[IXe siècle] Quand les Vikings faisaient régner la peur en France

Djinnzz

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture

Vous aimerez aussi...

11 Réponses

  1. François GJ. dit :

    Tout ceci est extrêmement intéressant. Je me régale des heures durant à vous écouter nous raconter notre histoire avec tant d’enthousiasme.
    Bravo!

  2. Nunux dit :

    J’ai lu quelque part que les Vikings n’ont jamais porté de casques avec des cornes… (je sais plus où, désolé, faudrait faire des recherches) Donc le Viking roux illustrant l’article véhicule un cliché!

    C’est juste pour vous embêter, parce que ce site est trop parfait, c’est rageant de ne jamais pouvoir rager 😉

    • Opale dit :

      Exact… Le casque à cornes (ou à ailes) fait partie des mythes véhiculés sur les vikings et les gaulois, sans être étayé par des témoignages archéologiques. Et au passage, celui des vikings blonds (voire roux) aussi : s’il y en avait bien évidemment, les sagas évoquent aussi des cheveux plus sombres.

  3. pacaud dit :

    En cherchent mes origines , je fut agréablement surprise et amusée, de lire l histoire sur les vikings, profs d histoire lisez et avec un peu d humour racontez, vos élèves seraient plus studieux si l humour faisait parti de l’enseignement une réflexion pour 2014

  4. Gogo dit :

    Excellent site , on ne se lasse pas: les petites touches d’humour y font beaucoup , merci beaucoup et continue ainsi . Tu es prof d’histoire ? quelles sont tes qualifications ?

    • Laurent AK dit :

      De ce que j’en sais, Djinnzz n’est pas prof d’histoire, juste un passionné.
      Je cris qu’il avait dit un jour dans un article qu’il était ingénieur.

  5. branko dit :

    bonsoir

    pour ce qui est de Charles le simple, il est effectivement assez simple. Il ne peut pas chasser Rollon arriver vers 876 en Normandie, donc il décide de lui donner les terres en question. En échange Rollon doit se convertir et empêcher ces potes de revenir. Simple quoi !

  6. Ad dit :

    Bonjour!

    Pour ce qui est des normands descendant des vikings, c’est plus un mythe qu’autre chose, je vous laisse ici un lien vers un article sur une récente étude portant sur le partimoine génétique normand:
    http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/article-les-normands-descendent-ils-vraiment-des-vikings-37764.php

    De même, il me semble que les armures n’excedaient pas les 20/25 kg, de mémoire, en plus d’être faites sur mesure pour mieux « coller au corps ». Mais peut être que ce n’était pas encore le cas sous les carolingiens…

    Merci encore pour ces articles, toujours très agréables à lire.

    • Djinnzz dit :

      Bonjour Ad !
      Le lien semble très intéressant, malheureusement il faut être abonné pour avoir accès à la lecture…

      Que les Vikings se soient installés durablement en Normandie, ça ne fait aucun doute. Après, qu’il y ait encore aujourd’hui leur patrimoine génétique qui se balade parmi les Normands, c’est vrai que ça paraît assez improbable…

      Pour les armures, je dois avouer que je ne me suis pas penché sur la question dans le détail. Le sujet mériterait en effet qu’on s’y attarde !

  7. Hélène dit :

    Charlemagne n’a pas raté sa succession : les Francs ne pratiquaient pas (encore) la passation des titres à l’aîné, mais le partage égalitaire.

  8. Opale dit :

    Intéressant et bien résumé. Attention cependant avec le mythe des vikings sanguinaires : les témoignages écrits, rédigés surtout par les clercs victimes, ont grossis le trait, allant jusqu’à faire des vikings des instruments de la colère divine. Une image négative reprise et amplifiée jusqu’à nos jours et qui a créé l’archétype du viking bien ancré dans les esprits, ravalant une civilisation complexe et raffinée au rang de ramassis de brutes sanguinaires.
    Bien sûr, les vikings ont largement profité de la supériorité de leurs navires (et probablement aussi de la peur qu’ils inspiraient) pour s’enrichir facilement… mais les témoignages archéologiques tendent à démontrer qu’ils étaient aussi (surtout, selon certains historiens) des marchands : ils commerçaient avec l’Europe jusqu’à Byzance (où ils pouvaient aussi revendre facilement, le cas échéant, des esclaves capturés lors de raids) par la route de l’ouest, et les varègues (nom donné aux vikings empruntant la route de l’est) pouvaient descendre par les fleuves et les lacs de l’actuelle Russie jusqu’à la mer Noire.
    Pour ceux que le sujet intéresse, voir par exemple certains ouvrages de Régis Boyer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *