Le dernier duel à l’épée entre deux députés a eu lieu en… 1967!

Duel à l'épée entre Defferre et Ribière

2 mai 1967. Gaston Defferre, le célèbre maire de Marseille (qui rentrera dans l’histoire administrative française en créant en 1982 les premières lois de décentralisation) est le président du groupe socialiste à l’Assemblée Nationale. Lors d’une session particulièrement agitée, il prend à parti le député gaulliste René Ribière et lui lance une injure: « Taisez-vous, abruti! »

[Oui, les insultes de l’époque avaient autrement plus la classe qu’un banal « Casse-toi pauv’con! »]

René Ribière est scandalisé: il demande évidemment que Gaston Defferre retire ses paroles et s’excuse publiquement, mais ce dernier s’y refuse! Devant témoin, le député gaulliste propose donc au socialiste de régler le différend qui les oppose par l’épée: médusée, l’opinion publique assiste donc à ce qui sera le tout dernier duel de l’Histoire de France!

Finalement, le combat sera remporté par le futur ministre de François Mitterrand qui inflige deux belles estafilades à René Ribière. Bon, ceux parmi vous qui auraient aimé voir couler du sang seront déçus: le combat est arrêté par l’arbitre du duel avant la mise à mort…

– Zut! C’est même pas drôle!

Toutes ces mises en scène de la vie politique avaient autrement plus de classe que ces petits réglements de compte actuels par tweets interposés ou par des doigts d’honneur non assumés

Les images d’archives

Pour approfondir…

____________________________________

Vous avez aimé cet article ? Alors j'ai besoin de vous ! Vous pouvez soutenir le blog sur Tipeee. Un beau geste, facile à faire, et qui permettra à EtaleTaCulture de garder son indépendance et d'assurer sa survie...

Objectif: 50 donateurs
Récompense: du contenu exclusif et/ou en avant-première

Je vous remercie pour tout le soutien que vous m'apportez depuis maintenant 5 ans, amis lecteurs!
Djinnzz

PS: ça marche aussi en cliquant sur l'image juste en dessous ↓↓↓↓

Djinnzz

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture

Vous aimerez aussi...

4 Réponses

  1. Pilou dit :

    Très amusant comme anecdote…
    On se demande tout de même où est la frontière entre le spectacle guignolesque et le vrai combat pour laver son honneur… M’enfin…

  2. Kali dit :

    Gaston Defferre… Il avait un nom prédestiné celui-là!
    Mais il n’y a pas une loi féodale qui interdit les duels à l’épée? Elle n’a plus cours aujourd’hui? Plus d’infos please!!!!

  3. Lune dit :

    Tien oui, c’est vrai, cette fameuse loi qui interdit les duels, Dumas en parle dans ses Trois Mousquetaires, [Référencenceuh!]si mes souvenirs sont bons, elle n’est plus en vigueur?

  4. Djinnzz dit :

    Je n’ai pas trop le temps de rentrer dans le détail pour l’instant (peut-être l’occasion d’écrire un futur article à ce sujet? ;)) mais je confirme qu’un édit contre les duellistes a été rédigé par le roi Louis XIII sur proposition du Cardinal Richelieu, le 6 février 1626.
    Et la loi va assez loin: ceux qui l’outrepassent seront privés de leurs titres de noblesse et coupables de crime de lèse-majesté!
    La motivation de Richelieu est due au très grand nombre de duels qui se déroulent un peu partout, privant du même coup le Royaume de France d’hommes de qualité! En une vingtaine d’années, juste avant l’édit, on estime à environ 20.000 le nombre de morts liés aux duels. C’est énorme!

    Mais cette loi n’a pas été suffisante pour enrayer complètement le phénomène. Louis XIV s’empare à son tour du problème et légifère à tour de bras pour en abolir totalement la pratique, sans plus de résultats que son prédécesseur!
    Puis, la Révolution passe par là, et le duel est de nouveau toléré… pour redevenir à la mode au XIXè siècle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.