Le sens caché du Bateau Ivre, célèbre poème de Rimbaud, expliqué en une seule (et grande) image

Vous avez aimé cet article ? N'oubliez pas de soutenir le blog sur Tipeee! Un beau geste, facile à faire, et qui permettra à EtaleTaCulture de garder son indépendance et d'assurer sa survie...

(Et en plus, ça donne accès à du contenu exclusif et/ou en avant-première !)

Djinnzz

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture

Vous aimerez aussi...

13 Réponses

  1. Postich dit :

    Je le veux en poster !!!!

    NEEEED !!!!

    • Djinnzz dit :

      Je ne sais pas trop si ça rendra bien en poster… J’en ai fait imprimer un (format 120 x 40 cm), je devrais me le faire livrer d’un jour à l’autre. Si le résultat est sympa, j’en proposerai certainement quelques uns à la vente!

  2. moloch dit :

    Le concept est excellent… extensible à d’autres texte ?

    J’ai entendu parler du Bateau ivre comme tout le monde, car c’est une poésie qui fait partie de notre patrimoine culturel.

    Mais je ne l’avais jamais lu et ne soupçonnais même pas le thème traité. C’est une vraie découverte pour moi, les explications étaient donc bienvenues… car le style est quand même assez « opaque » et sans explication on se retrouve un peu démuni…

  3. BrueghelLancien dit :

    Rimbaldien dans l’âme, je me suis nourri du Bateau Ivre pendant des années…

    A mon sens, la dernière strophe est de trop. L’avant-dernière strophe concluait en beauté cette magnifique odyssée.

    … Mais qui suis-je pour critiquer Rimbaud?

  4. Jean dit :

    Un pur génie, ce Rimbaud.

    Dommage qu’il ait si mal tourné…

  5. MARC dit :

    Rimbaud n’a pas « mal tourné »…Il a expérimenté bien des choses comme l’homosexualité etc mais s’est vite lassé de ces débauches et de ses échecs…Il a alors abandonné la littérature pour devenir..; rentier eh oui c’est moins rock’nroll;il disait de lui-même qu’il n’état qu’un piéton…Rage de fuir voyages puis l’afrique très peu de trafic d’armes malgré la légende…Il faisait plutôt le bien autour de lui ne fumait même pas le khat…Il a perdu beaucoup et voulait revenir,se marier,repasser son bac avoir un fils à qui il aurait tout appris pour e nfaire un polytechnicien…Rimbaud pour moi c’est l’homme d’exprience bien avant Hendrix…Drogue,femmes,apprentissage des langues du Coran..la photographie la topographie;et l’échec devenu lui l’homme aux semelles de vent « un tronçon » mais qui jusqu’au bout voulût repartir et qui jusqu’au bout râlait (mais quels râles!)contre l’armée qui aurait pu encore l’emprisonner pour ne pas avoir accompli ses obligations militaires…c’est l’homme qui se frotte à la « réalité rugueuse »C’est l’homme qui « essaie » littéralement et en meurt à force de souffrance et de travail « horrible » le début du bateau c’est le rejet du « comme » en somme…Sardou se prendra lui aussi pour un bateau avec plus de génie bien-sûr!

    • Jean dit :

      J’ai l’impression que vous fantasmez un peu la vie de Rimbaud… La réalité me semble un peu plus terre-à-terre : le destin d’un homme en perdition, qui mourra jeune, après avoir expérimenté un tas de choses peu « morales ».

      Par contre, je n’ai as compris le rapport avec Sardou ?

  6. MARC dit :

    C’est vrai qu’on se sent petit à côté,mais être aussi précoce qu’est-ce que ça signifie de supérieur?C’est être en avance c’est tout…Comme Mozart ou Lautréamont (tiens,une rencontre avec Rimbaud aurait été intéressante…)Cela dit, ils avaient des facultés prodigieuses d’assimilation…et des capacités de travail phénoménales.Et surout,je pense à Cervantes à Kafka,à Rimbaud et d’autres..;un courage et une lucidité presque terrifiantes surhumaines devant l’adversité et l’absurdité du monde qui leur fît si mal (je pense aussi à Beethoven ou à Van Gogh qui n’était pas fou mais très mélancolique et inspiré…)

  7. MARC dit :

    On peut quand même considérer que sa vie était assez romanesque!En tous cas,il (et sa vie le fait d’avoir arrêté sans raison connue l’écriture..)ont inspiré certes bien des fantasmes et des délires d’interprétation…mais aussi bien des vocations…c’est le propre de l’Histoire et de ses pans mal ou méconnus que de nourrir l’imaginaire des générations qui suivent.Pour Sardou,c’est une blague en référence(oui c’est mon humour je sais désolé)à la chanson sur le bateau « France » où il chante à la première personne…

    • Jean dit :

      « Ne m’appelez plus jamais Franceeeuuuuh »
      Oui, je vois! 🙂

      Blague mise de côté, vous m’avez donné envie de lire une biographie de Rimbaud…

  8. MARC dit :

    Magnifique!Je n’ai pas perdu ma journée…Les oeuvres complètes (Pleiade)qui bien-sûr ne sont pas une biographie mais permettent de se plonger dans ses correspondances,pour reprendre un terme baudelairien…I l doit y avoir foultitude de bios passionnantes mais pour ma part je suis d’avis d’en revenir aux sources pour apprécier soi-même la complexité d’un personnage. »Je suis complexe et sensitif..la moindre faute de tact ou de délicatesse me choque et me fait souffrir…profondément mélancolique j’ai pleuré moi qui me croyais un homme comme une première communiante malgré mes dix-sept ans mon coeur à la dérive bouteille à la mer ballottée par la vague alors j’ai senti mes grands discours virils disparaître en fanfaronnades juvéniles et du fond de cet abîme j’ai vu le stoïcisme illusoire dévêtir mon âme et ne plus s’y opposer que ma pauvre…(interrompu)Devinez un peu de qui c’est…

  9. Rimbaud, jeune, talentueux, un régal pour un auteur. J’écris en ce moment, enfin … Depuis un an, un roman biographique au sujet de sa relation d’avec Verlaine.
    Je le découvre chaque jour, au travers de chaque poème.

    Verlaine m’émeut, Rimbaud me passionne.

  10. MARC dit :

    Intéressant…Pour la petite histoire,il y a ce passage d’une chanson de Gainsbourg de 1984 « Hmm hmm hmm »
    « J’suis pas non plus Arthur Rimbaud çui-là y d’vait faire un beau
    couple avec l’autre-là, merde j’ai beau
    chercher j’trouve pas ,boh » Rimbaud,son ami et démon…La fameuse « musique verlainienne » « pauvre Lelian » Il aurait paraît-il écrit ses « Poèmes saturniens » à 16 ans,précédant Rimbaud dans son inspiration précoce..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *