« Quel capharnaüm, ta chambre! » ou en moins enrobé : « quel bordel ta piaule ! »

Vous avez aimé cet article ? N'oubliez pas de soutenir le blog sur Tipeee! Un beau geste, facile à faire, et qui permettra à EtaleTaCulture de garder son indépendance et d'assurer sa survie...

(Et en plus, ça donne accès à du contenu exclusif et/ou en avant-première !)

Spritz92

Amateur d'Histoire et de Paris

Vous aimerez aussi...

5 Réponses

  1. job dit :

    Pour ma part, on m’avait appris que capharnaüm signifiait littéralement « le village de Nahum », du nom du « petit prophète » qui a son livre dans l’Ancien Testament: le livre de Nahum, qui parle notamment de la destruction de la ville de Ninive.

    • job dit :

      Je complète mon premier commentaire pur ne pas qu’il y ait de confusions… le terme de « petit » prophète n’est pas péjoratif, il est employé pour désigner les 12 prohètes de l’Ancien Testament qui ont un livre dédié contenant peu de pages.
      Par opposition aux quatre « grands » prophètes (Isaïe, Jérémie, Ezéchiel et Daniel) qui eux ont beaucoup plus e visibilité dans la Bible.

      J’ai également oublié dans mon premier commentaire de faire les félicitations d’usage pour votre publication.
      Bonne soirée

  2. Carine dit :

    Merci beaucoup pour cette petite brève de culture très plaisante lire !

  3. Boum dit :

    Vas-y le mec qui fait genre qui t’explique un mot que personne connaît.

    Ecris des trucs utiles, putain. Explique-nous des mots qu’on utilise tous les jours, genre « schnek » ou « bouillave ». Ca, ca serait utile, tavu.

    J’t’ai à l’œil, cousin.
    Boum.

  4. mioukkie dit :

    Merci pour l’article je suis pas venue depuis quelque temps sur le site. .. Tu as beaucoup écrit, et comme toujours JADORE alors merciiiiii :3 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *