Quand les Vikings faisaient régner leur loi en France

"Les lois se taisent au bruit des armes et de la trompette guerrière" - Gilbert d’Amstel

10
partages
Arts
10
partages
Arts
, le 2/11/2013

Un viking pas content

Le Grand Charlemagne meurt en 814 à la tête d’un immense empire. Que de terrains (et de maîtresses…) il a conquis durant son glorieux règne! Pourtant, il est un sujet où il a déconné royalement (ou plutôt devrais-je dire impérialement): celui de sa succession. À la mort de l’empereur, ses héritiers se déchirent et le territoire qu’il a acquis au fil de son épée s’effrite peu à peu.

Un peuple en particulier profite de cette situation: les Vikings! Une vingtaine d’années après la mort de Charlemagne, voilà ce peuple guerrier qui multiplie les incursions dans les terres normandes. Aidés par des navires révolutionnaires capables à la fois d’affronter les orages violents de la haute mer et de naviguer paisiblement sur les fleuves et les rivières (les fameux drakkars), ils sèment la terreur parmi toute la population.

Le pouvoir royal, déchiré par des luttes intestines, ne peut intervenir et protéger le peuple… qui cherche donc la protection des seigneurs locaux. Nous assistons en direct à la dissolution de l’autorité royale et aux prémices de la féodalité! Et tout ça à cause de ces putains de Vikings!

Rouen (841), Nantes (843), Tours (844), Paris (845), Chartres… les pillages et les viols se multiplient. Mais que fait le roi de France? Les troupes royales sont certes lancées contre l’ennemi, mais elles ont deux principaux handicaps: leur manque de mobilité (allez donc parcourir la campagne avec une armure de 50 kilos sur le dos et vous comprendrez de quoi je parle!) et leur manque de discipline légendaire (Ben quoi? je rentre dans le tas et je tape sur tout ce qui bouge, c’est déjà pas mal, non?). Aussitôt qu’ils voient l’armée franque se rassembler et devenir un peu trop menaçantes, zou! les Vikings remontent dans leurs drakkars et vont piller tranquillement quelques dizaines de kilomètres plus loin. Et le manège peut continuer longtemps…

L'expansion Viking

L’expansion Viking, carte créée par Max Naylor

Résultat: pendant près de 50 ans, les Francs se prennent dérouillées sur dérouillées et sont obligés de payer régulièrement de lourds tributs pour tenter de stopper les destructions des hommes et des cités. Les Vikings, tout le monde commence à en avoir sérieusement ras la casquette!

Le 24 novembre 885, les Vikings passent à la vitesse supérieure et assiègent une nouvelle fois Paris. Cette fois, ils ne lésinent pas sur les moyens: 800 drakkars et plus de 20.000 hommes sont déployés! Le comte Eudes ne s’en laisse pas conter pour autant. En véritable chef de guerre, il prend la tête de l’armée et appelle le roi Charles le Gros à lui envoyer des renforts. Ce dernier répond à l’appel bien timidement… À peine voit-il l’armée ennemie qu’il prend peur et tente de négocier tant bien que mal. Il leur propose une importante somme d’argent pour qu’ils cessent leurs incursions dans le Royaume. Eh, mec, ton ancêtre, c’est Charlemagne, et lui n’aurait certainement pas baissé sa culotte comme tu viens de le faire!

Le comte Eudes au siège de Paris - Il est pas là pour rigoler!

Le comte Eudes au siège de Paris – et il est pas là pour rigoler! (François Guizot, 1883)

Pas de bol pour le gros Charles, les Vikings empochent l’argent, lèvent le siège de Paris… et se dirigent tout droit vers la Bourgogne qu’ils mettent à sac! Eh oui, un Viking peut être très fourbe quand il veut…

La décision de Charles III le Gros est très mal acceptée par ses contemporains et leur réaction ne se fait pas attendre: il est destitué par les seigneurs du Royaume quelques mois plus tard lors de la diète de Tribur. Et devinez qui est élu roi des Francs à sa place? Le comte Eudes, bien sûr, celui-là même qui voulait en découdre l’épée au poing contre les Vikings!

Pas de bol pour le gros Charles, les Vikings empochent l’argent, lèvent le siège de Paris… et se dirigent tout droit vers la Bourgogne qu’ils mettent à sac!

Eudes ne parviendra toutefois pas à fonder sa propre dynastie et l’héritier de Charles le Gros, un certain Charles le Simple, retrouvera sa place sur le trône de France à la mort de celui-ci. Quant aux Vikings? Ils s’implantent durablement sur le territoire Franc, notamment en Normandie, et s’assimilent doucement mais sûrement avec la population locale. Certains d’entre nous ont donc peut-être du sang viking dans les veines!

Catégories : Histoire

Un article signé

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture
http://www.etaletaculture.fr

Vos commentaires:

  1. François GJ. dit: 2 novembre 2013 #4794

    Tout ceci est extrêmement intéressant. Je me régale des heures durant à vous écouter nous raconter notre histoire avec tant d’enthousiasme.
    Bravo!

  2. Nunux dit: 2 novembre 2013 #4801

    J’ai lu quelque part que les Vikings n’ont jamais porté de casques avec des cornes… (je sais plus où, désolé, faudrait faire des recherches) Donc le Viking roux illustrant l’article véhicule un cliché!

    C’est juste pour vous embêter, parce que ce site est trop parfait, c’est rageant de ne jamais pouvoir rager ;)

  3. pacaud dit: 28 décembre 2013 #14121

    En cherchent mes origines , je fut agréablement surprise et amusée, de lire l histoire sur les vikings, profs d histoire lisez et avec un peu d humour racontez, vos élèves seraient plus studieux si l humour faisait parti de l’enseignement une réflexion pour 2014

  4. Gogo dit: 20 avril 2014 #15656

    Excellent site , on ne se lasse pas: les petites touches d’humour y font beaucoup , merci beaucoup et continue ainsi . Tu es prof d’histoire ? quelles sont tes qualifications ?

    • Laurent AK dit: 29 novembre 2014 #35323

      De ce que j’en sais, Djinnzz n’est pas prof d’histoire, juste un passionné.
      Je cris qu’il avait dit un jour dans un article qu’il était ingénieur.

Laissez un commentaire: