Dédale et Icare: quand le père déconne, c’est le fiston qui trinque!

dedale-thumb

On ne choisit pas sa famille! Icare l’apprendra à ses dépens, lui qui paiera le prix fort pour les erreurs de Dédale, son indigne de père!

Oui, Dédale! Forgeron, architecte et sculpteur, il acquiert une grande renommée parmi les Athéniens et pourrait couler des jours heureux en vivant de son talent. Mais un jour, sa vie entière va basculer lorsque, à la demande de son frère, il prendra son neveu Talos en apprentissage dans son atelier. Une décision qu’il regrettera toute sa vie! Non pas que Talos soit fainéant ou bon à rien, bien au contraire! Un jour, alors qu’il observe attentivement l’arête d’un poisson à la fin du repas familial, Talos s’en inspire pour ciseler dans le fer une série de petites dents. Bravo à lui, il vient d’inventer la scie! Et en véritable génie, Talos ne s’arrête pas là: compas, tour de potier… il enchaîne les inventions ingénieuses et fait bientôt de l’ombre à son illustre maître – et, accessoirement, son oncle.

Dédale ne l’entend pas de cette oreille. Le génie, ici, c’est lui! Crevant de jalousie, il lui faut à tout prix se débarrasser de ce neveu un peu trop brillant. Un jour, il l’invite à pique niquer en haut de l’acropole.

– En haut de l’acropole? Non, merci, mon oncle, moi, j’ai du travail. Mais allez donc vous balader, vous, si vous avez le temps. Voyez-vous, moi, je suis en train de mettre au point un mécanisme complexe permettant de prédire les mouvements des…

– Allez, allez, pas d’histoire, tu me suis et tu la boucles!

Bon gré mal gré, Talos suit son oncle adoré en haut de l’Acropole et là, crac, cet enfoiré de Dédale le pousse du haut de la falaise.

– Invente donc une machine à voler si t’es si intelligent! Ah, ah, ah!

Mais la déesse Athéna se prend de sympathie pour l’ingénieux ingénieur. Du haut de l’Olympe, elle assiste à la scène et transforme Talos en oiseau avant qu’il ne s’écrase au sol. En perdrix, pour être plus précis. Parce que oui, Athéna aurait aussi bien pu le transformer en un truc vachement bien, du genre aigle royal ou albatros, mais non, elle aime bien les perdrix et tant pis pour ceux à qui ça pose un problème.

perdrix

Talos transformé en perdrix, l’oiseau le plus moche de l’Univers. Pas sympa, Athéna, vraiment pas sympa!

En plus d’être méchant, Dédale n’est pas non plus très malin. À peine son forfait réalisé, il se fait choper par les autorités et est condamné illico presto au bannissement. Balancer son neveu du haut d’une falaise, ça ne se fait pas, un point c’est tout.

Dédale et son jeune fils Icare trouvent alors refuge en Crète auprès du roi Minos qui connaît le talent et l’ingéniosité de l’architecte. « Il pourrait m’être utile un jour », se dit le roi. On verra par la suite qu’il ne sera pas déçu!

À peine a-t-il le temps de défaire ses valises que la belle Pasiphaé, l’épouse de Minos, vient trouver Dédale pour lui demander un service.

– Ô, trois fois rien, rassurez-vous, cher Dédale. Voyez-vous, il s’avère que je suis récemment tombé amoureuse d’un taureau et j’aim…

– Excusez-moi? Vous avez bien dit… d’un taureau?

– Oui, mais pas n’importe quel taureau, je ne suis pas une fille facile, moi! Vous le verriez avec son poil blanc immaculé et ses muscles saillants! Et encore, je ne vous parle pas de son membre turgescent qui m’exc…

– Oui, oui, bon d’accord, j’ai compris. Epargnez-moi les détails, je vous en prie!

– Bien. Voilà, mon problème, c’est que le bestiaud pèse bien ses 800 kilos, et ce n’est pas très pratique pour qu’il me monte sur le dos… Vous comprenez?

Dédale prend quelques secondes de réflexion.

– Ne vous inquiétez pas, j’ai ce qu’il vous faut! Revenez me voir dans trois jours dans les écuries et je vous donnerai la solution à votre problème!

Le cœur léger, Pasiphaé quitte Dédale en se disant que, quand même, son mari a vraiment bien fait d’accueillir un aussi chic type. Trois jours plus tard, c’est le cœur battant qu’elle retourne voir Dédale. Et ce dernier lui fait un cadeau qui comble toutes ses espérances! Une magnifique vachette en bois montée sur roulettes dans laquelle elle peut s’installer confortablement.

– Et donc, là, voyez, c’est le trou où votre taureau peut mettre son euh… enfin… voyez de quoi je parle, quoi.

Pasiphaé voit tout à fait Dédale parle, en effet. Elle s’installe dans la vachette en bois et appelle son taureau d’amour qui accourt aussitôt.

– Euh… voilà, voilà… Je crois que je vais vous laisser moi, hein…

pasiphae-dans-sa-vachette-en-bois

Pasiphaé qui grimpe dans sa vachette… Gourmande!

Et Dédale de laisser un peu d’intimité à nos deux tourtereaux… Neuf mois plus tard, Pasiphaé met au monde un monstre difforme à corps humain et à tête de taureau. Lorsqu’il apprend la nouvelle, son mari, le roi Minos, est horrifié.

– Tu as quelque chose à m’avouer?

– Hein? Euh…

– Mais enfin, cette tête de taureau, il la tient bien de quelqu’un! Pas de moi en tout cas!

– Ah, ça, tu sais, parfois, ce genre de choses, ça peut sauter une ou deux générations, il paraît. Tu es bien sûr que dans ta famille, personne n’a…

– Ne joue pas avec moi, Pasiphaé!

Et la pauvre Pasiphaé est bien forcée d’avouer son idylle avec son taureau tout blanc. On le comprend aisément, le roi de Crète veut à tout prix cacher la preuve de l’infidélité de son épouse… Se faire cocufier par un taureau, voilà de quoi voir sa côte de popularité baisser fortement dans les sondages si l’affaire s’ébruite!

Minos parle du problème à Dédale. Il faut à peine quelque minutes de réflexion à ce dernier pour trouver LA solution: il propose à Minos de construire un gigantesque labyrinthe et d’y enfermer le Minotaure.

Minos trouve l’idée absolument géniale et se dit que, quand même, il a vraiment bien fait d’accueillir un aussi chic type.

Aux termes d’un chantier pharaonique long de plusieurs mois, le labyrinthe sort enfin de terre. Le Minotaure y est enfermé et tout le monde est content.

Fin de l’histoire? Non! Car il faut bien le nourrir, ce rejeton hideux! On n’est pas des monstres, quand même… Mais le Minotaure a cette particularité de vouloir manger tous les ans 7 garçons et 7 filles vierges que Minos se procurent auprès d’Égée, le roi d’Athènes, en signe de soumission. Ne supportant plus de voir son peuple contraint de subir pareil châtiment, Thésée, le propre fils d’Égée, embarque un jour pour la Crète parmi les jeunes gens à sacrifier, bien décidé à en découdre une bonne fois pour toute avec le Minotaure.

À peine débarqué en terre crétoise, le regard du héros athénien croise celui d’Ariane, la fille de Minos. Une histoire d’amour va naître instantanément entre elle, la fille du roi de Crète et lui, le fils du roi d’Athènes s’apprêtant à être sacrifié au Minotaure. Corneille en personne n’aurait su inventer pire histoire!

thesee-et-le-minotaure

Représentation moyenâgeuse du mythe de Thésée et du Minotaure, Maestro di Tavarnelle, XVIe siècle

Désespérée, Ariane va alors voir Dédale pour lui faire part de son problème: elle est amoureuse de Thésée mais celui-ci va bientôt être donné en sacrifice au Minotaure! À peine quelques secondes de réflexion plus tard, Dédale a LA solution: il va aider Ariane à s’approcher de Thésée et, à l’entrée du labyrinthe, Ariane n’aura qu’à donner un fil à son bien-aimé pour que celui-ci puisse retrouver son chemin une fois qu’il sera parvenu à tuer le monstre.

Ariane trouve l’idée absolument géniale et se dit que, quand même, son père a vraiment bien fait d’accueillir un aussi chic type.

Mettons en avance rapide la suite de l’histoire: Thésée bute le Minotaure, sort du labyrinthe, récupère Ariane, récupère un bateau, met le feu à toute le flotte crétoise pour ne pas être poursuivi et se dirige vers Athènes. Il fait escale dans une petite île où il tombe nez à nez avec une créature de rêve, ré-embarque pour Athènes avec cette dernière et laisse Ariane crever toute seule sur son île. Fin de l’avance rapide.

Forcément, Minos entre dans une colère noire! Il vient d’être ridiculisé par un Athénien et sa fille vient d’être enlevée! Quand il apprend que Dédale est à l’origine de ce plan diabolique, il le condamne, lui et son fils Icare, à être enfermé dans le labyrinthe qu’il a lui-même conçu.

Le père et le fils parviendront-ils à se tirer de ce mouvais pas? La retraite par la terre, en tout cas, n’est pas réalisable. Même s’il parvenait à sortir du labyrinthe, des hommes armés sont postés à chaque entrée. Non, le salut vient des airs! Dédale va prouver son génie une fois de plus en fabriquant à l’aide de plumes et de cire deux paires d’ailes qui leur permettront de s’envoler loin d’ici. Il met en garde Icare: une fois en l’air, pas question de se laisser griser par l’altitude et de voler trop haut! Les rayons du soleil risqueraient de faire fondre la cire!

En adolescent têtu, Icare n’écoutera bien sûr pas les conseils de son papa. Découvrant les joies de l’aviation, il s’envole haut, toujours plus haut et n’entend pas les cris et les supplications de son père. Reviens Icare, reviens!

Son imprudence provoque comme prévu la fonte des ailes d’Icare. S’ensuit une chute vertigineuse au milieu de la mer. Adieu, Icare, on t’aimait bien.

la-chute-icare-vue-par-Rubens

La chute d’Icare vue par Rubens, 1636

Quid de Dédale? Lui va bien, rassurez-vous. Il poursuit son voyage à tire d’ailes jusqu’en Sicile où il trouve refuge auprès du roi Cocalos. « Il pourrait m’être utile un jour », se dit le roi. Minos se rend compte qu’il s’est fait flouer par ce diable de Dédale. Nom de Zeus! Il ordonne à Corcalos de le lui livrer sans faire d’histoires pour lui régler son compte une bonne fois pour toute. S’étant pris d’amitié pour l’architecte, Cocalos refuse et s’ensuit une guerre terrible entre les deux nations à l’issue de laquelle Minos trouvera la mort.

Dédale, lui, après avoir foutu la merde à peu près partout où il est passé, mourra de sa belle mort bien des années plus tard. Le monde est injuste. Non?

____________________________________

Vous avez aimé cet article ? Alors j'ai besoin de vous ! Vous pouvez soutenir le blog sur Tipeee. Un beau geste, facile à faire, et qui permettra à EtaleTaCulture de garder son indépendance et d'assurer sa survie...

Objectif: 50 donateurs
Récompense: du contenu exclusif et/ou en avant-première

Je vous remercie pour tout le soutien que vous m'apportez depuis maintenant 5 ans, amis lecteurs!
Djinnzz

PS: ça marche aussi en cliquant sur l'image juste en dessous ↓↓↓↓

Djinnzz

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture

Vous aimerez aussi...

22 Réponses

  1. ZézéTop dit :

    Quelle horreur cette histoire de taureau! Z’étaient vraiment tordus dans leur tête pour pondre des histoires pareilles! 😕

    • Killian dit :

      Je me permet de vous répondre parce que ce n’est pas détaillé dans ce billet. Pasiphaé ne tombe pas du taureau par hasard, et le taureau n’est pas n’importe quel taureau.

      Selon la légende, Minos veut faire un sacrifice à Apollon lorsqu’il débarque sur l’île. Il demande au Dieu de faire surgir un taureau de la mer afin qu’il puisse le sacrifier sur l’autel.
      Apoollon s’exécute, mais le taureau est tellement beau que Minos n’a pas le courage de le tuer. Il choisit à la place un autre taureau beaucoup plus commun ce qui n’est pas du goût d’Apollon qui aurait souhaité qu’on lui sacrifie une bête exceptionnelle.

      Pour se venger, Apollon songe tout d’abord à faire tout casser par le taureau blanc. Mais ça aurait été trop banal. Il a une autre idée: il s’arrange pour que Pasiphaé tombe amoureuse du taureau.
      La suite est décrite ci-dessus.

      Certains auteurs disent même que le taureau est en fait Apollon en personne.

      Donc la relation sexuelle entre Pasiphaé et l’animal n’a rien de « sale », c’est simplement l’union entre un Dieu et une mortelle comme c’est très fréquent dans la mythologie (on se rappellera de Zeus qui aimait prendre plein de formes différentes pour charmer les demoiselles)

    • Vinzinho dit :

      @ Kilian :
      il me semble que le dieu concerné par cette histoire de taureau blanc est Poséïdon et non pas Apollon…

  2. Jonas dit :

    Excusez-moi, mais il est écrit que Dédale s’envole de Crête et va jusqu’en Crête… 😕 On peut m’expliquer?

    • kelkundote dit :

      Je crois que pour le second Crête, il faut comprendre Sicile!

    • Djinnzz dit :

      Aïe aïe aïe! Effectivement, il fallait bien lire la Sicile. Désolé pour cette coquille que je corrige de ce pas! 😳

  3. phenomenon dit :

    désolé pour tout le monde mais je crois savoir qu’icare n’était pas le fils de dédale mais plutôt son neveu!!!!

    • Djinnzz dit :

      Non, non, il s’agit bien de son fils: http://fr.wikipedia.org/wiki/Icare

      « Dans la mythologie grecque, Icare (en grec ancien Ἴκαρος / Ikaros) est le fils de l’architecte athénien Dédale et d’une esclave crétoise, Naupacté (également appelé Naucraté). Il est connu principalement pour être mort après avoir volé trop près du Soleil. »

      Par contre, concernant Talos, qui est bien le neveu de Dédale également, Ovide est le seul auteur à le confondre avec Perdix, frère de Dédale. Peut-être votre confusion vient-elle de là?

    • phenomenon dit :

      au temps pour moi!
      je m’incline bien bas. (aïe ma sciatique!) 😉

  4. ppstuff dit :

    Excellent
    je découvre le site sur une info mythologie,
    fluide sans prise de tête, bien écrit, distraction culturelle assurée, vraiment que du bonheur , merci à toute l’équipe

  5. joe23 dit :

    Merci merci merci
    Vous n’imaginez pas à quel point tous les sujets qui sont abordés dans ce site me passionnent.
    Je n’ai pas eu l’occasion d’aller très longtemps à l’école, et avoir l’occasion de se cultiver de cette façon est un véritable bonheur.

  6. Fabrizzio dit :

    :mrgreen: merci !
    Je dois présenter les mythes de Dédale et Icare à un groupe de passionnés de … mythes. Je vais m’autoriser à m’inspirer de votre prose qui évitera l’endormissement sur le sujet. La question que je me pose : qui sont les auteurs de ces mythes ? Sont-ils identifiés ? Identifiables ?

  7. Elisa dit :

    Bonjour,

    Étant une adepte de Etale Ta Culture, je me suis dit en lisant ma dose journalière de culture G, pourquoi ne pas proposer la chose ci-dessous comme sujet d’article (le résultat n’aurait pas été aussi drôle qu’avec vous si je l’avais écrit et puis bon d’accord un peu que je ne sais pas trop comment m’y prendre et une petite flemme).
    donc, comme dit dans l’objet de cet email, ce serait sur les parodies de religion. Principalement ces deux là: Licorne Rose invisible et le Pastafarisme ( ayant pour dieu le « monstre en spaghettis volant »). L’équivalent français est l’Eglise de la Très Sainte Consommation. Il y a également la théière de Russel qui est aussi connus que les deux premiers. Grosso modo elles critiquent les religions comme la chrétienneté ou l’enseignement de courant religieux sous couvert de théorie scientifique à l’école publique, aux États-Unis. Les sources sont en anglais la plupart du temps mais sur wiki on trouve les articles en français
    http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Licorne_rose_invisible
    http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Catégorie:Parodie_de_religion
    http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Pastafarisme
    http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Théière_de_Russell
    http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Église_de_la_Très_Sainte_Consommation
    Voilà, merci beaucoup pour ce site génial!
    par contre, djinnzz je n’arrive pas à t’envoyer de mail 😕

    • Djinnzz dit :

      Alors là, j’avais jamais entendu parler de ce genre de truc…
      Ca pourrait faire l’objet d’un bon article en effet! ^^

  8. guy noel dit :

    Hey les cocos, je suis très décus de l’attitude de certains jeunes sur ce site, je suis comment dire…. OUTRE!!!!! je ne comprend pas une telle puerilité, nous voyons tout à fait de nos jours, le manque de culture et d’apprentissage des jeunes, à notre époque nous jouions aux billes et grimpions aux arbres, maintenant les jeunes sont toujours sur leur face de bouque ou avec l’oiseau blanc sur fond bleu!!!
    et que dire des propos violent et immatures de ces jeunes. ils puent de la bouche a cause de l’herbe qu’ils fument, le canabos ou canabes je ne sais plus, bref; arretez les jeunes cocos, stop soyez censés

  9. Bernard Hauterie dit :

    Suite à ma lecture très instructive de cette mythologie, j’ai voulu regarder les commentaires pour voir si cette digne mythologie avait reçue des éloges par ses lecteurs. J’ai été très fortement déçu car quelques petits malins ont simplement osés faire des remarques complètement puériles et en désaccord avec le sujet. D’ailleurs ces petits malins la, ils feraient mieux d’aller voir ailleurs et de faire ça sur un autre site comme Skipe ou Faisebouque car d’après leur niveau d’intelligence ils ne pourront pas s’empêcher de faire ces remarques horripilantes qui peuvent énormément offenser une population très sensible. Maintenant retournez chez vous et laissez ce site plein de culture et de mythologie qu’il faut lire avec curiosité et non pour envoyer des commentaires comme cela. Je vous conseille énormément de changer ou je m’occuperais personnellement de vous et vous risqueriez de le regretter. Sur ce je vais continuer de m’instruire en espérant que je ne trouverais pas d’autres remarques désobligeantes comme cela.

    • Djinnzz dit :

      Bonsoir,
      En effet, je suis moi aussi navré par le niveau navrant de certains lecteurs…

      J’ai éradiqué tous ces messages indésirables. La chasse aux spams est une lutte sans fin!

      Merci de votre soutien en tout cas!

    • Grapiz dit :

      Faut pas s’en faire, c’est la rançon du succès et les trolls sévissent partout sur le net…

      Je trouve que, dans son ensemble, la communauté de ce site est plutôt mature et les commentaires laissés souvent très intéressants!

  10. St christophe de la chatte dit :

    ce taureau m’obsède, je fantasme sur lui chaque jour!!!
    rolalalalalalalala quelle jouissance ce récit, je rêve!
    je repense à mon amie geraldine poussin qui aimait les taureau, elle dormait avec eux et mangeait de l »herbe, c’est pour cela que parfois je leur rend visite pour les baiser, mais ces grosse bete ne sentent rien, mon penis est si fin

  11. Françoise Chapelle dit :

    Bonsoir, passionnée de mythologie j’aime passer mon temps sur ce site remplit dé découvertes et d’articles fort bien écrits!
    Or ce soir, comme à mon habitude pour en savoir un peu plus je regardes les commentaires afin de m’instruir ne serait-ce qu’un peu plus, et là! Je découvre des messages d’une telle vulgarité et d’une telle perversité! Je ne doute pas que ce genre d’individu ne soit très intelligent, mais découvrir des hommes attirés par des jeunes filles et de stupide enfants qui viennent lui répondre me répugne! je ne comprends pas, le sexe est tellement encré dans notre societé que les jeunes ou personnes plus agées éprouvent certaines impulsions!!! Alors oui certes, je fais partie des femmes qui aiment les petits jeunes, oui! oui! j’aime faire l’amour à des homme je suis tout demême agée de 45 ans mais le sexe est une passion, je suis nymphomane, et oui les commentaires m’ont fait mouiller, je veux me faire gratter le vagin par le gland de momo ou d’autres chose variées, ou je veux baiser comme une pute, avoir de l’huile d’olive dans lanus, peter et faire une fontaine de graisse et de poils, et j’aime me toucher la clitoris avec des semelles de chaussures! mais je n’ose pas publier cela

  12. amelie dit :

    se n’est pas du tout sa car icar il meur en se brulant les ailes en volant trop haut

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.