxygène après les défaites cinglantes de l’Écluse et de Crécy! Victorieux, Charles VI peut rentrer sur Paris à la tête de son armée et a enfin les mains libres pour réprimer comme il se doit les dissidents.

Victoire française lors de la Bataille de Roosebeke

Victoire française lors de la Bataille de Roosebeke (Chroniques de Jean Froissart, milieu XVe siècle)

La révolte des Maillotins durera ainsi quelques mois avant que le pouvoir royal ne parvienne à reprendre la situation en main. Bien sûr, le Roi ne montre aucune faiblesse et châtie sévèrement les meneurs (point besoin de guillotine à l’époque pour couper les têtes par centaines!)

Et l’impôt est remis en place, comme prévu. Ce n’est quand même pas une bande de pécores qui vont imposer leur volonté au roi de France!

L’Info du Jour qui te permet de briller en société

Charles VI est également connu sous le nom de Charles VI le Fol. A partir de l’année 1392, il est en effet souvent pris de coups de folie. Les historiens pensent qu’il était atteint d’une sorte de schizophrénie. Une des conséquences, sans doute, de la consanguinité chronique de la lignée royale!

Cette folie l’empêche de gouverner correctement… Privée d’arbitre, la guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons fait rage. Les Anglais en profitent évidemment pour asseoir leur domination sur la France. Il faudra l’arrivée d’une certaine Jeanne d’Arc pour remettre l’armée française sur de bons rails!

____________________________________

Vous avez aimé cet article ? Alors j'ai besoin de vous ! Vous pouvez soutenir le blog sur Tipeee. Un beau geste, facile à faire, et qui permettra à EtaleTaCulture de garder son indépendance et d'assurer sa survie...

Objectif: 50 donateurs
Récompense: du contenu exclusif et/ou en avant-première

Je vous remercie pour tout le soutien que vous m'apportez depuis maintenant 5 ans, amis lecteurs!
Djinnzz

PS: ça marche aussi en cliquant sur l'image juste en dessous ↓↓↓↓

Djinnzz

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture

Vous aimerez aussi...

3 Réponses

  1. Bernard dit :

    Une bonne petite révolution de derrière les fagots… n’est-ce pas au fond ce qui manque à la France? (et à l’Europe) 😯
    Quand on voit les nouveaux chiffres de chômage de l’Espagne (26% de la population, c’est effrayant – et ce n’est pas Babybel Ier qui parviendra à redresser la barre de notre côté), on n’est pas loin d’une nouvelle implosion en bonne et dûe forme.
    Quelque chose me dit que les collecteurs d’impôts (quel qu’ils soient) seront une fois de plus pris pour cibles… peut-être pas avec des maillets de plomb, cette fois.

  2. Ouit45 dit :

    Bernard: le chômage explose certes en Europe, mais il n’empêche que le niveau de vie des pays Occidentaux (France, Espagne,… que vous évoquez) reste élevé.
    Un « pauvre » chez nous vit en appartement avec écran plat, abonnement au câble, un abonnement pour la retransmission des matches de foot et un Samsung Galaxy S3 (ou équivalent) en poche. Tant que le peuple aura un niveau de vie décent, aucune chance pour qu’il prenne le risque de se révolter. (on sait ce qu’on perd, on ne sait pas ce que l’on va gagner comme dit le dicton populaire)
    La révolte des Maillotins a eu lieu en un temps (Moyen-Age) où, je le rappelle, l’espérance de vie n’excédait pas 40 ans pour les petites gens, où on travaillait comme un forcené toute sa vie, où les seigneurs du coin avaient tout pouvoir sur leur population, etc…

    Pas sûr donc que la comparaison entre une telle époque et la nôtre tienne vraiment la route, non? 😕

  3. Maverick dit :

    Oui, comparer la situation actuelle avec des épisodes du Moyen-Age est toujours un exercice hasardeux.
    Evitons de faire dire à l’Histoire ce qu’elle ne dit pas.

    Je vois qu’il y a pas mal de contenus sur la guerre de cent ans. Je m’en vais lire tout ça de ce pas 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.