La guerre, une fatalité?

"Il est plus facile de faire la guerre que la paix."

10
partages
Arts
10
partages
Arts
, le 28/08/2013

Born to kill: la guerre, une fatalité?

Depuis la seconde guerre mondiale, la France a connu une période de paix incroyablement longue (du moins, sur son territoire): plus de 50 ans sans que les bombes ne sifflent au-dessus de nos têtes ou que les citoyens français ne soient obligés de partir massivement faire la guerre à leurs voisins!

Habitués comme nous le sommes à ces temps de paix, nous avons peut-être un peu trop tendance à oublier que la France a connu une Histoire chargée en conflits armés. Vous avez encore des doutes? Ce petit récapitulatif devrait vous en convaincre!

Guerre de Cent ans: 1337-1453 (116 ans)

Guerre d’Italie: 1494-1559 (65 ans)

Guerre de Trente ans: 1618-1648 (30 ans)

Guerre de dévolution: 1667-1668 (2 ans)

Guerre de Hollande: 1672-1678 (6 ans)

Guerre des Réunions: 1683-1684 (3 ans)

Guerre de la Ligue d’Augsbourg: 1688-1697 (9 ans)

Guerre de la succession d’Espagne: 1701-1714 (13 ans)

Guerre de la succession de Pologne: 1733-1738 (6 ans)

Guerre de la succession d’Autriche: 1740-1748 (8 ans)

Guerre de Sept ans: 1756-1763 (7 ans)

Guerre de la première coalition: 1792-1797 (5 ans)

Guerre de la deuxième coalition: 1798-1801 (3 ans)

Guerre du premier Empire: 1804-1815 (11 ans)

Conquête d’Algérie: 1830 (1 ans)

Guerre de Crimée: 1854-1856 (2 ans)

Guerre d’Italie: 1859 (1 an)

L’intervention française au Mexique: 1861-1867 (6 ans)

Guerre franco-allemande de 1870 (1 an)

Guerres coloniales: entre 1871 et 1909 (38 ans)

Première Guerre Mondiale: 1914-1918 (4 ans)

Deuxième Guerre Mondiale: 1939-1945 (6 ans)

Guerre d’Indochine: 1946-1954 (8 ans)

Guerre de Corée: 1950-1953 (3 ans)

Guerre d’Algérie: 1954-1962 (8 ans)

Récapitulons: depuis le début du XIVe siècle jusqu’à la fin de la guerre d’Algérie (c’est à dire en 625 ans), la France a donc connu 362 années de guerre! En moyenne, tout « citoyen » français ayant vécu durant cette période a vécu plus de la moitié de sa vie en guerre!

Quand je vois cette liste impressionnante de guerres dont il faudra bien que je vous parle un jour ou l’autre, je me dis que j’ai encore du pain sur la planche et que ce blog n’est pas près de s’arrêter!

Sortez de chez vous, respirez un bon coup et profitez d’être vivant. Ça ne durera peut-être pas toujours!

Pour approfondir…

Catégories : Histoire

Un article signé

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture
http://www.etaletaculture.fr

Vos commentaires:

  1. Histomanie dit: 28 août 2013 #4006

    « Rien, sauf une bataille perdue, n’est aussi mélancolique qu’une bataille gagnée ».
    En prononçant cette phrase à Waterloo, Wellington résume bien les enjeux. Les hommes ont toujours aimé la guerre. Elle a souvent été faite sans réelle nécessité. Cette longue période de paix que nous traversons adoucira sans aucun doute nos pulsions guerrières. du moins je l’espère.

  2. Changelune dit: 29 août 2013 #4014

    Depuis la guerre d’Algérie, il y a quand même eu la guerre du golfe, l’Afghanistan, Brazzaville, toute l’intervention militaire de l’armée française en Afrique sub-saharienne, le Mali,… et bientôt la Syrie! (j’en oublie sûrement)
    Donc non, les Français ne sont pas si habitués à la paix que ça.

  3. tititoto dit: 29 août 2013 #4017

    On pourrait également rajouter à la liste le Cameroun de 1955 à 1962.

  4. Siperlipo dit: 31 août 2013 #4040

    Je pense que ce que l’auteur voulait dire c’est que le visage de la guerre a changé (le mot « massivement » en gras). Guerres en Afghanistan, au Kosovo, etc… ce sont des armées de métier qui y vont, le peuple français ne vit plus la guerre comme à une certaine époque. Je pense aussi que la guerre d’Algérie a été le dernier conflit dans lequel la France a été impliqué et qui a impacté réellement la vie de la plupart des Français.
    Il n’y a qu’à voir: lorsqu’un (et un unique) soldat français meurt au combat, l’opinion et les médias se scandalisent. Il n’y a encore pas si longtemps, c’était le propre d’un soldat que de mourir au combat… plus maintenant.
    Le peuple français, et l’Occident en général est en effet habitué à la paix, et ce n’est pas plus mal! Cela a par contre des conséquences négatives, comme la perte de la valeur humaine, l’effacement de l’identité française (quand 2 familles ont eu des morts dans un même conflit armé, ça crée des liens), etc… De façon plus terre à terre, les société ont toujours réussi à sortir de crises socio-économiques par une bonne grosse guerre. Je n’ai pas d’arguments qui irait contre le fait qu’il n’y a aucune raison que cela continue dans le futur, même si je ne l’espère pas. Une telle liste de conflits me fait m’interroger en tout cas.
    De là à voir la guerre comme un vecteur de tissu social… pourquoi pas après tout. Quand on voit la propension des hommes à se faire la guerre, on peut bien se poser la question de savoir s’il n’existe pas des vertus à la guerre.

    • Julien dit: 22 janvier 2014 #14792

      Une bonne petite révolution dans ce pays gangréné aurait bien des vertus en effet…
      (on ne fait pas d’omelettes sans casser d’œufs)

  5. Antoine dit: 22 novembre 2014 #25214

    C’est un bon tableau récapitulatif.

    Par contre si les interventions extérieures sont comptabilisées comme des guerres, alors nous ne sommes pas en paix actuellement : intervention en Afghanistan, en Lybie, au Mali, en Centrafrique, etc… sont toutes menées par des hommes de l’Armée Française, tout comme les guerres du XVIII° siècle ou encore la guerre de conquête de l’Algérie.

    Par conséquent je ne crois pas que l’on puisse penser que nous sommes en paix, ou alors en paix avec nos voisins immédiats en Europe, ça je veux bien y croire.

    • Poullops dit: 22 novembre 2014 #25269

      Oui, l’idée étant plus je pense de se dire que la population ne vit pas la guerre aujourd’hui. Elle ne fait que la découvrir au journal de 20 heures en dînant en famille.
      Et c’est mine de rien une sacrée différence! :)

Laissez un commentaire: