Méfiez-vous des sites de rencontre!

ils pourraient bien vous amener tout droit en prison...

30
partages
Arts
30
partages
Arts
, le 23/03/2013

Cupidon - image d'illustration

Nous avons vu hier comment Roland Dorgelès est parvenu à mystifier le Musée du Louvre au terme d’une mise en scène fort élaborée (voir l’article: Canular au musée du Louvre).

L’humoriste n’en était pas à son coup d’essai… L’histoire se déroule dans les premières années du XXème siècle. Alors qu’il se lamente devant l’affligeante nullité des petites annonces matrimoniales (qu’aurait-il dit de Meetic et consors!), Roland a une mauvaise blague qui lui traverse l’esprit…

Il prépare un courrier-type qu’il envoie à une petite cinquantaine de messieurs en mal d’amour. En substance, la lettre devait certainement ressembler à quelque chose du genre:

« Je suis une jeune femme très coquette qui recherche amitié et plus si affinités (surtout la partie « plus si affinités », en fait…) Votre profil m’a fait mouiller ma petite culotte, et je pense sérieusement que vous êtes l’homme qu’il me faut. Rencontrons-nous, je vous en prie! Je vous attendrai lundi, à 15 heures, devant la chambre des Députés. Portez une fleur de lis à votre boutonnière que je puisse vous reconnaître… « 

Qu’il n’est pas gentil de jouer avec les sentiments! On imagine d’ici tous ces hommes, ouvrant fébrilement l’enveloppe parfumée à l’eau de rose et découvrant avec avidité ces quelques mots coquins. Comment ne pas succomber à la tentation?

C’est ainsi qu’une petite cinquantaine d’hommes élégants se retrouvent devant les locaux de l’Assemblée nationale, une fleur de lis ornant leurs élégants vêtements.

Mais pourquoi leur avoir demandé de porter une fleur de lis, au fait? Et qu’y a-t-il de si drôle à réunir ainsi quelques dizaines de pauvres bougres en mal d’amour? La fleur de lis est bien entendu le symbole de la monarchie. Au début du XXè siècle, la République est neuve (la IIIe république a été proclamée en 1870), et les Royalistes sont légion.

– Oui, et alors? Quel rapport avec l’histoire?

– Patience, Kevin, tu vas bientôt comprendre!

Quelques heures avant l’heure du rendez-vous, Roland Dorgelès téléphone aux autorités du coin pour les alerter qu’une manifestation royaliste va avoir lieu ce jour à 15h30… Et voilà nos pauvres malheureux qui, non contents d’avoir le cœur brisé, se retrouvent arrêtés manu militare par la gendarmerie pour trouble à l’ordre public!

La blague est bien sûr de très mauvais goût, mais elle a certainement contribué à faire rentrer le futur romancier dans la légende!

Plaque Roland Dorgelès

Plaque Roland Dorgelès au 2 rue Mabillon, Paris VI

Pour approfondir…

Tags:

Un article signé

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture
http://www.etaletaculture.fr

Vos commentaires:

  1. Ange dit: 23 mars 2013 #2971

    Excellente blague!
    C’est quand même un grand classique de la caméra cachée, mais j’magine que ce monsieur a été le premier à concevoir cette vanne.

    Voir tous ces hommes habillés sur leur 31 se faire embarquer par la police devait être jubilatoire!
    (les pauvres…)

  2. Manu dit: 25 mars 2013 #2990

    Un peu grosse, la ficelle, pourtant…
    Quelle naïveté peut bien avoir un homme quand il a envie de tirer un coup!

Laissez un commentaire: