Le pathétique accident de Paul Deschanel

Djinnzz

Créateur et rédacteur d' EtaleTaCulture

Vous aimerez aussi...

16 Réponses

  1. Patou dit :

    Une anecdote très connue mais plutôt joliment racontée. On ne se lasse pas de pouvoir se moquer de nos dirigeants!

  2. moudugnou dit :

    Très connue selon mon prédecesseur, mais moi je connaissai meme pas le nom de Deschanel.
    Pour moi, Deschanel, ça m’évoque de la rillette et l’actrice de Bones! (oui je sais je suis un inculte et j’assume)

    • Lucchio dit :

      C’est en effet son arrière petite-fille

    • Lucchio dit :

      je croyais que c’était une descendante mais en lisant l’article consacré à la généalogie je me coucherai moins bête
      Merci

  3. Djinnzz dit :

    La confusion entre Paul Deschanel et les deux actrices (Emily « Bones » DESCHANEL et sa sœur Zooey) n’est pas si idiote que ça!
    En effet, un excellent journal hautement intellectuel (Paris-Match 🙄 ), après des mois de recherches et une investigation très poussée [ironie inside], a affirmé que le grand-père de ces deux actrices n’était autre que le Président de la République! (http://www.parismatch.com/Culture-Match/Cinema/Actu/Kissing-Zooey-133883/)
    Mais YvonGenealogie, qui nous a déjà fait le plaisir d’intervenir sur ce site, s’est emparé de l’affaire et a démontré qu’il n’en était rien…
    Son article détaillé ici: http://www.yvongenealogie.fr/2011/11/le-cabinet-des-curiosites/en-genealogie-un-paul-deschanel-peut-en-cacher-un-autre/
    C’est quand même malheureux qu’une certaine presse française soit tombée si bas…

    Quant aux rillettes, nous n’avons pas les mêmes valeurs! 😛

  4. Histomanie dit :

    « [Paul Deschanel] sera surtout rentré dans l’histoire pour un tas de « folies » que ses détracteurs lui mettent sur le dos »
    Et un petit peu pour son opposition au « Tigre » Clémenceau quand meme…
    Je suis étonné que vous n’en parliez pas, d’autant plus que vous aviez consacré un article au scandale de Panama si ma mémoire est bonne.
    Car oui, Paul Deschanel est un des seuls à avoir osé accusé le grand Clémenceau dêtre impliqué dans le scandale de Panama.
    La réaction de Clémenceau est très surprenante vue d’aujourd’hui, mais il faut surement le remettre dans le contexte de l’époque: il provoque Paul Deschanel en duel!
    Le duel à l’épée aura bien lieu! Imaginez un peu Nicolas Sarkozy combattant fièrement face à François Hollande! Ca serait très rigolo hihihi!
    Finalement, Clémenceau sort vainqueur et bless au front et à la paupière.
    25 ans plus tard, en 1920, les deux hommes se retrouvent une nouvelle fois face à face… mais cette fois-ci face à l’opinion publique! Car ils sont tous les deux candidats à la présidence… Comme vous l’avez dit, cette fois, c’est Paul Deschanel qui remportera le duel.

    Voilà une anecdote au moins aussi intéressante que celle du train!

  5. Yves dit :

    Il est à noter que cette anecdote, d’abord présentée comme un accident, trouve une explication médicale. En effet, Paul Deschanel aurait été atteint du syndrome d’Elpenor qui provoque des troubles du comportement.

    On est atteint du syndrome d’Elpénor quand, typiquement, on se réveille par exemple dans un lieu inconnu. L’organisme est régulièrement plongé dans un état de semi-inconscience. Le somnanbule serait donc, d’après ce que j’ai compris, une des manifestations de ce syndrome.

    D’ailleurs, ça aussi ça pourrait faire partie d’un article à part entière puisque le nom de la maladie est tirée d’un des compagnons d’Ulysse dans la mythologie. Lors d’une escale sur l’île de Circé, il boit un peu trop, s’endort, et tombe dans un ravin pour tenter de rejoindre ses compagnons qui partent de l’île. Merci de me donner l’occasion d’étaler ma culture!

  6. Marc dit :

    J’imagine bien Hollande s’endormir et tomber de son jet privé 😆

  7. Stephie dit :

    Je me souviens de cette anecdote que mon prof d’histoire nous avait raconté en Terminale 😉

  8. Pascal dit :

    Il se trouve que mon père m’a relaté plusieurs fois cette anecdote, et pour cause, la personne qui a trouvé le président sur la voie était un collègue de travail de mon arrière grand père qui travaillait à la SNCF !

    Mon père n’avait plus en tête le nom de cette personne, donc le monsieur Radeau, et la date exacte de l’accident. Par contre, d’après les souvenirs des dires de son père (mais il y a pu avoir des déformations en 3 générations), le président avait un peu bu et c’est en cherchant les toilettes qu’il aurait ouvert par mégarde une porte donnant sur la voie et qu’il serait tombé. Et surtout Radeau est venu au devant de lui en disant : « et qui donc-t-es toi ? »

    Je suis donc logiquement à la recherche des descendants de M. Radeau !

  9. Ferdinand.J dit :

    C’était un bon président , je l’admire beaucoup .

  10. Joey dit :

    Non seulement c’est bien écrit mais en plus vous vous cassez la tête à faire des illustrations de fou.

    Sérieux, vous êtes au top !!!!

  11. Paul dit :

    Au sujet de Félix Faure :
    Il voulait être César mais il ne fut que Pompée

  12. Yumma dit :

    Je viens juste de découvrir ce site, et ça doit faire maintenant trois heures que je parcours tous les articles (ça fait un peu psychopathe, j’avoue, allez, j’arrête!) Bon sang, ce que ça fait du bien, c’est drôle, intelligent, bien écrit!

    Allez, comme c’est l’occasion de me la ramener (j’avoue, c’est le seul truc que je peux critiquer, et ça me fait plaisir! Nan-mais-oh, faudrait pas que vous ayez les chevilles qui gonflent non!) Le verbe « s’époumoner » ne prend qu’un « n » (c’est une des exceptions des exceptions de la langue, qui la rendent si exceptionnelle) (je dis pas ça pour me la péter ni pour étaler ma science dans un commentaire sur un article qui n’a rien a voir le sujet, hein, c’est juste que vous avez écrit « s’époumonne » dans l’article. Nan, je suis pas non plus chiante à ce point!)
    Voilà, alors, si j’ai pu vous apprendre un truc… Bin, ça me rend heureuse… Et ça flatte mon égo aussi, mais bon, ça fait pas de mal de temps en temps 😉

  13. PGDH dit :

    J’ai adoré le ton : réalité sur de fond d’espièglerie un rien jubilatoire. Exquis !

  14. Goulven dit :

    Cela me plait beaucoup, et puis il n’y a pas de méchanceté, pas de haine. C’est léger et bien tourné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *